« Les chatouilles ou la danse de la colère » // Retour

Du 15 au 17 mars derniers (oui, ça fait un petit moment !), le Théâtre du Gymnase à Marseille accueillait « Les chatouilles ou la danse de la colère » d’Andréa Bescond. Rappelez-vous, le poisson Marcel avait fait gagner des places à l’une d’entre vous 😉 L’agité du bocal avait mordu à l’hameçon du pitch et ne voulait pas rater ce spectacle. Il a eu la chance de le voir et vous donne son avis (spoil : il l’a adoré !).

 

L’histoire

C’est l’histoire d’Odette, petite fille de 8 ans qui est passionnée de danse. Son histoire va tourner au cauchemar aux côtés de Gilbert, « l’ami » de la famille qui l’apprécie un peu trop et s’invite dans sa chambre pour lui faire des « chatouilles ». Cela va durer des années et elle va trouver refuge dans la danse, ses parents ne s’apercevant de rien concernant son bourreau bien trop entreprenant.

On suit donc l’histoire de cette petite fille depuis ces « chatouilles » jusqu’à plus de 20 ans, dans un cabinet de psychologue, accompagnée de sa mère qui décidément ne veut rien comprendre et estime que ça fait « exagère » et en fait « toute une histoire pour pas grand chose ». C’est terrible. Elle y raconte ses années à essayer de fuir son agresseur, ses premiers cours de danse tels des bouées de sauvetage, son passage au conservatoire en internat, son début de carrière en tant que danseuse, et la difficulté à vivre sa vie de femme, entre drogue et alcool.

Les chatouilles - Un poisson nommé Marcel-4

Seule sur scène, Andréa Bescond magnétise.

L’avis du poisson

Seule en scène, Andréa Bescond est époustouflante. C’est une formidable comédienne et danseuse. Elle mérite amplement ses nombreux prix dont le Molière du Seul(e) en Scène 2016. Marcel comprend bien les critiques dithyrambiques et le triomphe qu’elle a connu à Avignon et dans toute la France. Elle interprète une bonne dizaine de personnages, tous différents les uns des autres. Tout dans son corps, dans sa voix, dans sa gestuelle les incarne à merveille. On a vraiment l’impression de les voir prendre chair. Chapeau l’artiste !

Il n’y a pas de décor à part une chaise utilisée pour certaines scènes. Les différents lieux évoqués sont symbolisés par la lumière (blanche la plupart du temps, simple mais efficace), avec des douches, des couloirs et parfois un peu de couleurs (très peu).

Le propos est, certes, dur et violent mais on passe très facilement et en une fraction de seconde du rire aux larmes et inversement. C’est rare pour l’agité du bocal mais il a versé plusieurs fois sa petite larme. Ce spectacle lui a d’ailleurs fait penser à « Cellule de crise » sur bien des aspects : cette faculté à passer du rire aux larmes, son propos tiré de l’histoire vraie de son auteur et pour le dialogue et la réflexion qu’il apporte (bien que sur ces sujets différents). Ici, on se pose des questions sur les rapports enfants-adultes, sur comment on peut passer à côté d’une telle atrocité, sur le nombre d’enfants qui subissent des sévices sexuels chaque année en France et dans le monde. D’ailleurs, à la fin de la pièce, très engagée, Andréa Bescond prend la parole quelques minutes pour rappeler certains chiffres et certains faits, terrifiants. Elle conseille également de télécharger le guide « On touche pas ici » du Conseil de l’Europe pour aider les parents et les éducateurs à engager la discussion avec les enfants mais aussi pour prévenir les abus sexuels qui, rappelons-le, sont souvent faits par des proches.

Les chatouilles - Un poisson nommé Marcel-5

Standing ovation plus que mérité !

Bref, vous l’avez compris : ce spectacle est un vrai petit bijou à voir absolument ! Un coup de coeur pour le poisson ! Vous avez de la chance, il repasse dans le coin prochainement. Notez la date : le 18 22 mai (merci Hélène, fidèle lectrice, pour l’info du report de date 😉 ) à Pertuis ! A ne rater sous aucune prétexte !

La comédienne/danseuse a tourné une adaptation au cinéma des Chatouilles qui sortira en septembre dans les salles obscures. Le film est d’ailleurs sélectionné au Festival de Cannes 2018. A suivre… 😉

Origami Marcel-2016

Alors, avez-vous réservé votre place pour le 18 22 mai à Pertuis ? 😉

Merci au service presse des Théâtres pour avoir permis à Marcel de découvrir ce magnifique spectacle.

Publicités

4 réflexions sur “« Les chatouilles ou la danse de la colère » // Retour

  1. Ah oui quand même ! Si le poisson a aimé à ce point sans trouver à redire pas même au niveau de la lumière c’est que cette pièce est un Chef d’oeuvre
    merci Marcel pour ce conseil, Je vais essayer d’aller à Pertuis 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Marion

    Juste une petite info;
    Cette pièce jouée au théâtre de Pertuis a été reportée au mardi 22 mai.
    Merci pour toutes ces infos.
    Il y a également sur Marseille, le festival du théâtre amateur.
    Mais tu l’as peut être déjà mentionné.

    Bon spectacle !!!!!!
    Hélène

    J'aime

    • Merci Hélène pour l’info du report 🙂 Je fais la mise à jour tout de suite.
      Le Festival de théâtre amateur de Marseille, je le connais bien, j’y ai bossé pendant 2 ans 😉 Des spectacles de qualité, en principe !

      J'aime

Laisser un petit mot (cela fera plaisir à Marcel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s