Marcel a vu « Réparer les vivants »

Dernièrement, le poisson Marcel a découvert la pièce « Réparer les vivants » au Théâtre des Bernardines à Marseille, à voir jusqu’au 21 janvier 2017. Il vous donne son avis.

couverture-reparer-les-vivants

La pièce

Ce spectacle est l’adaptation du roman de Maylis de Kerangal paru en 2014.

Emmanuel Noblet est seul en scène. Il incarne tous les personnages. Artiste complet, c’est lui qui a fait l’adaptation et la mise en scène. Un gros travail des projections (animées ou figées) l’accompagne sur le plateau, parfois respirations entre deux scènes, parfois éléments de décors ou « simples » illustrations. Des voix-offs de personnages répondent également parfois au comédien.

les-theatres-reparer-les-vivants-c-aglae-bory-bd-reparer-les-vivants3jpg

Mais au fait, de quoi ça parle  ?

Le synopsis : « Réparer les vivants raconte l’histoire d’une transplantation cardiaque entre le moment de la mort de Simon, 19 ans, et l’arrivée du coeur dans le corps de Claire, 50 ans. Telle une chanson de geste, il tisse les présences et les espaces, les voix et les actes qui vont se relayer en vingt-quatre heures exactement. Une tragique et belle histoire hautement symbolique qui renvoie à la vie, à la mort, à l’amour, à l’humain. Le génie de Maylis de Kerangal réside dans le fait d’avoir su parler de la mort avec l’énergie de la vie. »

les-theatres-reparer-les-vivants-c-aglae-bory-bd-reparer-les-vivants-2-aglae-boryjpg

L’avis de Marcel

Le poisson est ressorti un peu partagé de ce spectacle, peut-être parce qu’il en attendait beaucoup, le sachant plébiscité et unanimement salué au Festival Off d’Avignon 2015. Il a beaucoup aimé certaines choses mais il lui est difficile de vous dire précisément ce qui l’a gêné. Il s’excuse d’ailleurs de cette critique peu constructive mais il vous invite vraiment à découvrir ce spectacle par vous-même (vous avez jusqu’au 21 janvier) pour vous faire votre propre idée parce que oui, cette pièce mérite d’être vue.

Pour plusieurs raisons que Marcel va développer ci-après mais également pour le propos, le don d’organes, tellement d’actualité et méritant une réflexion, à un moment, dans la vie de chacun d’entre nous.

Ce que l’agité du bocal a aimé :

– l’écriture de Maylis de Kerangal, qu’il a découvert. Cela lui a d’ailleurs donné très envie de lire ce roman (qu’il a ajouté à sa longue pile de livres à lire).

«Le cœur de Simon migrait dans un autre endroit du pays, ses reins, son foie et ses poumons gagnaient d’autres provinces, ils filaient vers d’autres corps.» – Extrait

reparer-les-vivants-aglae_bory

– les nombreuses projections qui cassent le rythme de la pièce parfois effréné, qui apportent une respiration et parfois même un aspect poétique.

– le jeu d’acteur est remarquable : 1h30, tout seul, à enchaîner des personnages différents et à dérouler ce long texte. Chapeau l’artiste !

Dans les « moins », Marcel trouve dommage le manque de couleur dans les lumières. Il comprend l’effet souhaité (peut-être de se sentir dans une ambiance froide d’hôpital) mais pour lui, cela aurait mérité quelques « fantaisies » et touches de couleurs. Cela n’aurait pas dénaturé le propos. Surtout que l’on voit bien que les éclairages ont été vraiment travaillés, jouant sur les formes et les découpages de l’espace.

img_2274

Pour finir, l’agité du bocal avoue avoir été vraiment remué par l’histoire : un accident de voiture, un personnage jeune, l’attente interminable des parents à l’hôpital en attendant le diagnostic de leur fils… Il n’a pas pu s’empêcher de faire un petit rapprochement avec ce qu’il a vécu, il n’y a pas si longtemps. Même si, fort heureusement pour lui et ses proches, l’issue a été ô combien différente. Il se dit tout de même qu’il aurait pu être dans cette situation s’il n’avait pas eu une bonne étoile, à un moment donné. Il mesure chaque jour, ou presque, la chance qu’il a eue. Et ça, vous admettrez que ça chamboule un peu.

Bref, pour résumer, un spectacle, avec un texte fort, une scénographie travaillée et un jeu d’acteur remarquable. A voir !

Origami Marcel-2016

Et vous, avez-vous lu ce roman ? Avez-vous envie de voir cette adaptation ?

Merci à Emmanuelle et au Théâtre des Bernardines.

Publicités

Une réflexion sur “Marcel a vu « Réparer les vivants »

  1. Pingback: « Que faire ce week-end ?  #170 | «Un poisson nommé Marcel

Laisser un petit mot (cela fera plaisir à Marcel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s