La Côte Vermeille

Le poisson Marcel vous invite aujourd’hui à la découverte d’une région chère au cœur de Paulette, sa colocataire de bocal, car c’est celle que sa famille maternelle a choisi après avoir passé la frontière espagnole durant la guerre civile espagnole. Il vous emmène sur la Côte Vermeille, en espérant vous donner envie d’y aller par vous-même ensuite.

Cotevermeille-poissonMarcel

La Côte Vermeille se situe dans les Pyrénées Orientales, entre Perpignan (Argelès-sur-Mer, précisément) et Cerbère, à la frontière espagnole (elle se prolonge jusqu’à Port-Bou, en Espagne). En voiture, il faut compter environ 3h30 pour y arriver, en train, un tout petit peu plus (car il faut faire un changement à Narbonne).

Cotevermeille-poissonMarcel

Il semblerait qu’elle doive son nom à ses rochers et roches ocres. Sa spécificité ? Allier la beauté du littoral à l’arrière-pays encore un peu sauvage et parsemé de ses vignes en restanques, typique de ce paysage qui fut longtemps une terre espagnole. Sur ces terres, on y produit les fameux vins Banyuls et Collioure. Les poissons trouvent cette région vraiment magnifique. L’eau y est d’un bleu éclatant. Attention, ici, très peu de plage de sable*. Au sol, ce sont les galets qui sont rois (et qui font mal au dos !). Mais vous tomberez probablement sous le charme des criques rocheuses et des petits ports de pêche.

*Ou alors, il faudra aller à Argelès Plage mais Paulette n’est pas très fan : sans réel charme et avec beaucoup de monde, rappelant notre plage de la Couronne bondée en plein mois de juillet…

Paulette étant une habituée du lieu, elle vous conseille, pour mieux l’apprécier, de privilégier la hors-saison, en mai-juin ou septembre, celle durant laquelle les journées sont encore belles et douces, l’eau à une bonne température et surtout, celle durant laquelle les touristes reprennent peu à peu le travail. Marcel, quant à lui, l’a découverte durant un long week-end de juillet et s’est promis d’y retourner quand elle sera un peu vidée de ses visiteurs (il déteste quand il y a du monde…). La région est idéale pour explorer les fonds marins qui sont magnifiques.

Bref, assez de présentation, voici quelques lieux, en photos, que les deux agités du bocal vous conseillent.

La forteresse de Salses

À 15 km au Nord de Perpignan, la forteresse de Salses est un petit bijou d’architecture militaire, entre château fort et bastion moderne. Ce monument du XVème siècle, très bien rénové, est très sympa à visiter avec notamment une partie guidée durant laquelle on nous présente l’Histoire du lieu. Il y accueille également des installations  d’artistes contemporains avec des expositions temporaires.

Collioure

Ce village fortifié aux façades colorées a plein de charme. Il suffit de se promener dans ses petites ruelles pour s’en apercevoir. De nombreux artistes y ont posé leurs valises et ouvrent les portes de leurs ateliers. En plus des magasins « attrape-touristes », vous pourrez tomber sur des petites boutiques très sympas. Avant ou après avoir découvert ces petites pépites, vous pourrez visiter le Château Royal, en cours de rénovation.

Le phare emblématique de Collioure

Le phare emblématique de Collioure

Paulilles

Paulilles, qui dépend de la ville de Port-Vendres, est petite crique avec une jolie plage de sable mais pas uniquement. Elle abrite une ancienne dynamiterie qui a été merveilleusement bien réaménagé. Les poissons ne l’ont encore jamais visité (ce sera pour une prochaine fois) mais le papa de Paulette leur en a dit du plus grand bien.

Banyuls sur Mer

En apparence et au premier abord, Banyuls peut vous paraître sans grand intérêt mais cette petit station balnéaire s’avère toute mignonnette. Il y fait bon vivre, c’est paisible. Le poisson aime son marché du dimanche matin et son aquarium qui lui rappellent ses moments d’enfance passés ici. Il aime également ses ruelles montantes (et fatigantes) fleuries qui cachent de petits jardins d’habitants. A visiter, si vous avez le temps, le Musée Maillol (que les poissons n’ont pas encore visités depuis le temps !). L’artiste est né à Banyuls (comme Maman Poisson 😉 ) et y a laissé d’ailleurs de nombreuses empruntes.

Banyuls et ses fameuses arcades

Banyuls et ses fameuses arcades

Pour en savoir plus, vous pouvez lire le petit article du Guide du Routard qui est visiblement tombé, lui aussi, sous le charme de cette Côte Vermeille.

Banyuls-lepoissonMarcelLe poisson Marcel espère que cette idée d’escapade vous aura plu et vous aura donné envie d’aller, vous aussi, vadrouiller dans ce coin !

N’hésitez pas à donner votre avis en commentaire 😉

Retrouvez les autres idées d’escapade de l’agité du bocal ici.

N.B : Sauf contre-indication, toutes les photos appartiennent au Poisson Marcel. Merci de respecter.

Publicités

9 réflexions sur “La Côte Vermeille

  1. Quelle belle balade ! Ça donne envie ! En plus, je ne suis jamais allée de ce côté-là alors c’est une bonne idée d’escapade que je note. Bon par contre, on va attendre qu’il fasse moins chaud !!

    Aimé par 1 personne

  2. Le marché à Banyuls sur mer c est le dimanche matin 😉 et
    Il ne faut pas oublier la fameuse Sardane, danse catalane qui etait interdite au temps de Franco…:-S

    J'aime

  3. Pingback: Idée d’escapade : le Pays Cathare | Un poisson nommé Marcel

  4. Pingback: « Que faire ce week-end ?  #113 | «Un poisson nommé Marcel

  5. Pingback: « Que faire ce week-end ?  #114 | «Un poisson nommé Marcel

  6. Pingback: « Que faire ce week-end ?  #115 | «Un poisson nommé Marcel

  7. Pingback: « Que faire ce week-end ?  #116 | «Un poisson nommé Marcel

Laisser un petit mot (cela fera plaisir à Marcel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s