Noa : une artiste à (re)découvrir // Retour

Il y a une dizaine de jours, le poisson Marcel a revu en concert au Théâtre de l’Olivier à Istres une artiste qu’il apprécie beaucoup et qui l’a accompagné durant son enfance : Noa. Un superbe moment, très émouvant. Il a eu évidemment envie de vous parler de cette artiste.

Concert Noa2 - lepoissonMarcel

Le Théâtre de l’Olivier plein à craquer ce 18 mars !

Née en 1969 à Tel-Aviv en Israël d’une famille d’origine yéménite, Achinoam Nini, connue sous le nom de Noa, est une chanteuse, musicienne et compositrice. Achinoam signifie « soeur de la paix ». On pourrait croire qu’il lui était prédestiné tant cette femme oeuvre pour la Paix, notamment entre Israël et le Proche-Orient. C’est une artiste engagée depuis toujours qui prône la tolérance.

Noa-portait

En 1994, elle sort son premier album « Noa » et le titre « I don’t know » qui la fait connaître en France grâce à l’émission Taratata. C’est d’ailleurs là que le papa poisson l’a découverte lors de cette performance :

Comme il vous le racontait déjà ici, c’est lui qui a fait connaître bon nombre d’artistes à Marcel. D’ailleurs, l’agité du bocal se souvient précisément du jour et du contexte dans lequel il a entendu pour la première fois cette chanteuse. Il avait 9 ans (!), ses parents avait acheté le cd le lendemain du passage à Taratata. Le poisson avait raté l’école car il était malade et ses parents lui avaient offert un Polly Pocket (cela peut vous paraitre un détail mais ces jouets étaient une grande histoire d’amour !). Il se rappelle y jouer avec le cd de Noa passant en fond pour la première fois dans le bocal. Comme quoi, sa mémoire est parfois bonne 😉

Noa

Le fameux album nostalgique 😉

Bref, Noa est aujourd’hui connue internationalement et continue de faire des tournées mondiales même si on ne l’entend plus dans les médias. Son succès, elle le doit à son immense voix mais aussi à sa musique métissée. Elle a ce don de mélanger de manière personnelle les sons, en brassant folk, pop, rock et influences orientales. Marcel ne vous dressera pas sa biographie complète (vous pouvez la trouver ici). Mais sachez qu’elle a notamment écrit et composé la bande-originale de Babel, le film de Gérard Pullicino, le réalisateur de Taratata, et la chanson « Beautiful that way » du film « La vie est belle » de Benini. En 2003, elle est nommée ambassadrice de l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

Retour sur le concert du 18 mars 2018 au Théâtre de l’Olivier à Istres

Si ma mémoire de poisson rouge ne lui fait pas défaut, il s’agissait de la troisième fois que Marcel voyait cette artiste en live. Impossible pour lui, en revanche, de se rappeler de quand ça date. Peu importe, l’émotion était toujours au rendez-vous ce 18 mars dernier. Souvent, le poisson a eu les larmes au bord des yeux globuleux à ré-entendre les chansons de son enfance (cela a toujours quelque chose de particulier, il vous en parlait déjà ici et ). Et encore plus à partager cela avec sa soeur poisson, comme dans leur jeunesse 🙂

Concert Noa3 - lepoissonMarcel

L’agité du bocal a donc pris beaucoup de plaisir à revoir cette chanteuse et musicienne (quelle percussionniste !) talentueuse. Il a été encore bluffé (malgré toutes ces années !) par sa voix si particulière et pure, reconnaissable parmi 100, pouvant monter très haut dans les aigus comme dans les graves. D’ailleurs, le son était très bon : bravo au régisseur ! (Une déception pour les lumières ce soir-là)

L’ambiance était détendue avec la chanteuse qui faisait l’effort de parler en français (lisant des textes traduits par une amie) et qui plaisantait. La dame ne manque décidément pas d’humour 🙂 (Elle reviendra, après le concert, rencontrer le public et signer des autographes. Une artiste simple).

Concert Noa4 - lepoissonMarcel

Le concert était en acoustique. Noa, aux percussions sur certaines chansons, était accompagnée seulement de son guitariste et complice depuis 25 ans, Gil Dor. Tous les deux ont offert au public plus d’une heure trente de concert, reprenant surtout les chansons du premier album (le kif !) qui les a fait connaitre en France et en Europe. Mais pas seulement. Ils ont aussi présenté quelques-unes de leurs nouvelles créations qui composeront un nouvel album en hommage à Bach, reprenant ses mélodies avec des textes de Noa.

Concert Noa - lepoissonMarcel

Bref, vous l’avez compris, le poisson a passé un excellent moment, rempli d’émotion et de nostalgie.

Un grand merci à l’équipe du Théâtre de l’Olivier et de Scènes et Cinés pour leur accueil et pour avoir permis à Marcel de vivre ce superbe moment 🙂

Origami Marcel-2016

Si vous voulez revoir ou découvrir cette artiste sur scène, sachez qu’elle sera le 17 mai à Lyon (pourquoi ne pas profiter pour y passer un week-end d’escapade ? 😉 ) et le 18 mai à Draguignan.

Et vous, êtes-vous un amateur/amatrice de cette artiste ? La connaissiez-vous ?

Publicités

Laisser un petit mot (cela fera plaisir à Marcel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s