US Wild West roadtrip : Zion

Cette dixième étape du roadtrip s’arrête quelques jours à Zion, un « petit » parc très fréquenté aux roches ocres, entre chaleur écrasante et randonnées dont une des ascensions mythiques des USA.

Zion

Le parc national de Zion est situé dans le Sud-Ouest de l’Utah. « Couvrant une superficie de 593 km2, le parc est célèbre pour ses profonds canyons creusés par la rivière Virgin et ses affluents dans des roches colorées âgées de dizaines de millions d’années. » Il est également connu pour ses randonnées et pour les adeptes du canyoning.

Trajet-BryceCanyon-Zion

Compris dans le Pass Beautiful America, il se compose de deux secteurs indépendants : Zion Canyon et Kolob Canyon, au nord-ouest.

Les zones basses sont désertiques (d’où la chaleur écrasante en plein mois d’Août), on y croise même des cactus alors que les zones situées dans les canyons et au sommet des montagnes sont boisées et très vertes.

Zion-USA

Le parc est un des « mighty five », les cinq parcs nationaux de l’état (avec Bryce Canyon, Capitol Reef, Arches, Canyonlands). C’est le plus ancien (1919) et accueille plus de trois millions de visiteurs par an (!). Un service de « shuttle » (navettes) est d’ailleurs mis en place pour préserver le lieu.

Un des arrêts du shuttle

Un des arrêts du shuttle

Son nom vient d’un ancien mot hébreu signifiant « refuge » ou « sanctuaire ».

L’expérience de Marcel et Paulette

Partis vers les 10h30 de Bryce Canyon, les poissons n’ont qu’une petite heure et demie de route pour atteindre Zion Canyon. L’arrivée se fait par la très belle « Carmel road » au bitume rouge.

Après les galères de camping à Yosemite, ils avaient réservé au début du séjour un emplacement à St Georges, à quelques kilomètres du parc. C’était le seul endroit où ils avaient trouvé de la place de libre. Mais à leur arrivée dans Zion, ils réalisent que le camping est à bonne quarantaine de miles et vu la chaleur qu’il fait à l’heure actuelle, il faudrait partir très très (trop) tôt pour réussir à randonner à la fraîche, dans ces conditions. Par conséquent, ils se rendent aux 2 campings publics du parc qui n’ont malheureusement aucun emplacement de libre. C’est à l’entrée du parc, à Springdale, qu’ils trouveront une place : sans charme, chère (44$ la nuit mais avec douche comprise) et au milieu de camping-cars. Les poissons ont vu tellement mieux ! Mais tant pis !

Cela leur donne un petit goût amer. Il faut dire qu’ils appréhendent un peu cette étape, ayant lu qu’il fallait un certain temps pour apprivoiser Zion, qu’on pouvait passer à côté si l’on ne s’éloignait pas un peu de la foule. C’est pour cela, notamment, qu’ils avaient prévu d’y rester quelques jours pour ne pas y passer en coup de vent et rater leur « rencontre ».

Bref, après un temps de lecture, Marcel ne tient plus avec cette chaleur et décide d’aller piquer une tête dans la piscine du camping. Elle est bien venue ! 🙂 Ensuite, les agités du bocal vous épargnent le récit des courses, sans grand intérêt pour arriver au clou de cette étape : les randonnées !

Premier jour

Les poissons ont commencé par la plus mythique et la plus vertigineuse : Angel’s landing ! C’est LA marche du parc et l’une des plus célèbres des USA. Un dénivelé de 450 mètres, 9 kilomètres et un dernier tronçon très vertigineux que l’on grimpe à l’aide de câbles. Partis à 6h45 du camping, ils prennent le shuttle jusqu’à l’arrêt « The Grotto ». Après 3h de marche, ils arrivent au sommet. Le point de vue est superbe !

Marcel n’est pas à l’aise du tout ! Il n’a pas le vertige mais cette hauteur et le côté très abrupt le font carrément flipper ! Il a d’ailleurs du mal à profiter du moment alors que Paulette est ravie et se régale. La descente sera finalement plus facile, malgré les grimpeurs en sens inverse qu’il faut laisser passer sur le chemin étroit. Mais finalement, le poisson sera fier d’avoir été jusqu’au bout, de s’être surpassé, poussé par Paulette qui l’encourageait pendant la montée ! 🙂

L’après-midi, les poissons partent à la découverte des « Emerald’s pools », supposés être des bassins mais ils sont très peu remplis d’eau (bonjour l’été et la déception) finalement et beaucoup (trop) fréquentés au goût de Marcel et Paulette. Ils parviennent néanmoins à trouver un petit coin sympa, reculé et à l’ombre où ils bouquinent.

Retour au camping vers les 18h-19h, alors qu’il fait un peu plus « frais » et que la chaleur commence à tomber. La nuit est très bruyante et il y a beaucoup de lumière. Pas facile de se reposer !

Deuxième jour

La veille, les poissons ont loué des chaussures de canyoning (bien qu’ils soient « équipés » pour ne pas prendre l’eau – leur direz-vous 😉 ) et un bâton, décidés à affronter la deuxième marche mythique du parc : les Narrows ! Il s’agit d’une randonnée, les pieds (et même plus, si affinité) dans l’eau à 18 degrés, dans les gorges du canyon. Comme cette partie du canyon promet de la fraîcheur, Marcel et Paulette décident de partir un peu plus tard, vers les 10h.

Zion-USA

La randonnée est très sympa et belle, malgré le monde au début. Mais, comme toujours, plus on avance, plus on est seuls. Et ça, c’est drôlement chouette ! Il y a moins de niveau que ce à quoi les poissons s’attendaient (les rangers en font toujours un peu trop). Ils avaient pourtant prévu de ne pas prendre le bel appareil photo de Marcel, au cas où une chute inopinée serait arrivée. Les photos, prises avec un ciel iphone, sont donc un peu « bof » mais elles ont le mérite d’exister et de créer de jolis souvenirs.

Vers les 14h, ils arrivent à la fin du trail. Au delà, il faut un permis spécial pour continuer. Petit pique-nique, petite sieste pour Paulette et hop, c’est reparti pour le chemin du retour ! Celui-ci va leur paraître un peu long. Ils arrivent à l’arrêt du shuttle vers les 17h30, bien fatigués (marcher dans l’eau toute la journée, ça use, ça use !).

Zion-USA

Troisième et dernier jour

Marcel et Paulette, estimant qu’ils avaient arpenté les randonnées les plus intéressantes de Zion Canyon, décident de partir à la découverte de Kolob canyon, le deuxième secteur de Zion, moins connu et moins fréquenté. Ils choisissent de suivre le « Taylor’s creek trail » : très sympa, de nombreuses parties sont au frais, ils y croisent de nombreux animaux et surtout, au calme, loin du tumulte de Zion. Les poissons apprécient beaucoup !

Après un petit tour sur la Scenic Drive, relativement courte, ils pique-niquent dans un des points de vue avant de retourner à Zion Canyon l’après-midi. Ils prennent le shuttle pour s’installer au bord de la Virgin river, bouquiner, écrire leurs cartes postales et dans leur carnet de voyage.

Zion-USA

Retour ensuite au camping vers les 18-19h. Ils ont juste le temps de prendre leur traditionnel et quotidien « apéro-chips-bière » (une différente goûtée par jour) avant qu’une petite averse s’abatte sur eux.

Pour résumer, malgré un début un peu amer, Marcel et Paulette ont su apprécier et profiter de Zion à sa juste valeur, en parcourant de belles randonnées mythiques. Ils ont beaucoup aimé cette étape malgré la forte fréquentation du lieu. Les paysages étaient magnifiques !

Après cette dernière étape dans les montagnes, direction la rive Nord du Grand Canyon pour la dernière étape de nature et l’avant-dernière du roadtrip !

Origami Marcel-2016

Et vous, êtes-vous tombé(e) sous le charme des roches ocres de Zion ?

Publicités

Une réflexion sur “US Wild West roadtrip : Zion

  1. Pingback: US Wild West roadtrip : Grand Canyon – Rive Nord | Un poisson nommé Marcel

Laisser un petit mot (cela fera plaisir à Marcel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s