US Wild West roadtrip : Yosemite

La deuxième étape du roadtrip de Marcel et Paulette marque le début de la nature, des randonnées et du camping. Récit des 4 jours passés à Yosemite.

Yosemite-USA-lepoissonMarcel

Yosemite est un parc national situé à environ 260 kilomètres à l’Est de San Francisco. C’est un des plus célèbres des Etats-Unis.

Trajet-sanFrancisco-Yosemite

Il est reconnaissable par ses grandes parois grises de granit entourées d’arbres et de verdure. Il est très fréquenté, que ce soit par des randonneurs avertis que par des touristes pas sportifs puisque certains chemins sont accessibles très facilement depuis les parkings et parfois même bétonnés (!).

Pour la petite anecdote, ceux qui utilisent des Mac ont déjà aperçu l’image emblématique du parc puisque c’est la photo utilisée pour le système d’exploitation iOS.

Yosemite

Le parc est connu pour sa grande cascade, ses prairies verdoyantes et ses animaux nombreux (notamment des ours). Il est divisé en plusieurs secteurs dont Yosemite valley et Wawona que les poissons ont visité (2 jours dans chacun).

L’expérience de Marcel

Après 2 jours et demi passés à San Francisco, Marcel et Paulette ont récupéré leur voiture de location et ont pris la route pour Yosemite, première étape « nature » de leur roadtrip. Après de gros embouteillages pour sortir de la ville (c’était l’heure de pointe donc pas surprenant mais ils ne l’avaient pas anticipé), ils ont passé la nuit à Merced, dans un motel au bord de la route, comme dans les films, à 1h30 de l’entrée du parc de Yosemite.

Partis tôt de l’hôtel (7h), ils sont arrivés aux portes d’entrée du parc (entendez, devant les guitounes des rangers car les parcs nationaux sont payants, il faut le savoir) vers les 8h30. Ils se sont munis de leur pass Beautiful America qui leur permettra par la suite, pour 80$, d’avoir un accès illimité à tous les parcs nationaux (valable un an, pour une voiture de 2 personnes) au lieu de payer une vingtaine de dollars à chaque entrée. Étant donné le nombre de parcs visités pendant leur roadtrip, le pass sera vite rentabilisé (et il permet de participer à la conservation et la préservation des parcs par les rangers).

Vue depuis Glacier Point (accessible par la route)

Vue depuis Glacier Point (accessible par la route)

Mauvaise surprise à leur arrivée : le camping « premiers arrivés, premiers servis » que le cousin poisson leur avait conseillé en leur disant « si vous y allez tôt, il n’y aura pas de souci », est déjà complet. Aïe ! Les poissons sont contraints de s’inscrire sur une liste d’attente et de revenir à 15h pour savoir si des places se seraient libérées. Déçus et un peu anxieux à l’idée qu’ils ne pourraient pas trouver de place pour dormir à l’intérieur du parc, ils ont commencé leur exploration du parc par des petites promenades rapides sous une chaleur déjà élevée. Oui, parce que, contrairement à ce qu’ils pensaient, il fait très chaud à Yosemite ! Comme les « promenades » (les chemins sont la plupart du temps bétonnés et très balisés – aucune possibilité de s’en éloigner) sont faciles, la fréquentation est très (trop) élevée. Il faudra attendre les jours suivants pour pouvoir quitter la foule qui, dès que l’on s’éloigne des parkings et qu’on augmente la difficulté des randonnées, ne suit plus, pour le plus grand bonheur des poissons. C’est à ce moment-là qu’ils vont vraiment apprécier cette nature magnifique.

Ils ont adoré croiser des dizaines et des dizaines d’écureuils pas farouches du tout mais également des biches et des rennes au petit matin comme en plein après-midi, même sur un parking de camping.

Marcel et Paulette ont clairement préféré le secteur de Wawona, beaucoup moins fréquenté que Yosemite valley. Ils ont pu se baigner dans une rivière qui faisait des petits bains naturels. Ils ont également particulièrement adoré la randonnée « Wawona falls », les chutes de Wawona qui, après 4 heures de marche (6h en tout, aller-retour) leur a offert un point de vue magnifique, presque seuls au monde :

A Wawona, ils ont également visité un village de pionniers reconstitué, sympathique :

Et les ours dans tout ça ?!

Hé oui, Yosemite est connu pour sa présence d’ours bruns. De nombreuses précautions sont prises pour ne pas attirer ces gros gourmands qui, pour une crème solaire ou un dentifrice, peuvent vous défoncer votre voiture. Les rangers sensibilisent bien les visiteurs. Aussi, sur chaque parking, des box sont installés pour y conserver tous vos produits. C’est également le cas dans les campings comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessous.

Et les poissons en ont-ils aperçus ? Non mais entendus autour de leur tente, un soir, oui ! Ils peuvent vous dire qu’ils n’ont pas fait les fiers quand ils les ont entendus se prendre les pattes dans les fils de leur tente ! Même si les rangers vous disent qu’ils ne s’attaquent pas aux poissons hommes, cela fait quand même bien flipper ! En tout cas, ils en sont sûrs, empreintes de pas le matin à l’appui…!

En résumé, Yosemite a plu aux poissons avec une nette préférence pour le secteur de Wawona pour son côté plus sauvage. Les rencontres y sont également plus faciles notamment avec les rangers qui font même des petites conférences sympathiques, le soir, dans l’amphithéâtre du camping. Ils n’hésitent pas à donner plein de tuyaux (même sur les randonnées à faire dans les parcs suivants). Vraiment chouettes ! La difficulté à trouver une place de camping chaque jour à Yosemite Valley a un peu refroidi Marcel et Paulette même s’ils ont eu beaucoup de chance (ils étaient toujours les avant-derniers de la liste à avoir un emplacement). Néanmoins, à cause du fait de devoir s’inscrire sur liste d’attente à 8h et de devoir ensuite être présents à 15h au camping, ils n’ont pas pu partir tôt, au frais, pour faire des grandes randonnées (5h de marche). Ils ont été un peu déçus de ça mais, heureusement, ils ont pu le faire à Wawona, le dernier jour car ils ont trouvé facilement une place de camping la veille. Ce qui leur a permis d’apprécier encore plus ce secteur et de terminer en beauté cette étape (ils l’auront d’ailleurs un peu rallongée d’une demi-journée pour faire cette randonnée de 5h). Un conseil donc si vous voulez camper en plein été à Yosemite : RESERVEZ, des mois à l’avance !

Yosemite-USA-lepoissonMarcel

« Obligés » de goûter les bières locales !

Ils vous donnent rendez-vous dimanche prochain pour l’étape suivante : Sequoia park !

Origami Marcel-2016

Et vous, connaissez-vous Yosemite ? Aimez-vous la montagne ?

Publicités

3 réflexions sur “US Wild West roadtrip : Yosemite

  1. Merci pour ces belles images qui viennent de me faire voyager de l’autre côté de l’océan Atlantique. Ça donne envie même si le côté « monde » me refroidit un peu beaucoup…
    J’attends la prochaine étape av impatience !
    Sinon l’atelier cosmétique à l’Anticafé était génial, merci beaucoup pour le mail très touchant 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: US Wild West roadtrip : Joshua Tree park | Un poisson nommé Marcel

  3. Pingback: US Wild West roadtrip : Zion | Un poisson nommé Marcel

Laisser un petit mot (cela fera plaisir à Marcel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s