Quelques idées pour le Festival (Off) d’Avignon 2013

Vous le savez déjà probablement mais le Festival d’Avignon, Institution dans le monde du théâtre, a commencé vendredi (Première publication de cet article le 8 juillet).  Et c’est pour le poisson l’occasion de vous reparler de spectacles qu’il a aimés ou de compagnies qu’il suit,  qui seront présents à Avignon cet été et que vous pourrez donc (re)voir.

Édit du 22 juillet : Marcel vous avait prévenus que s’il avait le temps de profiter du festival, il vous en toucherait quelques mots. C’est chose faite et ces quelques mots se trouvent à la fin de l’article 😉

affiche-festival

Peu habitué du « In » (« l’Officiel » plutôt contemporain voire intello), le poisson essaie d’aller une journée chaque année pour voir des spectacles du « Off ». Le festival OFF d’Avignon est l’un des plus grands festivals de compagnies indépendantes au monde. « La richesse et la diversité de ses propositions culturelles en font « le plus grand marché du spectacle vivant en France » offrant aux compagnies qui s’y produisent, l’occasion unique de rencontrer des publics divers et connaisseurs, des professionnels (presse, institutions, etc.) et surtout des programmateurs susceptibles de les accueillir dans leur lieu de diffusion. »

affiche-off-2013Pour les spectateurs, c’est la possibilité de découvrir du 8 au 31 juillet des créations plus ou moins de qualité (il faut l’avouer) mais qui ont le mérite (ou pas) d’exister et d’être différentes. Le poisson aime cette idée et l’ambiance générale qui se dégage dans la Cité des Papes. Pendant près d’un mois, la ville change complètement de visage (notamment avec toutes ces affiches collées partout, parfois sur des supports improbables) et c’est un peu la fête partout (Marcel peut d’autant plus en parler car il y a vécu 3 années consécutives). Il avait d’ailleurs eu l’occasion de travailler pour une édition dans une de ses nombreuses petites salles et ainsi appréhender de plus près le quotidien de ces théâtreux le temps d’un été.

La place Pie durant le Festival 2012

La place Pie durant le Festival 2012

Il est vrai que parmi les 900 compagnies représentant 8 000 artistes et techniciens, il est difficile de faire un choix. De toute manière, quoique vous fassiez, vous en raterez toujours (oui, désolé de vous casser le moral). Mais, l’agité du bocal est là pour vous offrir quelques propositions :

Quelques événements du Off :

Ambiance musicale au Village du OFF autour d’un verre ou d’un repas tous les soirs à partir de 19h.

Parade du 26 juillet de la compagnie GENERIK VAPEUR qui présentera son spectacle BIVOUAK à 22h, place Pie.

Bal de clôture le mardi 30 juillet à partir de 21h30. Soirée partagée en deux temps : un concert tzigane suivi d’un bal africain. Fin de soirée à 2h du matin.

– Les minis spectacles sur la place du Palais des Papes, gratuits, qui peuvent être parfois de très bonne qualité.

Des spectacles à voir si vous les aviez ratés lorsque Marcel vous en avait parlé :

« Monsieur Agop » de la Compagnie La Naïve. Marcel vous présentait le spectacle ici. Du 6 au 28 juillet, à 14h25 au Théâtre des Lucioles. 10, rue rempart St Lazare. Réservations au 04 90 14 05 51 ou theatredesluciol@aol.com

La Naïve a réalisé des bandes annonces décalées et drôles pour annoncer sa venue à Avignon. Si vous avez un moment, regardez-les, ça vaut le coup :

L’Agence de Voyages Imaginaires (qui a mis en scène « El Cid » dont Marcel vous avait parlé) avec « Sur le chemin d’Antigone » du 4 au 24 juillet à 21h15 (relâche le 13 juillet) – durée 1h20 – sous le chapiteau du Festival Villeneuve en Scène à Villeneuve-Lez-Avignon.

– Les Bonimenteurs (basé sur l’improvisation, présents dans le « Quoi faire ce week-end? » #8) du 7 au 31 Juillet 2013  à 21h25 à l’Ilot Chapiteaux, 353, Chemin des Canotiers (derrière le restaurant).

« L’enfant sauvage » de la compagnie 7e Ciel du 6 au 28 juillet à 19h05 (relâche lundi 21 juillet) – durée 1h20,  à voir en famille à partir de 9 ans – au Petit Chien, 76, rue Guillaume Puy.

« Pacamambo » de la même compagnie du 8 au 31 juillet à 15h30 (relâche lundi 21 juillet) – durée 1h15 – tout public, à partir de 9 ans à L’entrepôt – 1 ter Boulevard Champfleury.

Voilà quelques idées proposées par le poisson. Mais il vous conseille de faire comme lui : déambuler dans les rues d’Avignon au fil des parades et des tractages et se laisser porter par son intuition. Les plus belles choses n’arrivent-elles pas par surprise ?

N’hésitez pas à partager votre sélection ou les spectacles que vous aurez découverts pendant le Festival ! Cela pourra toujours servir à y voir plus clair dans cette eau trouble de propositions !

Le poisson ne manquera pas de vous parler des spectacles qu’il aura vus.

Edit du 22 juillet :

Le poisson rouge a réussi à se libérer une petite journée pour monter profiter de ce fabuleux événement qu’est le Festival d’Avignon. Comme toujours, il a adoré l’ambiance dans la ville, se faire accoster par les comédiens durant leur parade, voir toutes ces affiches qui colorent les rues (qu’il a postées sur Instagram). Après être resté quelques minutes sur la place du Palais à savourer des présentations de spectacles, avoir été bluffé par David le magicien et ses tours scotchants, avoir raté un spectacle joué uniquement les jours pairs (ben oui, il aurait dû regarder !), en avoir raté un autre parce qu’arrivé en retard car trop happé par David le magicien et après s’être totalement desséché avec la chaleur, il a enfin pu assister à son premier spectacle du Off 2013 !

Choisi en visualisant les « vidé’Off «  (des petites vidéos dans lesquelles les comédiens présentent leurs spectacle sur la chaîne Youtube du Off  – merci à Ma cigale est fantastique pour le tuyau !-), il n’a pas été déçu ! « Jean ! Ou le soulèvement des planches » est une pièce d’une petite heure écrite par Paolo Hendel, jeune auteur et comédien de la compagnie Cube Blanc. L’histoire ? « Deux comédiens vont présenter au public une répétition de leur pièce de théâtre sur le Festival d’Avignon, mais très vite, emporté par leur énergie, ces deux passionnés vont se laisser embarquer dans des digressions sur les grands bouleversements qui ont fait naître le théâtre moderne. D’André Antoine à Jean Vilar, De l’Utopie au Festival d’Avignon, c’est un vrai soulèvement des planches qui s’est opéré dès la fin du XIXème siècle et nos deux protagonistes ne pourront s’empêcher de faire revivre le passé. » C’est un spectacle enrichissant sur la naissance du Festival d’Avignon mais pas uniquement. Il traite aussi de la manière dont le théâtre a évolué durant le XIXème siècle  pour devenir plus populaire et accessible au plus grand nombre. Cela a forcément beaucoup parlé à Marcel qui est sensible à cette problématique et qui a fait ses études dans le théâtre et la médiation. Mais le poisson est certain que cela peut intéresser tout le monde. En plus, le texte est servi par deux jeunes comédiens dynamiques qui jouent une multitude de personnages différents. Bref, c’est un spectacle qui mérite d’être vu ! Et puis, Cube blanc est une jeune compagnie (créée en 2010) alors il faut les encourager ! Vous pouvez les voir jusqu’au 31 juillet tous les jours à 15h30 à la Maison de la Parole (7 rue du Prévôt,à côté de la rue de la République). Vous pouvez même leur montrer que vous les avez aimés en devenant amis avec eux sur Facebook.

Le deuxième spectacle que Marcel a vu est dans un tout autre registre (c’est ça qui est génial à Avignon, c’est de voir des choses complètement différentes) : le one-man show. Le poisson vous l’avait déjà dit, il n’est pas forcément très adepte de ce type de spectacle mais il s’est laissé tenter par sa vidé’Off et son titre un peu provoc’: « Jérémy Charbonnel, l’homme idéal ou juste un connard ? ». Le pitch : « Jérémy s’interroge… Vous interroge… Sur ses rêves… Ses fantasmes… les absurdités de notre société de communication… L’obligation de parler anglais pour travailler, l’omniprésence du iTech et des médias, et toutes ces aberrations sur nos comportements en communauté… Mais finalement qui est Jérémy ? L’homme idéal ou juste un gros connard ? ». Le comédien-auteur s’est créé un personnage un peu à la Gaspard Proust interprétant plusieurs personnages assez caricaturaux : séduisant, provocateur et irrévérencieux. Et ça fonctionne plutôt bien. Peut-être parce qu’on s’y retrouve tous un peu ! A voir tous les jours à 17h jusqu’au 30 au Théâtre Le Capitole, 3 rue du Pourquery Boisserin (tout près de la Maison de la Parole et de la rue de la République). Vous pouvez retrouver le comédien (un peu hyper-actif comme garçon non ?!) dans un autre spectacle à Avignon mais d’improvisation cette fois : « Les colocataires » tous les jours au Théâtre Ciné Vox (22 place de l’horloge) à 19h.

Parce qu’une journée, c’est bien trop court et que parfois il y a des doublons d’horaires, voici les spectacles que Marcel aurait aimés voir et qu’il avait sélectionnés :
« Simone de Beauvoir, on ne naît pas femme, on le devient » à 13h30 au Théâtre Les trois soleils (4, rue Buffon). Attention, les jours pairs ! Le pitch : « Le spectateur est plongé dans l’atmosphère de Saint-Germain des Prés. Entre musiques et chansons de l’avant et de l’après guerre, Brigitte Bladou fait revivre, de l’enfance à sa mort, « le Castor » comme l’appelait Sartre. Ses amours, passions, rêves, combats politiques et écrits toujours d’une brulante actualité sont joués avec humour et émotion. Pièce émouvante interprétée magnifiquement. Très rythmée par la musique et de beaux jeux de lumières. Beau travail de la comédienne, sensible et passionnée. Une pièce à voir. » Source : LE PARISIEN

« Les lois de la gravité » à 14h35 au Théâtre La Luna (1, rue Séverine). Le pitch : « Une femme débarque un soir dans un commissariat avouer le meurtre de son mari, commis… dix ans auparavant. Elle veut qu’on l’arrête mais le policier qui espérait une permanence tranquille, ne l’entend pas de cette oreille. » De Jean Teulé, auteur du « Montespan » et de « Fleur de tonnerre », qui embarque dans un « huis clos original et poignant ».

« Cajon the road » à 15h15 à l’Espace Roseau (Collège Saint-Michel / 8, rue Pétramale). Le pitch : « 4 amis décident de tout quitter. Partent en voiture pour ne jamais revenir… 4 percussions montées sur roulettes, 1 guitare et 4 comédiens-musiciens embarquent pour un road-trip musical, burlesque et philosophique. Sur le plateau, les cajóns dansent, roulent, se perdent, se suivent, s’écartent, se rapprochent, s’entrechoquent… Ainsi va le monde. « Il faut tout laisser au hasard, puisqu’on est sur le départ. L’amitié pour seul bagage, la liberté en héritage…» Un voyage en « caisse » original, tendre, cruel, intergalactique, drôle, poétique, polyphonique et polyrythmique! »

« Dans les draps de Morphée » à 19h55 au Petit Louvre (3, rue Félix Gras) : « Le jeudi 9 février à 5H00 du matin, le portable de Cécile sonne. Elle ouvre un œil : c’est Damien. Son cœur bondit. Assise maintenant dans un lit qu’elle ne connaît pas, le souffle coupé, elle décroche : « Allô ? Tout va bien, chéri. Ne t’inquiète pas. C’est juste qu’on a trop bu, je me suis endormie sur son canapé. J’arrive. » Elle se retourne : allongé à ses côtés, Pierre-André Bertin, son futur employeur. Que s’est-il passé ? Pourquoi ce black out total ? Et ces ecchymoses ? D’après vous : quel sort la police et la justice réservent-elles aux victimes en quête de vérité ? » Histoire tirée d’une histoire vraie. Connaissant un peu le travail de la compagnie Scènes plurielles pour avoir vus deux de ses anciens spectacles, (« Restons zen, chérie! » et « Si tout va bien, je meurs demain ») Marcel vous conseille celui-là qui doit, sans aucun doute, être d’aussi bonne qualité que les précédents.

Voilà ce que le poisson voulait rajouter. C’est chose faite !

Pour plus d’idées, d’avis ou de critiques, n’hésitez pas à visiter Semioblog (en plus, c’est le blog d’une ancienne prof de fac de Marcel !)

Bon festival dans tous les cas !

Publicités

18 réflexions sur “Quelques idées pour le Festival (Off) d’Avignon 2013

  1. Merci le poisson pour ta selection , comment ne pas aller au festival d’Avignon , ce tourbillon festif et si près de chez nous ce serait trop dommage, j’ai un max de taff pas sure de trouver du temps alors je compte sur toi pour me le faire vivre ça me consolera et si je peux me libérer du temps je partagerai 😉

    J'aime

    • Beaucoup de boulot et de choses déjà calées pour le poisson aussi. Il espère réussir à se trouver une petite journée pour y aller car, comme tu le dis si bien, ce serait dommage de ne pas en profiter !

      J'aime

  2. Pingback: "Quoi faire ce week-end?" #10 | Un poisson nommé Marcel

  3. Pingback: "Quoi faire ce week-end?" #11 | Un poisson nommé Marcel

  4. Dans le rubrique « A ne pas manquer du festival OFF », laissez-vous déstabiliser par Le Numéro d’Équilibre au Théâtre du Centre. Il faut assister à ce spectacle pour sa mise en scène à la fois poétique et sans concession qui sert superbement le texte d’Edward Bond, pour l’audace des costumes, pour le beau travail de création musicale et chorégraphique, et bien sûr pour les quatre comédiens qui nous emportent dans ce monde… en rupture d’équilibre !

    J'aime

  5. Pingback: "Quoi faire ce week-end?" #12 | Un poisson nommé Marcel

  6. Pingback: Des idées de spectacles au Off 2014 | Un poisson nommé Marcel

  7. Pingback: « Que faire ce week-end ?  #99 | «Un poisson nommé Marcel

  8. Pingback: « Que faire ce week-end ?  #100 | «Un poisson nommé Marcel

  9. Pingback: Festival OFF d’Avignon 2015 | Un poisson nommé Marcel

  10. Pingback: « Que faire ce week-end ?  #115 | «Un poisson nommé Marcel

  11. Pingback: « Que faire ce week-end ?  #116 | «Un poisson nommé Marcel

  12. Pingback: Festival Off d’Avignon 2016 : la sélection de Marcel | Un poisson nommé Marcel

  13. Pingback: « Quoi faire ce week-end?  #12 | «Un poisson nommé Marcel

Laisser un petit mot (cela fera plaisir à Marcel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s