« Le fabuleux destin d’une vache qui ne voulait pas finir en steak haché »

Marcel a lu « Le fabuleux destin d’une vache qui ne voulait pas finir en steak haché » de David Safier. Une fable philosophique simple à lire et remplie d’humour. Il a beaucoup aimé ce livre et vous le conseille !

Couverture de l’édition brochée

Vous le savez (ou pas), l’agité du bocal est souvent attiré par les livres qui ont des titres à rallonge (rappelez-vous). Il mord à l’hameçon (presque) à chaque fois. C’est donc très intrigué par celui-ci qu’il s’est laissé tenté, sur les conseils de sa soeur.

Le pitch

« Lolle, qui n’est plus un veau depuis un moment mais encore trop jeune pour être une peau de vache, surprend Champion, taureau de son cœur, en pleine saillie avec cette garce de Susi. Son cœur et ses trois estomacs en sont retournés. Et tout va naturellement de mal en pis, puisque le fermier a décidé de vendre le troupeau à l’abattoir pour en faire du steak. Lolle a un cœur tendre, mais elle n’a pas vraiment envie de vérifier qu’il en est de même de sa bavette.
Elle décide donc, avec ses joyeux comparses, de s’échapper vers l’Inde, où les vaches, paraît-il, sont sacrées… »

L’auteur

« Scénariste renommé, David Safier s’est imposé sur la scène littéraire allemande avec son premier ouvrage, Maudit Karma (2008), qui a été un best-seller dans de nombreux pays, tout comme Jésus m’aime (2009). Trois autres romans ont suivi : Sors de ce corps, William ! (2010), Sacrée Famille (2012) et Le fabuleux destin d’une vache qui ne voulait pas finir en steak haché (2014). Tous ses ouvrages sont publiés aux Presses de la Cité et repris chez Pocket. » (Source)

L’avis du poisson

A la découverte du titre, Marcel pensait qu’il s’agirait d’un livre prônant le végétarisme. Même s’il ne le fait pas directement, il pose toutefois des questions intéressantes sur notre société. Mais ne vous détrompez pas, le sujet principal est la quête du bonheur de manière générale, en passant en revue de nombreux thèmes comme l’homosexualité, la différence et son acceptation, l’amour, l’amitié, la maternité.

Les chapitres sont très courts. C’est drôle et loufoque. On se laisse entraîner dans les aventures de cette vache à la recherche du bonheur. On se prend d’affection pour elle. Les situations sont parfois absurdes mais, sous couvert d’humour, de réelles questions existentielles et philosophiques sont abordées. C’est une fable philosophique et un conte initiatique selon Marcel (en tout cas, c’est comme cela qu’il l’a pris). « L’air de rien », il rend un hommage à la Nature et à la contemplation. Ce bouquin est un petit bijou à mettre dans toutes les mains.

La couverture poche

Quelques phrases, pêchées au gré des pages, qui font écho dans le bocal :

« Quand on cherche toujours mieux, on ne profite pas du bien qu’on a. »

« Le bonheur, c’était aussi de savoir tout ce qu’on avait en soi. »

Et bien d’autres encore que l’agité du bocal vous laisse découvrir 😉

Et après ?

Ayant beaucoup apprécié ce livre, Marcel ajoute à sa « PAL » (pile à lire) le premier roman de cet auteur, « Maudit Karma », best-seller paru en 2008. « Un vrai remède contre la déprime », « Un livre qui fait du bien », « Eclats de rires assurés » voilà ce qu’en disent les lecteurs sur Babelio. Des avis qui mettent l’eau à la bouche du poisson !

Et vous, connaissez-vous cet auteur et ses romans ?

Avez-vous envie de lire les aventures de la vache Lolle ?

Publicités

4 réflexions sur “« Le fabuleux destin d’une vache qui ne voulait pas finir en steak haché »

Laisser un petit mot (cela fera plaisir à Marcel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s