« Que faire ce week-end ? » #116

Beaucoup de possibilités de sorties ce week-end ! Qui a dit que Novembre était ennuyeux ? De nombreux festivals se côtoieront avec des propositions différentes : débats, rencontres, projections, spectacles de danse et de théâtre, ateliers, marche urbaine,… A côté de ça, vous pourrez visiter des expositions, rire au théâtre et vous émouvoir devant une chorégraphie. Bref, tout ce qu’il faut pour ne pas tourner en rond dans votre bocal ! Et puis, les températures s’annoncent douces : un régal pour s’aérer l’esprit dans nos belles collines ! (attention aux chasseurs !)

imageLégende de haut en bas et de gauche à droite : « Les rencontres d’Averroès » à Marseille, « Barbe bleue » au Grand Théâtre de Provence à Aix, « Silent night » à la Cité Le Corbusier à Marseille et « Friday Night Party » au Théâtre d’Aix à Aix/.

Tout le week-end

à Aix-en-Provence, Martigues, Port-de-Bouc et Marseille

– la 13ème édition du festival « Image de ville » : 8 journées de projections, rencontres et débats. Jusqu’au 22 novembre.

à Aix-en-Provence

Toujours d’actualité :

– la 11ème édition du Festival Gamerz à la Fondation Vasarely, à l’Ecole Supérieure d’Art d’Aix, à la Bibliothèque Méjanes et à l’Office de Tourisme : des expositions, des performances, des ateliers, des rencontres, des soirées, le tout entièrement gratuit autour de l’univers et des technologies des jeux vidéo. Jusqu’à dimanche.

« Phot’Aix 2015 » à la Cité du Livre : jusqu’au 31 décembre 2015, « Regards Croisés accueille le Japon : 5 photographes japonais seront invités à « croiser » leur regard avec 5 photographes français, sous le regard d’un parrain prestigieux, Risaku Suzuki. »

« Mômaix » dans plusieurs structures culturelles : Mômaix, c’est le temps fort automnal du spectacle vivant jeune public à Aix-en-Provence. Depuis maintenant 9 ans (!), ce sont près de 10 000 spectateurs en moyenne par an qui en profitent ! Jusqu’au 19 décembre 2015.

Exposition collective au Pavillon Vendôme de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h dans le cadre de la 6ème édition de « Nouveaux Regards » : « Six jeunes diplomés de l’école supérieure d’Art d’Aix-en-Provence présentent tour à tour leurs œuvres à l’Atelier de Cézanne et au Pavillon de Vendôme lors d’une exposition collective. » 3.50€ (cela comprend la visite du pavillon). Gratuite pour les moins de 25 ans, les chômeurs de longue durée. Jusqu’au 6 décembre.

Une visite au Site-Mémorial du Camp des Milles, que le poisson vous présentait ici, tous les jours de 10h à 19h (fermeture de la billetterie 18h) : un lieu de Mémoire et de Réflexion.

l’exposition permanente [44 œuvres monumentales de Vasarely] à la Fondation Vasarely tous les jours de 10h à 18h 

– vous pouvez également choisir de tester une ou plusieurs des bonnes adresses du poisson à Aix.

à Aubagne

Toujours d’actualité :

l’exposition « Marcel Pagnol : de l’encrier au projecteur » de 10h à 12h et de 14h à 18h le vendredi, de 10h à 20h le samedi au centre d’art des Pénitents : « objets personnels, manuscrits, extraits de film, photos, toiles de FKDL inspirées de Marcel Pagnol, racontent la vie et l’univers intime d’un homme curieux et passionné. » Jusqu’au 30 janvier.

aux Baux de Provence :

Toujours d’actualité :

Les spectacles Son&Lumières « Michel-Ange, Léonard de Vinci et Raphaël, les géants de la Renaissance » et « Le voyage imaginaire » aux Carrières de Lumières (route de Maillane) de 9h30 à 19h30 (dernière entrée 1h avant la fermeture) : le spectacle « Michel-Ange, Léonard de Vinci et Raphaël, les géants de la Renaissance » (durée 40 minutes) est consacré aux chefs-d’oeuvre de ces artistes de la Renaissance italienne et « Le voyage imaginaire » (durée 8 minutes) à l’exploration des éléments naturels sur les traces de Jules Vernes. Durée 8 minutes. Jusqu’au 3 janvier.

à Marseille

Rappels des semaines précédentes :

– Exposition participative « Cabanes » d’Aurélien Débat de 14h à 18h30 à Fotokino (33 allées Gambetta, 1er arrondissement) : « Après Tamponville, nous quittons le bitume pour nous plonger au cœur d’une nature factice faite de cartons imprimés en sérigraphie, dans laquelle il s’agira de se construire un abri.(…) Pour les bricoleurs méticuleux, des feuilles d’exercice avec modules autocollants seront mises à disposition pour imaginer votre projet sur papier avant sa réalisation en volume. Et en complément, Aurélien Débat nous dévoile également une nouvelle série de dessins de bunkers commencés en 2014 en résidence à Arromanches. » Jusqu’au 22 novembre.

– le festival « Les instants vidéo » [Festival des arts vidéo et multimédias] à la Friche Belle de Mai (Tour-panorama, studio, galerie de la salle des machines) : « cette 28e édition présente plus de 350 œuvres issues de plus de 50 pays pour penser collectivement la crise de la représentation et la représentation de la crise avant extinction totale des feux de la démocratie. » De vendredi à mercredi : les rencontres internationales (exposition, performances & installations, présence d’artistes, temps d’échanges etc) de 14h à minuit. Jusqu’au 29 novembre. Visites dialoguées gratuites sur réservation au 04 95 04 96 24.

– la quinzaine au cinéma Le Gyptis (3 rue Loubon) « Même pas peur »: « Un programme anti-trouille, pour éviter de perdre les pédales, où le cinéma crie que la peur ne doit pas gouverner ! (…) La peur a produit un genre cinématographique foisonnant, du blockbuster aux séries B ou Z. Ici, il s’agit plutôt de parler des effets de la peur. Non pas des pupilles qui se dilatent, mais bien de la puissance de ce sentiment, et de la capacité qu’ont toujours eu les puissants à l’utiliser pour manipuler les foules. » Feuilletez le programme complet du Gyptis en ligneJusqu’au 1er décembre.

-l’exposition « Écho Système » à la Friche Belle de Mai de 13h à 19h (3€) : une exposition monographique de Gilles Barbier« Entre sculpture, dessins, installations, l’oeuvre de Gilles Barbier est protéiforme : pions – personnages en résine de petite taille réalisés à son image – illustrant la multiplicité de son être, séries “Habiter la peinture” ou “Habiter la viande” qui intègrent des architectures anachroniques tantôt dans des oeuvres picturales classiques, tantôt dans des chairs animales, “lapsus” où la pensée de l’artiste s’incarne dans des bulles à la manière d’une bande dessinée… ironique, fantasmatique, politique, faisant feu de tout bois pour mettre à nu le désir enfoui, le travail mené par Gilles Barbier est imprévisible et inclassable. » Jusqu’au 3 janvier.

au Puy Ste-Réparade

c’est toujours d’actualité :

– la promenade Art & Architecture au Château La Coste tous les jours de 10h à 19h, milieu des vignes (que le poisson n’a pas encore visitée…). Elle dure environ 2h. Il est recommandé de bien se chausser.

– Les idées d’escapade de Marcel :

à Tourves (dans le Var, à 40 minutes d’Aix)

c’est toujours d’actualité :

– Le Musée des Gueules Rouges (que Marcel vous présentait ici) à Tourves pour découvrir l’histoire de l’exploitation minière de la bauxite dans le Var avec notamment la visite d’une galerie reconstituée. A une petite quarantaine de minutes d’Aix seulement. Ouvert de 10h à 13h et de 14h à 18h. Départ des visites guidées : 11h, 14h30, 15h30 et 16h30.

Vendredi 13

à Aix-en-Provence

 Exposition « Paysages croisées » dans l’espace accueil de la Mareschale (avenue de Tubingen) de 9h à 17h, dans la salle du Bastidon de 14h-17h : 2 artistes peintres figuratifs (Denis Féraud et René Guillaume). « Deux personnalités fortes, un travail plastique basé sur des pratiques classiques, deux visions personnelles sur ce qui nous entoure, des regards tournés le plus souvent vers la nature, des thèmes sur lesquels ils se rejoignent : paysages, animaux, nature morte, environnement, entre autres. Venez à la croisée de leurs chemins picturaux ! » Jusqu’au 11 décembre. Bon à savoir, des visites avec les artistes peuvent être organisées. Entrée Libre, tout public.

« La barbe bleue » [danse] à 20h30 au Grand Théâtre de Provence : bon plan : Marcel vous fait gagner des places jusqu’à mercredi (le 11) ) minuit. « Le chorégraphe Michel Kelemenis renverse l’ensemble du conte : une trahison originelle dicte ses gestes de vengeance au monstre en proie à une intense jalousie, ouvrant la voie à l’horreur de six meurtres successifs. Avant d’être bourreau, La Barbe bleue est victime de l’infidélité de ses conjointes. Sa Barbe bleue est une ogresse séductrice qu’accompagnent les fantômes de ses époux assassinés, pour hanter, peut-être, l’ultime successeur. »

Soirée impro avec la LIPAIX et son « Friday Night Live » à 20h30 au Théâtre d’Aix : « Retrouvez 5 comédiens explosifs pour un show improvisé à 100 à l’heure : personnages déjantés jonglant avec vos thèmes décalés devant des décors éclatants, journal TV, clip vidéo, chanson live… Vous n’aurez désormais plus d’excuses après un vendredi soir morose passé devant la télé… Alors sautez de votre canapé pour ne pas manquer de discussion devant la machine à café le lundi matin ! »

« L’homme moderne » [one-man show de Jérémy Charbonnel] à 21h au Théâtre La Fontaine D’Argent (rue de la Fontaine d’Argent) : le poisson l’avait vu à Avignon il y a quelques années et l’avait beaucoup apprécié ! Un talent à suivre ! Le spectacle : « Jérémy Charbonnel est un homme élégant, bien élevé et au physique de gendre idéal… Enfin… A priori ! Proposant un joyeux mélange de stand‐up et de sketches, il se glisse dans la peau de personnages qu’il croque avec beaucoup de justesse et un zeste d’acidité. De la DRH cougar au prof d’anglais, en passant par la “blonde” et l’hystérique de la boîte de communication… Du second degré, sans vulgarité, une énergie folle et communicative… Mesdames vous allez adorer le détester… Messieurs vous allez détester l’adorer ! Inventif, drôle, Jérémy Charbonnel est un acteur né ! »

 – « Les Multi-Tâches » [spectacle] à 21h au Piccolo Théâtre : « Syl  &  Jess, deux envoyés ministériels, débarquent sur scène avec une mission de haute importance nationale: redresser les Arts du Spectacle Vivant ! Et ceci avec une brillante démonstration de toutes les formes d’Arts…que le public a lui-même choisies ! Cirque, Théâtre, danse, Magie, Chanson Française, Jonglage…Ils possèdent tous les talents ! Et avant tout celui de vous faire rire… Car nos deux agents ne sont peut-être pas aussi  habiles qu’ils le prétendent… »

à Marseille

« Silent Night » de 20h30 à 2h dans l’ancien Libre Service de la Cité Corbusier : vivez une expérience insolite dans un lieu mythique (que le poisson adore). Le concept ? Muni d’un casque audio, vous pourrez danser sur les sons de trois DJ qui mixent en simultané. Choisissez votre style de musique (House vs. HipHop vs. Nudisco !) et déhanchez-vous ! Le petit plus ? Une lumière change de couleur sur le casque en fonction du DJ qu’on écoute. Comme la portée des casques est de 200m, vous pourrez même vous échapper dans le jardin d’hiver et emmener le son des DJ avec vous… Top ! 🙂 A noter : une carte d’identité vous sera demandée en guise de caution (vous rendez le casque, on vous rend votre carte). Prévente en ligne (12€) : https://www.lepotcommun.fr/billet/0seet85j

« These shoes are made for walking » [danse] à 21h au Petit Théâtre de la Criée dans le cadre des Rencontres d’Averroès : « La danseuse et chorégraphe libanaise Nancy Naous explore la résonance des violences dans notre corps : comment se modifie-t-il pour s’adapter aux réalités socio-politiques et interagir avec elles ? Ici, cette réalité est celle du Printemps arabe et ce qui s’en est suivi comme engrenage de violence, de sang versé, de vies fauchées, d’oppression et de barbarie. »

Samedi 14

à Aix-en-Provence

– dans le cadre du Festival Gamerz :

Piano Bar – Cathy ESCOFFIER / Corinne VANGYSEL au Lounge Caumont dans l’hôtel de Caumont de 19h30 à 22h.

« L’homme moderne » [one-man show de Jérémy Charbonnel] à 21h au Théâtre La Fontaine D’Argent (rue de la Fontaine d’Argent) : le poisson l’avait vu à Avignon il y a quelques années et l’avait beaucoup apprécié ! Un talent à suivre ! Le spectacle : « Jérémy Charbonnel est un homme élégant, bien élevé et au physique de gendre idéal… Enfin… A priori ! Proposant un joyeux mélange de stand‐up et de sketches, il se glisse dans la peau de personnages qu’il croque avec beaucoup de justesse et un zeste d’acidité. De la DRH cougar au prof d’anglais, en passant par la “blonde” et l’hystérique de la boîte de communication… Du second degré, sans vulgarité, une énergie folle et communicative… Mesdames vous allez adorer le détester… Messieurs vous allez détester l’adorer ! Inventif, drôle, Jérémy Charbonnel est un acteur né ! »

– Au Théâtre d’Aix : 

  • « Eric Turpin Quintet – Dear Horace«  [spectacle musical] à 20h30 : « un admirateur trompettiste du pianiste compositeur Horace SILVER, écrit sur scène et à haute voix, une lettre hommage au personnage et à son œuvre, en musique et en mots »
  • « Le Jazz à l’envers » à partir de 22h30 avec CAMION PIZZA Hard Bop : « ce groupe de marseillais exilés à Aix-en-Provence s’est constitué au cours des années 70, et les 4 musiciens qui en font partie depuis cette période ont toujours su garder entre eux un contact musical et amical, réussissant chaque année à se retrouver pour quelques dates, construisant à travers quatre décennies un parcours musical et humain sortant de l’ordinaire ». PAF : 15€ – 1ère consommation incluse.

    – « Les Multi-Tâches » [spectacle] à 21h au Piccolo Théâtre : « Syl  &  Jess, deux envoyés ministériels, débarquent sur scène avec une mission de haute importance nationale: redresser les Arts du Spectacle Vivant ! Et ceci avec une brillante démonstration de toutes les formes d’Arts…que le public a lui-même choisies ! Cirque, Théâtre, danse, Magie, Chanson Française, Jonglage…Ils possèdent tous les talents ! Et avant tout celui de vous faire rire… Car nos deux agents ne sont peut-être pas aussi  habiles qu’ils le prétendent… »

à Gardanne

avec l’association L’aparté :

Pour s’inscrire : associationlaparte@gmail.com ou 06 51 40 48 68

à Marseille

– Ouverture de la 10ème édition « Les Rencontres à l’échelle » [Festival pluridisciplinaire international] à la Friche Belle de Mai : « Cette année, la jeune création française est associée à une scène internationale quasi inconnue ici, autour des questions d’identité, de migrations, de mémoire et d’héritage… avec plus d’une demi-douzaine de rencontres, performances et spectacles ! » Festival jusqu’au 26 novembre.

  • « 81 avenue Victor Hugo » [Théâtre] à 20h30 au Grand Plateau de la Friche Belle de Mai : « Qui sont les « migrants » qui rallient l’Europe au péril de leur vie ? À quoi ressemble leur quotidien une fois le sol français atteint ? Olivier Coulon-Jablanka a croisé leur chemin, au 81 de l’avenue Victor Hugo d’Aubervilliers. Dans cet ancien Pôle Emploi occupé par quatre-vingts « sans-papiers », il a écouté, questionné et s’est vite convaincu de l’utilité de faire entendre l’histoire de ces hommes. Plutôt que de parler d’eux à la troisième personne du pluriel, il les a invités à monter sur scène et à faire usage du je. Ils sont huit à raconter l’exil, les raisons du départ, le prix à payer, l’espoir qui demeure malgré les épreuves et les désillusions. Ulysses des temps modernes, Mamadou, Inza et les autres retracent leur périple depuis la Côte d’Ivoire, le Burkina ou le Bangladesh, évoquant pudiquement les marches sous le soleil, les traversées sur les embarcations de fortune, les amis abandonnés au bord de la route. »
  • Rencontres/débats précédents les représentations : « Du migrant au réfugié ? » à 18h

Rita Marcotulli (piano) et Luciano Biondini (accordéon) en concert à 20h30 au Petit Théâtre dans le cadre des Rencontres d’Averroès : « La pianiste Rita Marcotulli s’est forgée une carrière internationale impressionnante en peu de temps et son partenaire Luciano Biondin est l’un des plus éminents accordéonistes européens… Jazz, réminiscences classiques et chansons italiennes seront au menu de ce concert. »

Dimanche 15

à Aix-en-Provence

Marche urbaine “Arpenter Photographier Cartographier” à 10h depuis la Méjanes dans le cadre du festival « Image de ville » : une marche composée et accompagnée par Karine Maussière, artiste marcheuse. “Nous ne pourrons jamais expliquer ni justifier la ville. La ville est là.« A partir de cette phrase de George Pérec, Karine Maussière propose trois balades (à Aix-en-Provence, Port-de-Bouc, Marseille) comme le déploiement d’un triptyque à la rencontre “du lieu qui fait lien”, à la découverte des territoires qui font ville. »

« L’homme moderne » [one-man show de Jérémy Charbonnel] à 17h30 au Théâtre La Fontaine D’Argent (rue de la Fontaine d’Argent) : le poisson l’avait vu à Avignon il y a quelques années et l’avait beaucoup apprécié ! Un talent à suivre ! Le spectacle : Jérémy Charbonnel est un homme élégant, bien élevé et au physique de gendre idéal… Enfin… A priori ! Proposant un joyeux mélange de stand‐up et de sketches, il se glisse dans la peau de personnages qu’il croque avec beaucoup de justesse et un zeste d’acidité. De la DRH cougar au prof d’anglais, en passant par la “blonde” et l’hystérique de la boîte de communication… Du second degré, sans vulgarité, une énergie folle et communicative… Mesdames vous allez adorer le détester… Messieurs vous allez détester l’adorer ! Inventif, drôle, Jérémy Charbonnel est un acteur né ! »

à Marseille

– dans le cadre du festival « Les Rencontres à l’échelle » à la Friche Belle de Mai : 

  • Rencontres/débats en écho à la représentation de 16h : « Artistes et opérateurs culturels face à la question de l’hospitalité » à 12h30

    « 81 avenue Victor Hugo » [Théâtre] à 16h au Grand Plateau de la Friche Belle de Mai : « Qui sont les « migrants » qui rallient l’Europe au péril de leur vie ? À quoi ressemble leur quotidien une fois le sol français atteint ? Olivier Coulon-Jablanka a croisé leur chemin, au 81 de l’avenue Victor Hugo d’Aubervilliers. Dans cet ancien Pôle Emploi occupé par quatre-vingts « sans-papiers », il a écouté, questionné et s’est vite convaincu de l’utilité de faire entendre l’histoire de ces hommes. Plutôt que de parler d’eux à la troisième personne du pluriel, il les a invités à monter sur scène et à faire usage du je. Ils sont huit à raconter l’exil, les raisons du départ, le prix à payer, l’espoir qui demeure malgré les épreuves et les désillusions. Ulysses des temps modernes, Mamadou, Inza et les autres retracent leur périple depuis la Côte d’Ivoire, le Burkina ou le Bangladesh, évoquant pudiquement les marches sous le soleil, les traversées sur les embarcations de fortune, les amis abandonnés au bord de la route. »

ichtus-bleu-oeilEt pour vous, quoi de prévu ?

Bon week-end !

Publicités

Une réflexion sur “« Que faire ce week-end ? » #116

Laisser un petit mot (cela fera plaisir à Marcel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s