« Que faire ce week-end ? » #133

Ce week-end, nous serons gâtés ! Des spectacles pour enfants et pour adultes, des lectures, des concerts, des expos, des projections et même des chasses aux oeufs ! Attention à la crise de foie 😉 Mais profitez bien quand même de ce week-end prolongé !

qfcwe-133

Légende de haut en bas et de gauche à droite : « Chasse aux oeufs » au Théâtre du Gymnase et des Bernardines à Marseille, « Les filles aux mains jaunes » au Théâtre Joliette-Minoterie à Marseille, « La malédiction de Saint-Marc » à la Maison du peuple de Gardanne et « Les Rencontres du Cinéma Sud-Américain » à la Friche Belle de Mai à Marseille.

Tout le week-end

à Aix-en-Provence

Le Festival de Pâques [Musique Classique] dans plusieurs lieux de la ville : le poisson vous en a déjà parlé ici. Il a d’ailleurs encore quelques tote-bags aux couleurs du festival à vous faire gagner 😉 Laissez-lui un petit mot et c’est gagné !

Toujours d’actualité :

Une visite au Site-Mémorial du Camp des Milles, que le poisson vous présentait ici, tous les jours de 10h à 19h (fermeture de la billetterie 18h) : un lieu de Mémoire et de Réflexion à visiter absolument au moins une fois.

l’exposition permanente [44 œuvres monumentales de Vasarely] à la Fondation Vasarely tous les jours de 10h à 18h 

– vous pouvez également choisir de tester une ou plusieurs des bonnes adresses du poisson à Aix.

aux Baux de Provence

– l’exposition multimédia aux Carrières de Lumières consacrée à Marc Chagall : le poisson aime beaucoup ces peintures. Une nouvelle idée de sortie à tester un prochain week-end car les expositions aux Carrières sont toujours majestueuses et monumentales ! Tarif : 11 € l réduit : 9 €

à Marseille

– dernières soirées vendredi et samedi des « Rencontres du Cinéma Sud-Américain » au Grand Plateau de la Friche Belle de Mai. « Une programmation souvent inédite en France de films de fiction, documentaires et animations, pour faire connaissance avec toute la richesse d’un cinéma en plein essor : celui des pays d’Amérique Latine. Longs et courts-métrages en compétition officielle, en présence de cinéastes et artistes qui viennent animer les débats, table-ronde et leçon de cinéma. Mais également de nombreux films présentés hors compétition, un spectacle jeune public, des lectures (avec La Marelle)… et une grande fête latino-américaine pour clôturer ces 9 jours de festival. » Une proposition de l’Association Solidarité Provence Amérique du Sud.

« Bêtes de Guerre » [exposition temporaire] de 10h à 18h au Muséum d’Histoires Naturelles (Palais Lonchamps Palais Longchamp – aile droite, 13004) : « Dans le cadre de la commémoration nationale de la Première Guerre mondiale 1914-1918, le Muséum de Marseille présente une exposition dédiées aux millions d’animaux que les affrontements ont entraîné dans leur sillage et dévoile ainsi des aspects peu connus de ce conflit. L’exposition présente des animaux naturalisée, des documents historiques, extraits littéraires, photographies originales issues de revues d’époque ou des archives de l’armée, des documentaires audiovisuels, grâce auxquels chacun pourra tenter d’appréhender l’impact de la première guerre « moderne » sur les animaux et la nature. » Tarifs : 8 euros / 5 euros. Jusqu’au 19 juin.

Toujours d’actualité :

– la quinzaine « Les Invisibles » au cinéma Le Gyptis (3 rue Loubon): « Une quinzaine consacrée à ceux que l’on ne voit habituellement pas au cinéma, les oubliés, les relégués hors-champs, au cinéma mais aussi souvent dans la société :  Tsiganes, détenus, les sourds, prostituées, sans-abris… et ceux de la face cachée du rêve américain. » Rencontres et projections. Thématique jusqu’au 19 avril. Ce week-end, c’est « Week-end tsigane » avec le festival Latcho Divano : 6 films et documentaires en présence des réalisateurs, un débat et un spectacle cabaret.

les 2 expositions au Musée Regards de Provence tous les jours de 10h à 18h :

  • « Courbes & espaces » : 70 sculptures en bronze, marbre, aluminium et plâtre et des dessins stylisés et architecturés offrent un aperçu éloquent du travail de François Bouché sur le corps humain et ses multiples postures, sur sa volonté de donner une forme artistique à l’amour, au désir et à l’amitié, qu’ils soient ceux de la mère pour son enfant ou de l’homme pour la femme. Jusqu’au 16 mars. BON PLAN : Le Musée offre une visite gratuite tous les samedis à 10h30 (sur inscription 6 personnes minimum à 25 maximum).
  • derniers jours de « Vies silencieuses » : « la mise en scène de vies silencieuses ou natures immobiles devient un questionnement de la peinture dans l’histoire de l’art du XVIIème siècle jusqu’à l’art contemporain. Le Musée Regards de Provence retrace l’évolution de ce genre – bien moins académique qu’on ne le croit. Parcourant plus de trois siècles, la nature morte traverse le XXème siècle sous des formes diverses que font découvrir, sous de nouveaux aspects, la photographie, la sculpture ou les installations ». Jusqu’au 31 mars 2016.

au Puy Ste-Réparade

c’est toujours d’actualité :

– la promenade Art & Architecture au Château La Coste tous les jours de 10h à 19h, milieu des vignes (que le poisson n’a pas encore visitée…). Elle dure environ 2h. Il est recommandé de bien se chausser.

Hors département

à Tourves (dans le Var, à 40 minutes d’Aix)

– Le Musée des Gueules Rouges (que Marcel vous présentait ici) à Tourves pour découvrir l’histoire de l’exploitation minière de la bauxite dans le Var avec notamment la visite d’une galerie reconstituée. A une petite quarantaine de minutes d’Aix seulement. Ouvert de 10h à 13h et de 14h à 18h. Départ des visites guidées : 11h, 14h30, 15h30 et 16h30.

Un peu partout mais surtout ailleurs

piochez dans une des idées d’escapade de Marcel :

  • Le Colorado Provençal à Rustrel (84)
  • Le train à vapeur des Cévennes et la Bambouseraie d’Anduze (30)
  • L’Etang de Thau et ses alentours (34)
  • La Côte Vermeille (66)
  • Le Pays Cathare (11)
  • Carcassonne (11)
  • Les Châteaux de la Loire et le Zoo de Beauval (41 et 37)
  • Les Cinque Terre à 40kms de Gênes en Italie et Autour des Cinque Terre
  • Venise
  • Porquerolles hors saison
  • Le Lavandou et ses alentours
  • Barcelone

Vendredi 25

à Aix-en-Provence

Scène ouverte à la Scène à partir de 19h30 : « Comme tous les derniers vendredi du mois, c’est la soirée Scène ouverte musicale ! à la Scène ! Ce soir, elle est lancée par Sophia et Peter Bishop. Un univers jazzy/pop. La contre basse de Peter et le charme de Sophia… A 22h : Scène ouverte ! Inscription libre par msg FB ou sur place. Une consommation offerte à tout ceux qui montent sur Scène ! »

à Gardanne

« La malédiction de Saint-Marc » [Théâtre, Commedia dell’arte] à 20h30 à la Maison du Peuple : vous voulez rire et passer un bon moment ? Venez ! La troupe de théâtre amateur dont fait partie Marcel (rappelez-vous) vous jouera sa dernière création ce vendredi. Ce n’est pas parce que le poisson en fait partie mais la qualité est là, vraiment. C’est du beau théâtre amateur dans le sens noble du terme. L’histoire ? Une malédiction semble s’abattre sur Venise : la montée des eaux menace la ville tandis qu’une crise économique monétaire oblige des ambassadeurs étrangers à se réunir. Evidemment, il y aura aussi des histoires d’amour, Commedia dell’arte oblige 😉 Bref, si vous venez, faites un petit coucou à Marcel à la régie, ça lui fera plaisir 😉

à Marseille

– dernier jour de « La Biennale des Ecritures du Réel » un peu partout dans la ville et aux alentours : des propositions artistiques diverses (Théâtre, Musique, Danse, etc…) qui ont toutes en commun d’être composées par des écritures du réel, c’est-à-dire des écritures de tous les jours, parfois créées en ateliers durant les deux années précédentes la Biennale, parfois par des auteurs. C’est jusqu’au 26 mars et ça se passe dans Marseille et aux alentours (cliquer ici pour accéder au programme).

– « Les filles aux mains jaunes » [Théâtre] à 20h : « Au coeur de la Grande Guerre, ce furent des milliers de femmes qui prirent le chemin des ateliers des usines d’armement, une fois les hommes partis au front. Sur le plateau, ce sont Jeanne, Rose, Julie et Louise, quatre femmes de générations et de conditions différentes, qui témoignent par leur « petite histoire » de la grande Histoire, ce moment charnière qui fait basculer notre monde dans la modernité. Elles expérimentent tout à la fois les conditions inhumaines d’un travail extrêmement dangereux et une libération des corps, de la parole et de la pensée qui ressemblent à un début d’émancipation possible… «  Durée : 1h20. Tarifs : de 6 à 20€.

« Les armoires normandes » à 20h30 au Théâtre du Gymnase : pour être honnête avec vous, le poisson n’avait pas aimé le spectacle précédent (« Quand je pense qu’on va vieillir ensemble ») de cette troupe, Les chiens de Navarre. Il l’avait trouvé long et « trop » contemporain (une nudité et une obscénité gratuites, entre autres). Mais comme il pense qu’il en faut pour tous les goûts, il le met tout de même dans son agenda. Le pitch : « Le temps d’un sein nu entre deux chemises, les Chiens de Navarre se penchent sur nos états d’âme amoureux tout en honorant l’inébranlable bon sens de Marylin Monroe “le sexe fait partie de la nature. J’obéis à la nature”. Toujours dans un souci de création collective, d’écriture en temps réel où la représentation n’est que le prolongement des répétitions sans point d’achèvement, où l’improvisation et l’acteur sont rois, les Chiens de Navarre propose un théâtre d’expérimentations, extrêmement vivant et libre. Leurs créations sont toujours une expérience unique où l’on se sent aspirer dans les univers impertinents et déjantés d’acteurs à l’imaginaire débordant et au corps dévoué au plateau. » Tarifs de 9 à 21€

à Venelles

« Quelqu’un qui vous ressemble » [Théâtre] à 20h30 à la salle des Fêtes : « À Douar M’Layna, petit village niché au coeur du Maroc, Ahmed, cinq ans, vit avec sa mère et ses frères, mais séparé de son père qui travaille en France et qui ne revient que tous les six mois. Un jour d’octobre 1970, le père décide d’embarquer toute la famille, direction la France, le Lot-et-Garonne, avec l’espoir « d’une meilleure éducation, un meilleur logement et un meilleur avenir ». Dans ce récit autobiographique, Ahmed Dich retrace avec spontanéité et simplicité les dix premières années de son immigration. » D’après le roman « Quelqu’un qui vous ressemble » de Ahmed Dich, par la Cie Humaine – Prix d’interprétation « Devos d’or » (Monnaie) 2004. L’avis de l’équipe : « La remarquable performance d’acteur de Remy Boiron donne corps à ce parcours singulier, truffé d’anecdotes souvent drôles et nous emmène du rire aux larmes avec une tendresse et une générosité infinies. »

Samedi 26

à Aix-en-Provence

Concert privé de d’Imane, avec la première partie de Laureen Faraut à la Scène ouverte exceptionnellement pour l’occasion : PAF à 8€ (avec une conso offerte). Infos et réservation au 04 42 20 90 90

à Marseille

– Au Théâtre Joliette-Minoterie :

  • « Samedi Matériau » [Atelier d’écriture] de 10h à 18h : orchestré par Michel Bellier et Joëlle Cattino, atelier d’écriture et de mise en voix, à l’occasion du spectacle « Les filles aux mains jaunes ». Places limitées / Tarif 20€ / 10€ avec le Passeport Joliette / Informations & réservations 04 91 90 74 29.
  • « Les filles aux mains jaunes » [Théâtre] à 19h : « Au coeur de la Grande Guerre, ce furent des milliers de femmes qui prirent le chemin des ateliers des usines d’armement, une fois les hommes partis au front. Sur le plateau, ce sont Jeanne, Rose, Julie et Louise, quatre femmes de générations et de conditions différentes, qui témoignent par leur « petite histoire » de la grande Histoire, ce moment charnière qui fait basculer notre monde dans la modernité. Elles expérimentent tout à la fois les conditions inhumaines d’un travail extrêmement dangereux et une libération des corps, de la parole et de la pensée qui ressemblent à un début d’émancipation possible… «  Durée : 1h20. Tarifs : de 6 à 20€.

« Danbé » [concert narratif sous casque] à 15h et 19h dans l’auditorium Germaine Tillion du Mucem« Chaussez votre casque audio, et vous voici transporté dans le Paris des années 80, où se noue le destin tragique d’Aya et de sa famille… Exploration littéraire et musicale, ce « concert narratif sous casque » place l’auditeur-spectateur au plus près du son, de ses transformations et de ses nuances. Une expérience profondément originale à la frontière du théâtre, du concert, et de l’art radiophonique. » D’après le roman éponyme de Aya Cissoko et Marie Desplechin. Rendez-vous à l’auditorium du Mucem 15 minutes avant l’heure du concert. Tarifs : 12/9€.

« Contre les bêtes » [lecture-performance] à 17h au Muséum d’histoire naturelle : « Oyez ! Oyez ! Jacques Rebotier nous alerte :  » Un omme appelle à faire disparaître de la surface de la terre ces 6 millions 800 000 autres espèces qui nous encombrent, et vite ! Allez Fifi, fissa ! « . Une lecture-performance sous la forme d’un drôle de réquisitoire rageur, poétique et… rieur. » Muséum d’histoire naturelle : Palais Longchamp (aile droite)  – 13004. Entrée libre dans la limite des places disponibles. Renseignements au 04 91 14 59 55. Une proposition Hors les Murs du Théâtre Joliette-Minoterie. Jacques Rebotier – Compagnie voQue en résidence longue cette saison dans ce théâtre.

– « Les armoires normandes » à 20h30 au Théâtre du Gymnase : pour être honnête avec vous, le poisson n’avait pas aimé le spectacle précédent (« Quand je pense qu’on va vieillir ensemble ») de cette troupe, Les chiens de Navarre. Il l’avait trouvé long et « trop » contemporain (une nudité et une obscénité gratuites, entre autres). Mais comme il pense qu’il en faut pour tous les goûts, il le met tout de même dans son agenda. Le pitch : « Le temps d’un sein nu entre deux chemises, les Chiens de Navarre se penchent sur nos états d’âme amoureux tout en honorant l’inébranlable bon sens de Marylin Monroe “le sexe fait partie de la nature. J’obéis à la nature”. Toujours dans un souci de création collective, d’écriture en temps réel où la représentation n’est que le prolongement des répétitions sans point d’achèvement, où l’improvisation et l’acteur sont rois, les Chiens de Navarre propose un théâtre d’expérimentations, extrêmement vivant et libre. Leurs créations sont toujours une expérience unique où l’on se sent aspirer dans les univers impertinents et déjantés d’acteurs à l’imaginaire débordant et au corps dévoué au plateau. » Tarifs de 9 à 21€.

à Simiane-Collongue

« L’incroyable Univers de M. Dahl » [Théâtre tous publics à partir de 6 ans] à 20h30 : « Roald Dahl, écrivain de livres pour enfants, est bougon, triste et malade : l’envie d’écrire a disparu. Les personnages de ses livres qui le voient dépérir décident d’intervenir. Tous veulent lui redonner le goût d’écrire et désignent Boy – qui n’est autre que Roald Dahl enfant – pour accompagner l’auteur au pays de ses propres rêves, au beau milieu de ses livres. « La mise en scène très inventive alliant chansons, danses, ombres chinoises, ajoute à la magie de la pièce. Le spectateur se laisse entraîner avec jubilation dans ce divertissement plein d’humour et de poésie. Dans le cadre du Festival Mon Echapée Belle. Par l’Abalone Théâtre –  1h10 – 4/8€

Toujours d’actualité :

– à la Friche Belle de Mai :

  • « Vivement samedi ! » : désormais, tous les samedis, « du sport, de l’art, des livres… à partager entre enfants & parents. Parce que faire ensemble, il n’y a rien de tel après une semaine à courir chacun de son côté ! ». + d’infos et inscriptions ici. Activités proposées :
    • Livres à partager (4/7 ans) : atelier parents-enfants autour de l’album jeunesse (dessin, découpage…), avec l’auteur ou l’illustrateur.
    • Olympiades (5/10 ans) et (8/16 ans) : petits concours sportifs à pratiquer en équipe adulte+enfant, au Playground.
    • Suivez le guide ! (7/12 ans) : visite guidée en famille d’une exposition, suivie d’un atelier créatif à faire entre petits et grands.
    • Pratiques numériques (8 ans et +) : apprendre à faire et créer par soi-même avec des outils numérique

Dimanche 27

à Aix-en-Provence

Concert de Yo-Yo Ma [violoncelle] et Renaud Capuçon [violon] à 20h30 au Grand Théâtre de Provence dans le cadre du Festival de Pâques : le poisson aime beaucoup ces deux artistes. Il a essayé de réserver via le site internet et malheureusement, cela semble complet. Mais, souvent, il reste quelques places en vente aux guichets des théâtres alors, comme lui, ne perdez pas espoir 😉

à Marseille

Chasse aux oeufs « théâtralement orchestrée » de 9h30 à 13h dans le quartier autour de la Rue du Théâtre Français (rdv rue du Théâtre Français – celle du Théâtre du Gymnase) : organisé  par le Théâtre du Gymnase et les Bernardines en collaboration avec Karwan, cet événement est gratuitLes enfants de 3 à 12 ans devront dans ce temps limité retrouver les œufs cachés dans les espaces des théâtres. Cette matinée sera également ponctuée de propositions artistiques en espace public avec la cie du Petit Monsieur – clown urbain, Julot et son hula hoop à 8 m du sol, Adila Carles pour un récital lyrique et Manuel, le laveur de mains, en balade à vélo dans les rues adjacentes. A noter : lors de leur arrivée, les participants devront se présenter au point accueil. 2 espaces de chasse aux œufs pour les enfants de 3 à 7 ans et de 7 à 12 ans. Entrée libre – en continu dans la limite des places disponibles. Renseignements au 04 91 24 35 24.

Journée de clôture du festival « Mars en Baroque » à la Friche Belle de Mai : « L’improvisation, un des éléments essentiels de la musique baroque, est à l’honneur pendant toute une journée. Sur le devant de la scène, dans les assiettes, par le biais de la musique contemporaine, à travers des ateliers en famille, des conférences et autour d’un banquet baroque ! Le spectacle tout public Bach en Balles (luthiste et jonglerie) vient clôturer cette journée et le festival. Une proposition de Concerto Soave.

à Simiane-Collongue

Chasse aux oeufs de Pâques à 9h30 dans le parc de la Mairie : « animations, petit-déjeuner offert et la traditionnelle chasse aux oeufs pour les tout petits et les plus grands.
N’oubliez pas votre panier ! »

Alors, que ferez-vous de ce long (chouette !) week-end ?

Profitez bien !

Pour Marcel, ce sera donc régie lumières vendredi soir puis anniversaire de la Grande Tante poisson (s’il fait beau) en famille. Et… REPOS bien mérité vu les semaines surchargées qu’il a en ce moment !

*-*-*-*-*-*-*-*

Rappel, en ce moment, sur le blog : mettez-vous aux couleurs du Festival de Pâques en gagnant un tote-bag de l’événement.

Publicités

Laisser un petit mot (cela fera plaisir à Marcel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s