US Wild West roadtrip : Joshua Tree park

La quatrième étape du roadtrip de Marcel et Paulette vous emmènent dans un parc national peu connu  et peu fréquenté : Joshua Tree Park ! Du désert, des arbres de Josué et des cailloux pour une des étapes préférées des poissons !

Joshua-USA-lepoissonMarcel

Le Joshua Tree National Park se situe tout au Sud-Est de la Californie, proche de Los Angeles et du désert de Mojave. Déclaré parc national en 1994, il est caractérisé par la présence d’arbres de Josué, à mi-chemin entre le ficus et le cactus, que l’on trouve uniquement dans le Sud-Ouest des Etats-Unis. A taille « européenne », il ne fait « que » 80 kilomètres de long.

Joshua-USA-lepoissonMarcel

C’est un milieu désertique donc il y fait très chaud, surtout en été où les températures atteignent souvent plus de 38°C.

Pour la petite anecdote, « le parc fut un lieu de retraite privilégié pour le milieu hippie de Los Angeles vers 1970. Le milieu musical californien (The Byrds, le groupe Crosby, Stills & NashTom WaitsNeil Young ou même The Eagles) le consacrèrent comme l’épicentre de la culture californienne entre le milieu des années 1970 et 1975. L’arbre a donné son nom au cinquième album du groupe irlandais U2. » (Source).

L’expérience de Marcel

Il faut savoir que c’est Marcel qui a établi le parcours du roadtrip au grès de ses lectures (notamment, sa « bible », Lost in The USA) des longs mois avant le voyage. Sur place, avant chaque étape, il annonçait à Paulette ce qui les attendait. Au départ de Séquoia Park, Marcel a donc indiqué à Paulette l’étape du lendemain : ils allaient faire un détour de 5h environ pour aller voir… un désert de cactus et de rochers ronds ! Sa colocataire de bocal s’est avérée un peu sceptique, n’étant pas vraiment fan de désert, préférant largement les montagnes vertes et n’ayant pas un goût particulier pour la botanique. Marcel avait vu de nombreuses photos et savait qu’il allait beaucoup aimer notamment car il a une affection toute particulière pour le désert. Il espérait que Paulette y trouverait tout de même un peu son compte.

Avouez qu’ils sont quand même trop mignons ces petits arbres aux formes bizarres ? 😉 (et ce ciel bleu ! Wouahou !)

Pour mettre toutes les chances de son côté, il s’est arrangé pour arriver à Joshua Tree park en fin de journée, pour le coucher de soleil, ayant lu que les couleurs y étaient sublimées à ce moment-là. Et vous savez quoi ? Les deux poissons ont ADORÉ cette étape ! 😀

Joshua Tree park

Joshua Tree park au coucher de soleil

Si vous avez une bonne mémoire (en tout cas, pas comme celle du poisson), vous vous rappelez que Marcel vous disait que sa rencontre de San Francisco avait été influencée par le contexte dans lequel il l’avait appréhendée. Hé bien, ce fut le cas ici aussi mais positivement cette fois-ci. En effet, ayant galéré avec les campings à Yosemite, ils s’attendaient à ne pas avoir de place dans le parc et à devoir dormir à l’extérieur. Ils se sont donc rendus dans celui juste à l’entrée et ont eu l’agréable surprise de découvrir qu’il n’y avait personne ou presque ! Le temps filant et le soleil commençant à décliner, ils se sont dit qu’il serait préférable de filer découvrir le parc au plus vite et d’éventuellement revenir planter leur tente en pleine nuit ensuite ici. Ce qu’ils n’ont pas eu à faire puisqu’ils ont trouvé un emplacement de libre en plein coeur du Jumbo rocks campground. La nageoire le pied !

Le Jumbo rocks est en plein milieu des rochers ronds bien emblématiques du parc. Il est peu fréquenté (en tout cas, début août). Vous pouvez être à des mètres d’écart avec vos voisins. Quelle chance ! Il n’y a pas d’accueil des rangers (ni à l’entrée du parc d’ailleurs si vous arrivez après 18h). Vous devez remplir un petit papier et mettre vos dollars dans une enveloppe déposée dans une boite aux lettres à l’entrée du camping pour régler votre emplacement. Et vous vous mettez où vous voulez du moment que c’est un emplacement noté !

Bref, revenons à notre coucher de soleil ! Comme prévu, il fut vraiment splendide ! Un régal pour les yeux ! Le parc prend en effet des couleurs orangées sublimes notamment sur les cailloux. C’est vraiment magnifique !

Après avoir cherché, en vain, un rocher ressemblant à un crâne, les poissons se sont installés sur leur emplacement. Ils ont eu droit à une magnifique nuit étoilée, comme on en voit nulle part ailleurs que dans le désert. Marcel est resté longtemps à essayer de les prendre en photo et à mesurer la chance qu’il avait de se trouver là.

Vers 5h du matin, réveillés par hasard au moment où le ciel commençait à se réveiller lui aussi, Marcel et Paulette sont sortis de leur tente, se sont assis emmitouflés dans leurs duvets sur un rocher un peu en hauteur et ont admiré la nature se réveiller elle aussi. C’était calme, paisible et unique. Un coyote aperçu à quelques mètres plus tard, le soleil a pointé le bout de son nez, au loin, entre les montagnes. Wouahou ! Quel spectacle ! Un moment gravé à jamais dans leur coeur ! 

Pour résumer, vous l’aurez compris, GROS coup de coeur pour ce parc encore un peu préservé de la foule de touristes ! Et pour finir, petite victoire : ils ont fini par trouver le « skull rock » (le rocher qui ressemblait à un crâne)… juste au bord de la route menant au camping !

Les agités du bocal vous prient de les excuser pour ce loooong article mais que voulez-vous, c’était un peu « le cri du coeur ». Si vous le pouvez, ils vous conseillent d’inclure le parc dans votre parcours si vous prévoyez de visiter l’Ouest américain. Cela vaut vraiment le coup ! Privilégiez la fin de journée pour une optimisation des couleurs.

Ils vous donnent rendez-vous dimanche prochain pour l’étape suivante : Grand Canyon, rive Sud !

Origami Marcel-2016

Et vous, avez-vous déjà été dans le désert ? Aimez-vous ça ?

Publicités

4 réflexions sur “US Wild West roadtrip : Joshua Tree park

  1. J’avoue que moi aussi comme Paulette, je n’aurais pas été très attiré par ce type de paysage. Mais c’est vrai que cela semble tellement atypique et dépaysant !

    J'aime

  2. Pingback: US Wild West roadtrip : Monument Valley | Un poisson nommé Marcel

  3. Pingback: US Wild West roadtrip : Arches | Un poisson nommé Marcel

Laisser un petit mot (cela fera plaisir à Marcel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s