2018 dans le rétroviseur, le bilan // Humeur

Le poisson Marcel a l’impression que ça fait une éternité qu’il n’est pas venu nager écrire par ici. Pfiou, il n’arrête pas de le dire mais vraiment, le temps passe vite et encore plus avec un petit bébé de quelques semaines ! Cela lui manque un peu de ne pas réussir à publier autant qu’il le souhaiterait mais il sait bien que ce n’est que passager et que très vite (trop vite), son bébé deviendra grande et aura besoin de moins en moins de lui, faisant regretter à l’agité du bocal cette période. Bref, quoiqu’il en soit, il profite de quelques minutes de « répit » pour dresser un rapide bilan de cette folle année 2018 avant le passage en 2019, dans quelques heures. (Il a commencé à écrire cet article le 31 décembre mais comme vous pouvez le voir, il a été coupé 😉)

Du côté du blog

L’année 2018 sur Un poisson nommé Marcel a été marquée par une grosse baisse du nombres d’articles publiés : 59 contre 109 en 2017. Les causes sont multiples (vous le verrez notamment dans le bilan perso). Il faut dire aussi qu’il a l’impression, comme bon nombre de ses collègues blogueurs, qu’on a tendance à privilégier les réseaux sociaux (Instagram, grand vainqueur) plutôt que la lecture régulière d’articles de blogs. Le poisson ne jète la pierre à personne, il est le premier à le faire (oups). Mais rédiger un article demande beaucoup de temps (compter au moins 2h, minimum) alors qu’un post sur les réseaux sociaux beaucoup moins et reçoit davantage de retours et d’échanges. Alors, dans le tourbillon de la vie, il est vrai que le choix se fait indéniablement en dépit du blog. Quoiqu’il en soit, Marcel souhaite continuer à publier par ici (il vous en reparlera dans sa liste d’envies pour 2019 qui promet quelques changements éditoriaux). Revenons-en au bilan.

 

2018, sur le blog, c’était toujours : 5 jours de fêtes pour célébrer ses 5 ans, de la Culture sous forme d’annonces, présentations ou retours (spectacles, concerts, expositions, livres, films ou séries), des escapades (seulement 2 articles !), des bons plans avec un certain nombre d’invitations offertes pour vous gâter, et des bonnes adresses. Les billets d’humeur ont été un peu plus nombreux et les « Mois en 5 photos » initiés en début d’année ont disparu, faute de recevoir un interêt particulier de votre part (et le poisson n’était pas très à l’aise à l’idée de se dévoiler autant).

Ce que Marcel a préféré en 2018 du côté du blog ?

Les échanges avec certains d’entre vous par mail ou en commentaires et la rencontre et le moment partagé avec 3 d’entre vous lors de l’« En vadrouille 8 » co-organisé avec sa complice Ma cigale est fantastique. Les animaux ont bien l’intention de renouveler ces rendez-vous. A suivre si cela vous intéresse 😉

La belle équipe de cet En vadrouille #8 (il manque Marie sur la photo)

Les 5 articles que vous avez le plus consultés en 2018 :

  1. Où manger à Gardanne ?
  2. Que faire ce week-end ?
  3. Piacere Little Italy // Resto
  4. Idée d’escapade : les « Cinque Terre » [Italie]
  5. Retour sur « Je n’aime pas le classique mais avec Gaspard Proust j’aime bien ! »

 

 

Les 9 photos que vous avez le plus aimées cette année sur Instagram et qui ont constitué l’année 2018 de Marcel :

Sans aucun doute, le bébé « poisson », le Pavillon Noir à Aix et le quartier culturel aixois immortalisés à la fin de journées de boulot, un paysage gardannais après le dernier run de l’année (en janvier !), la Combe Laval dans le Vercors, le Printemps et l’opération « Une Jonquille pour Curie », la grille du Château de Versailles et le phare de la plage de la Couronne sur la Côte Bleue (un des endroits préférés de Marcel).

Même s’il y a eu moins d’articles, le poisson a aimé passer cette sixième année encore avec vous 🙂 Merci ! ♥

Du côté perso

Marcel était dans un drôle d’état d’esprit à l’aube de 2018. Un peu mitigé mais avec l’espoir de « récolter les fruits » des graines semées en 2017. Hé bien, ce fut le cas : l’année fut surprenante, remplie de fortes émotions (positives et négatives) et de beaux projets réalisés. Une des seules ombres au tableau 2018 reste la santé de certains de ses proches qui a pris un nouveau tournant à la fin de l’année 😦 Mais tentons de ne garder que le meilleur et le positif, d’accord ?

En janvier, il fêtait son 32ème anniversaire dans un restaurant au bord de la mer avec ses parents et le soir avec son amoureux. Il partait en week-end chez des amis à Paris et visitait pour la première fois le Château de Versailles. Il participait à un stage de claquettes (depuis le temps qu’il en rêvait) et passait un super moment. Il partait sur un coup de tête en week-end dans son Vercors chéri pour faire une pause déconnectée et se reconnecter à la nature. À la fin du mois, sa sœur entrait pour quelques jours à l’hôpital, franchissant un nouveau cap dans sa maladie 😕.

En février, il s’ondulait les cheveux, au grand désespoir de Paulette (mais assouvissant un vieux souhait). Il trouvait son nouveau bocal et signait le compromis d’achat. Il partait en week-end au ski avec sa petite famille poisson. Quelques jours plus tard, il ne le savait pas, mais un petit poisson décidait de s’accrocher dans son ventre 🙂 L’année commençait sur les chapeaux de roue !

En mars, il partait à la montagne avec une amie (à refaire !). Il assistait à un super et poignant spectacle et revoyait Noa en concert avec sa soeur. Il faisait sa dernière sortie en vtt pour quelques longs mois mais il ne le savait pas encore. Car il découvrait quelques jours plus tard la grande nouvelle et l’annonçait à ses très proches. À la fin du mois, il se pacsait avec sa Paulette d’amour, concrétisant 5 belles années passées ensemble.

En avril, il partait en vadrouille avec certains d’entre vous. Il était pas mal fatigué par les débuts de la grossesse.

En mai, il organisait un festival de théâtre presque tout seul. Il le vivait assez mal le jour J, se sentant très seul et très fatigué (les hormones de grossesse n’aidant probablement pas). Il décidait de partir voir le Printemps dans le Vercors, se retrouvant ainsi au vert et lui faisant le plus grand bien.

En juin, il déménageait de son appartement à Aix, passait quelques jours en transit chez ses parents puis emménageait dans son nouveau bocal à Gardanne et commençait les grands travaux de rénovation. Il co-organisait une chasse au trésor dans la nature. Beaucoup de boulot pour un beau succès 🙂

En juillet, entre deux sessions travaux, il partait quelques jours dans les Alpes avec sa sœur et ses nièces poissons. Une première, à refaire ! Des examens à l’hôpital Nord le rassurait sur l’état de santé de bébé poisson après une période de doute et de stress.

En août, le rythme s’articulait principalement autour du boulot et des travaux. Il prenait un petit week-end de repos autour de Digne, vivant le dernier bivouac à deux. Il débutait les cours de préparation à l’accouchement qui commençaient à rendre les choses plus concrètes encore. Il passait une soirée au Mont Serein-Mont Ventoux pour les 9 ans de sa nièce.

En septembre, il organisait une pendaison de crémaillère-fête de Pacs-30 ans de Paulette en très petit comité. Il fêtait aussi les 60 ans du papa poisson et les 40 ans de mariage de ses parents. Il poursuivait les travaux d’aménagement du bocal. Et il assistait à un « concert jonglé » très chouette.

En octobre, il repoussait de 2 semaines son départ en congé maternité pour préparer le mieux possible son absence au boulot et assurer la régie durant la tournée de Cellule de crise. Il fêtait l’anniversaire de sa maman dans un resto au bord de l’eau.

En novembre, il savourait les premiers jours de son congé maternité avant qu’après le simple rendez-vous du 9ème mois, on lui annonce qu’il devait rester à l’hôpital pour subir le déclenchement de son accouchement suite à la découverte d’une micro fissure de la poche des eaux. Et c’est ainsi que bébé poisson est arrivé avec une dizaine de jours d’avance. Dans cette vague de bonheur et de chamboulement, la maladie prenait un nouveau tournant pour deux de ses proches 😦

 

 

Les « moins » ou regrets de 2018 :

  • Ne pas être allé voir la mer plus souvent.
  • Ne s’être pas fait davantage de petits week-ends d’escapades en amoureux, avec ses amis et avec sa famille.
  • Ne pas avoir imprimé des photos à accrocher aux murs
  • N’être pas partir découvrir l’Ecosse et les Dolomites en Italie, bivouaquer dans le parc d’Ordessa et rouler sur les pistes des Bardenas reales avec le Yéti en Espagne. Impossible avec l’achat/travaux de la maison et la grossesse. Ce sera pour plus tard avec bébé 😉

Origami Marcel-2016

Et vous, avez-vous passé une bonne année 2018 ?

Qu’avez-vous préféré/moins aimé sur Un poisson nommé Marcel ?

Qu’aimeriez-vous y trouver en 2019 ?

Publicités

Une réflexion sur “2018 dans le rétroviseur, le bilan // Humeur

  1. Coucou
    Je te souhaite une très bonne et heureuse année à toi et ta petite famille!!😊
    En espérant qu’on pourra se revoir cette année!! 🥂
    Bises

    J'aime

Laisser un petit mot (cela fera plaisir à Marcel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s