Retour sur… « En vadrouille ! #5 » à Aubagne

En mars, Ma cigale et le poisson Marcel ont emmené « En vadrouille » des lectrices à Aubagne. Ils ont découvert, ensemble, les richesses de cette ville et quelques-uns de ses acteurs locaux. Retour en mots et en images sur cette belle après-midi.

Le 18 mars dernier, en tout début d’après-midi, l’agité du bocal part d’Aix avec ma cigale et deux de leurs lectrices, Joëlle et Marine. En plus d’être écologique, le covoiturage est toujours sympathique et permet de faire connaissance. Direction Aubagne ! Ils y rejoignent Aline, marseillaise et Mathilde, aubagnaise d’adoption (webmaster et secrétaire du chouette Baobab Café des enfants  – Marcel vous en reparlera-). Là, Georges Merentier, le guide missionné par l’Office de Tourisme du Pays d’Aubagne et de l’Etoile, notre partenaire de l’après-midi, les attend.

Après des brèves présentations, en route pour la visite ! La joyeuse bande commence par la Maison natale de Marcel, pas le poisson mais Pagnol, grande figure de la ville. Georges nous apprend que le cinéaste y est tellement imbriqué que certains noms de lieux de la ville sont des références à son univers. Etonnant, non ? La maison natale est constituée de salles de reconstitution de l’appartement familial de Pagnol, d’une salle de projection d’un documentaire d’une quinzaine de minutes (très intéressant !) et d’une salle d’oeuvres d’archives. Le documentaire rappelle que Pagnol a commencé par le Théâtre avant de se tourner vers le 7ème Art. Une petite anecdote qui plaît forcément à l’agité du bocal 😉 Le poisson trouve le lieu un peu petit mais très intéressant. D’ailleurs, cela tombe bien car si l’on veut suivre tout le programme prévu pour la demie-journée, il ne faut pas traîner !

Direction ensuite le centre ville ancien et ses jolies ruelles avant d’arriver dans la partie moyenâgeuse. Le poisson est étonné du contraste avec la ville « nouvelle ». Ces rues aux façades colorées rappellent qu’Aubagne n’a rien à envier à certains villages provençaux. Georges nous en apprend un peu plus sur l’histoire de la ville et sur son architecture. Marcel ne vous en dira pas plus pour vous laisser le mystère puisqu’il en est sûr, à la fin de cet article, vous aurez forcément envie de partir, vous aussi, en vadrouille avec Georges, ou un autre guide de l’Office de tourisme, à la découverte d’Aubagne ! 😉

On s’arrête ensuite rapidement à la Cité de l’Art Santonnier – Thérèse Neveu. C’est elle qui a fait cuire les santons pour la première fois. Le lieu présente l’histoire du santon et des ateliers locaux actuels ainsi que des expositions temporaires aux thématiques variées. En ce moment et jusqu’au 30 septembre, c’est « Santons & Music », une collection originale de santons musiciens, un hommage aux artisans d’art d’hier et d’aujourd’hui.

Arrivés au point culminant de la ville, on descend par la ville neuve où 35 céramistes et santonniers vivent. Après être passés devant l’école du père de Marcel Pagnol qui était instituteur (le bâtiment est devenu le département Cinéma de l’Université Aix-Marseille !), c’est Florence des « Deux Provençales – Atelier Sicard » qui nous ouvre les portes de son atelier et de sa boutique. Souriante et passionnante, elle nous fait visiter l’atelier de fabrication. Marcel y découvre avec joie qu’une sardine côtoie les célèbres cigales. Florence nous explique le procédé de fabrication utilisé depuis 1890. Sa famille, les Amy, spécialisés dans le santon depuis 1966, reprennent en 1972 l’entreprise de faïence de Louis Sicard. Nous avons la chance de voir la décoratrice peindre en direct quelques pièces 🙂

Toute la bande s’arrête ensuite quelques minutes seulement à L’Argilla, la galerie qui regroupe tous les céramistes du Pays d’Aubagne. On peut y découvrir des styles très différents en expo-vente permanente. C’est très chouette ! Cette étape n’était initialement pas prévue alors il faudra que Marcel y retourne pour mieux observer tous les artistes exposés.

Dernière étape : le Petit Monde de Marcel Pagnol. En 1974, les créchistes et santonniers d’Aubagne décident de rendre hommage à « l’enfant du pays » en réhabilitant un ancien kiosque à musique. Une modelage des collines d’Aubagne y est fabriqué avec 2 tonnes de plâtre, il abrite une reconstitution des décors de films et des lieux de vie du célèbre académicien. A ces décors seront ajoutés 200 santons à l’effigie des personnages de sa vie et de son oeuvre, réalisés par les maîtres santonniers aubagnais. Un commentaire audio agrémente la visite.

Pour clôturer ce riche après-midi, direction le salon de thé « Clément et Olivier«  pour un pot convivial offert par l’Office de Tourisme (merci !). Quel régal ! Cette biscuiterie et salon de thé artisanal propose des biscuits traditionnels, cakes, tablettes de chocolats garnies, pâtes à tartiner, jus de fruits… Et repas salé le midi ! Marcel devra revenir tester ! Oui oui, il faudra qu’il se « dévoue » pour vous, chers lecteurs et lectrices :p

Pour résumer, le poisson a adoré découvrir la ville d’Aubagne qui cache de belles surprises ! Vous l’aurez bien compris, Marcel a passé une excellente après-midi et n’a qu’une envie : recommencer à partir en vadrouille avec des lecteurs et ma cigale ! D’ailleurs, les deux animaux sont déjà au travail pour vous préparer la prochaine sortie 😉

La joyeuse bande accompagnée de Florence

Un grand merci à l’Office de tourisme du Pays d’Aubagne et de l’Etoile pour sa collaboration, à Florence des Deux Provençales qui nous a ouvert son atelier, à Clément et Olivier qui nous ont régalé les papilles et à Georges, notre guide passionné et passionnant. C’est un puits de savoir sans fond sur Aubagne et sur Pagnol. Un régal de l’écouter parler !

Sachez qu’il propose de nombreuses visites au sein de l’Office de Tourisme et avec Les Amis du Vieil Aubagne. De la « simple » visite de quelques heures à la visite à la journée avec le repas du midi complet. Sachez également que les lieux visités par le poisson et la cigale au cours de cet après-midi sont tous gratuits, mise à part la Maison Natale de Pagnol dont l’entrée s’élève à 3€. Aucune excuse donc pour ne pas profiter de ces bons plans 😉

Origami Marcel-2016

Marcel vous aura-t-il donné envie de partir en vadrouille à Aubagne ? Serez-vous de la partie pour la prochaine sortie organisée avec ma cigale ?

Publicités

5 réflexions sur “Retour sur… « En vadrouille ! #5 » à Aubagne

  1. Pingback: « Un poisson nommé Marcel  en vadrouille à Aubagne | «Bienvenue au Baobab Café des Enfants !

  2. Pingback: En Vadrouille #5 à Aubagne au Pays de Marcel Pagnol des santons et de la céramique - Ma cigale est fantastique

Laisser un petit mot (cela fera plaisir à Marcel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s