Avant/Après – La Matisse, première phase de travaux // Humeurs

Voilà maintenant deux mois que Marcel et Paulette ont emménagé dans leur nouveau bocal. Certains d’entre vous ont montré leur intérêt pour suivre l’avancée du projet et notamment les travaux de rénovation/aménagement/déco alors voici un petit bilan de la première phase. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire.

Avant cela, une petite explication s’impose quand au titre de cet article : oui, le poisson a décidé de baptiser son bocal « La Matisse » (ou la Choups’ house pour les intimes) tout simplement en raison de sa position géographique (et aussi parce que le poisson aime le clin d’œil culturel et artistique au peintre dont il apprécie certaines œuvres).

La première phase des travaux

La première phase du chantier s’est étalée sur un peu plus d’un mois environ, de mi-juin à fin juillet, avec 2 semaines complètes et des week-ends consacrées aux travaux entrecoupés par la reprise du boulot. Pour que vous jugiez de l’évolution des modifications apportées, l’agité du bocal a essayé de vous montrer des photos avant/après avec parfois les étapes intermédiaires. C’est parti pour la visite !

La première tâche a été pour Paulette, Papa Marcel et Beau-Papa de casser les murs pour ouvrir sur le salon et d’enlever la cuisine en chêne massif. Bonjour les gravats, bonjour la poussière !

Ensuite, il a fallu reprendre toute l’électricité qui s’est avérée, et ça c’était la mauvaise surprise, mal réalisée. Il faut maintenant installer un nouveau tableau électrique et passer en monophasé (le rendez-vous avec Enedis arrive enfin, plus de 2 mois après la demande – la suite au prochain épisode).

Pendant ce temps, Marcel a enlevé toute la moquette qu’il y avait sur le mur des toilettes du bas, la cage d’escalier et la chambre parentale.

Avant son retour sur ses terres blésoises, Beau-Papa poisson a tenu à couper littéralement l’escalier (pour préparer la venue de la nouvelle cuisine et pour accueillir – Marcel vous en reparlera – un nouvel escalier). Résultat, durant quelques temps, les deux agités du bocal ont utilisé un escabeau comme premières marches de l’escalier restant en attendant que Papa Marcel en fabrique des provisoires.

L’escalier coupé et les marches provisoires

Puis, c’est venu au tour de la cheminée d’être démontée. Elle a fait place à un « trou » qu’il a fallu ensuite remodeler et reboucher pour accueillir, bientôt, un poêle à bois avec un mur en briques de parement.

Les différentes étapes pour reboucher le « trou » (la partie rose n’est pas de la peinture mais le placo pare-feu).

Entre temps, un artisan est venu lisser les murs qui était dans une sorte de crépit et mettre du placo sur le mur de la cuisine pour qu’il soit « propre » et qu’il puisse accueillir la peinture rouge (beaucoup moins flashy en vrai).

mur cuisine evolution

Avant de s’occuper du « trou », les poissons ont réalisé les premières peintures : plafond et murs du salon/cuisine, à la fraîche le matin et à la lampe frontale le soir, merci la canicule !

Pendant que Paulette s’est chargée de combler ce « trou », Papa Marcel s’est occupé du pilier central, porteur donc strictement interdit d’être éradiqué. Les poissons ont choisi un enduit à la chaux, pour des raisons thermiques et esthétiques. Pas si facile à maîtriser, surtout en pleine canicule ! Mais il a réussi comme un chef, après bien des heures de sueur et les agités du bocal sont ravis du résultat !

pilier évolution

Pendant ce temps, Marcel, sa maman et un ami ont enlevé le papier peint dans la chambre parentale ainsi que les plaques en polystyrène sensées décorer le plafond (beurk !).

Voilà globalement en détails les premiers travaux de rénovation effectués ! Les poissons en profitent pour remercier Papa et Maman Marcel, Beau-Papa et Maxime qui les ont bien aidés.

Rendez-vous prochainement pour la phase 2 avec, au programme, un gros boulot avec la rénovation de la cage d’escalier, les poses du parquet et de la cuisine ! Pour vous donner un avant-goût, voici à quoi devrait ressembler la nouvelle cuisine 😉

A suivre !

N’hésitez pas, si vous avez des questions, à les poser en commentaire !

Publicités

4 réflexions sur “Avant/Après – La Matisse, première phase de travaux // Humeurs

  1. A cause d’une toute petite lettre, un c au lieu d’un s, ces terres donc au lieu de ses terres, j’ai cru que vous vous installiez à Blois, non c’est beau papa qui va retourner sur ses terres blésoises. Remarquez Blois c’est magnifique!! Ouf, c’est donc en Provence que vous faites tous ces gros travaux, bravo!! Beurk écrivez-vous pour le polystyrène au plafond, et moi j’ajouterais pour la moquette dans les woua woua, si en plus les garçons visaient mal..On avait de drôles d’idées dans les années 70/80, quant à la cuisine rustique j’ai toujours détesté ça. Pas de carrelage ni de crédence pour pouvoir laver les taches de gras dans la cuisine, sous la hotte et au-dessus du plan cuisson, et évier, vous allez peut-être le regretter à l’usage, la peinture ça résiste moins bien. J’adore la couleur ni tomate ni capucine de la cuisine, corail foncé c’est ce que je compte faire moi aussi dans mon appart. Bravo encore, moi je ne serai pas aidée j’ai un maçon adorable qui a travaillé chez mon fils, c’est nickel et harmonieux!

    J'aime

    • Bonjour Sylvie, tout d’abord, merci d’avoir pris le temps d’écrire un petit mot. Et merci pour la faute décelée, passée inaperçue après pourtant une relecture assidue. Je vais de ce pas la corriger 😉
      La moquette aussi « beurk », mais je l’avais déjà écrit dans un précédent article, je ne voulais pas me répéter.
      Pour la cuisine, le croquis est une ébauche du cuisiniste, une base sur laquelle nous allons travailler et que nous allons peaufiner, surtout à l’usage 😉 A ce stade, vous ne pouvez pas voir les détails qui seront ajoutés « dans le réel ». Et puis, on est encore dans la phase chantier. Bien sûr, une crédence est prévue ainsi qu’une plaque au-dessous de la hotte. Merci pour votre conseil en tout cas et merci pour vos encouragements !
      On n’a pas le budget pour se faire aider par un maçon alors on est bien obligés de se débrouiller et, par chance, mon amoureux le fait très bien, aidé par quelques proches.
      La suite au prochain épisode !

      J'aime

Laisser un petit mot (cela fera plaisir à Marcel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s