« Que faire ce week-end ? » #80

Ce week-end, la sélection du poisson Marcel est principalement consacrée aux expositions. Plusieurs se terminent samedi. Vous pourrez en visiter d’autres dimanche à l’occasion de la gratuité mise en place le premier dimanche du mois. Certaines, comme celle de Depardon « Un moment si doux » au Mucem et celle sur Charlie Hebdo à la Friche sont même prolongées jusqu’en Mars. Voilà donc une dernière opportunité pour les découvrir. Profitez-en ! 😉 (le poisson doit se « bouger les nageoires » pour y aller aussi  ! Il ne les a toujours pas vues !)

image

Légende de haut en bas et de gauche à droite : Nevché en concert à Gardante, « Exponentielles » à la Friche, l’exposition Candilis à la Fondation Vasarely et « Conversations avec ma mère » au Théâtre de Lenche.

Tout le week-end

à Aix-en-Provence

– la nouvelle exposition temporaire du Musée Granet « Aix antique, une cité en Gaule du Sud » : sculptures, mosaïques, peintures, fragments d’architecture et objets du quotidien, cette exposition remet en lumière ce passé. Visite en français à 14h30 (droit d’entrée + 4 euros). Jusqu’au 3 mai 2015.

Vendredi & dernier jour samedi pour ces expositions :

l’exposition « Didier Quertier » de 10h à 18h à la salle Pavillon de la mairie : « Tantôt surréaliste, souvent déroutante, toujours très intérieure, la peinture de Didier Quertier est le reflet d’un être en perpétuelle recherche. Elle a toujours été reconnue pour son originalité et sa créativité. D’un style très personnel, elle est inclassable, c’est… du Quertier ». Gratuit

l’exposition « Georges Candilis – Parallélisme géométrique » de 10h à 18h à la Fondation VasarelyGeorges Candilis fut à ses débuts collaborateur de Le Corbusier pour lequel il travailla à la Cité Radieuse à Marseille. Lorsqu’il quitte Le Corbusier en 1954, il s’associe successivement à différents architectes. De ses collaborations naissent un grand nombre de projets internationaux. Cette exposition présente des éléments graphiques inédits du quartier du Petit Nice à Aix. 9 euros le plein tarif, 6 euros pour les groupes à partir de 15 personnes, les étudiants, les chômeurs et les handicapés. 6 euros pour les détenteurs du pass Pays d’Aix. 4 euros pour les 5-15 ans.

– l’exposition « Jean-François Laporte » de 14h à 18h à Seconde Nature -27 Rue du 11 Novembre- dans le cadre du Festival Reevox : artiste québécois, présent sur la scène de l’art contemporain depuis le milieu des années 1990, Jean-François Laporte poursuit une démarche hybride intégrant l’art sonore, la composition musicale, la performance, l’installation ainsi que l’art numérique. Autour du festival Reevox, Seconde Nature présente en partenariat avec le GMEM une exposition autour de son travail. À cette occasion l’artiste dévoile une création baptisée Électric-QI, constituée de 35 Tubes (sorte de Flûtes Overtones) transparent. Chaque Tube est animé par de l’air comprimé et équipé par un LED de sorte qu’il puisse être illuminé. Cette forêt de tube translucide met en scène 35 instruments qui sont suspendus et disposés méthodiquement dans l’espace d’exposition, invitant le public à déambuler et construire son propre parcours musical, entouré du son et de la lumière générés par les instruments. Cette création est accompagnée d’anciens travaux de l’artiste dont l’installation The floating project, et des partitions musicales représentant et mettant en scène graphiquement l’écriture musicale de Jean-François Laporte. 

à Marseille

– Le « Musée des objets ordinaires de Marseille » [Projet participatif] jusqu’au 28 février dans le hall du Gyptis : Katy Deville et Christian Carrignon ont invité les habitants du quartier de la Belle de Mai à participer à une œuvre collective et fabriquer un musée. Un musée qui raconterait leur quotidien à partir d’objets ordinaires ou délaissés. Un musée révélateur de la poétique du réel et qui donnerait de l’épaisseur à cet “infra-ordinaire”, en référence à Perec : le Musée des Objets Ordinaires*.

l’exposition « Charlie Hebdo, journal irresponsable » de 13h à 19h : une sélection de plus de 200 numéros originaux de Charlie Hebdo, présentés avec des témoignages audiovisuels et photographiques sur l’histoire du journal et de ses valeurs. Jusqu’au 15 mars.

à Tourves (83)

– Le Musée des Gueules Rouges (que Marcel vous présentait ici) pour découvrir l’histoire de l’exploitation minière de la bauxite dans le Var avec notamment la visite d’une galerie reconstituée. Ouvert de 14h à 18h. Départ des visites guidées : 15h et 16h30.

Vendredi 27

à Marseille

« Exponentielles » à partir de 18h à la Friche Belle de Mai : « Comme chaque dernier vendredi du mois, la soirée fait résonner musicalement les expositions, gratuites pour l’occasion de 18h à 22h ! La programmation musicale est confiée à eRikm, artiste indisciplinaire et résident de la Friche. Ces nocturnes invitent non seulement le visiteur à (re)découvrir les différentes expositions mais proposent aussi un parcours musical et performatif en tirant le fil des espaces, des formes & des thèmes pour une soirée. » Au programme :

  • « Nearly nine tea » de Robin Decourcy [Projection film] de 19h à 22h : « Un temps privilégié, le thé, un rite du quotidien que Robin Decourcy a partagé avec les danseuses de la Merce Cunningham Dance Company, à l’issue d’un spectacle ». Gratuit
  • Dorothée Dupuis : mon féminisme [Conférence] à 19h : « dans le cadre de l’exposition Moucharabieh, Dorothée Dupuis, ancienne directrice de Triangle France, aborde la relation de la théorie féministe aux arts visuels ». Gratuit
  • Performance de Robin Decourcy avec Romain Bodart, musicien-live à 20h30 : « un simulacre sur le pouvoir entre gens de bonne compagnie. » Gratuit.
  • « Bug« , De T’es in T’es bat [performance audio et vidéo] à 22h : « une performance multimédia avec une conférence sur l’histoire du mot ordinateur, Leibnitz, Dieu et les erreurs informatiques, le tout accompagné d’un synthétiseur HSS3c. » Gratuit
  • Concert – performance à 22h30 d’Alexis Malbert qui détourne, recycle et transforme depuis 1999 des magnétophones et des cassettes pour en faire des instruments.

– « Conversations avec ma mère » à 20h30 au Théâtre de Lenche : le poisson l’a vu et vous le conseille. Mis en scène par le directeur du Théâtre de Lenche, Maurice Vinçon. « Argentine, 2001. Mamá a 82 ans, son fils Jaime, 55. Ils vivent chacun dans des mondes différents, étrangers l’un à l’autre : Mamá se débrouille toute seule dans un appartement prêté par son fils ; lui mène une vie confortable avec femme et enfants dans une belle villa. Jusqu’au jour où la crise économique s’invite dans leur quotidien. Tout s’effondre pour Jaime… sinon la tendresse irremplaçable de sa mère, son espiègle sagesse, son goût têtu de la liberté qu’il redécouvre au cours de six conversations drôles et émouvantes, se déroulant comme autant de petits actes d’une reconnaissance mutuelle et définitive. » D’après le film argentin Conversaciones con Mamá de Santiago Carlos Ovés. Jusqu’à samedi.

Samedi 28

à Gardanne

Rencontre à 15h avec Nevché, en concert le soir-même à la Maison du Peuple, dans l’auditorium de la Médiathèque.

Concert de Nevché [entre Rock et Slam] à 20h30 à la Maison du Peuple : Marcel l’a connu par le biais de son clip « Vas-tu freiner ? » et l’avait mis dans sa sélection pour la saison 14-15 à Gardanne. Cet artiste, d’origine d’ici, commence à être de plus en plus connu. Il passe même sur les radios nationales de type Fip. Un gage de qualité, non ?

« Entre rock, slam et poésie l’univers de Nevché est fascinant, inventif dans le mélange des genres. Sa voix comme un murmure glacé s’accorde aux instruments pour donner naissance à un musicien poète en marge des conventions. Il présente sur scène son troisième album, « Rétroviseur ». Cet album est le récit sans compromis, abrupt et romantique d’une adolescence à Marseille. Loin des clichés d’une ville ensoleillée, excessive et au fort accent, Marseille apparaît dans cet album comme on ne l’a jamais présentée : ici les couleurs sont lessivées, c’est souvent l’hiver, le mistral siffle, les plages sont vides. On y retrouve aussi la ferveur des premières amours silencieuses, l’atmosphère des longues soirées sur les parkings, et les rêves adolescents de « tout défoncer ». « Un phrasé entêtant, une acuité sociale syntaxique, le tout soutenu par une orchestration qui ragaillardit. » – Libération. « A peine ce Marseillais venu du slam a-t-il ouvert la bouche que sa voix vous transperce et vous touche au cœur » – Télérama. Seulement 5 €

à Marseille

« La nuit Monte-Cristo » à partir de 19h à l’UNM (bd Charles Livon, 7ème arrondissement) : cette soirée commémorera les 200 ans du commencement de l’histoire d’un des français les plus célèbres du monde et qui n’a pourtant jamais existé, Edmond Dantes, alias le Comte de Monte-Cristo qui est né dans l’imagination d’Alexandre Dumas en 1844. « La nuit Monte-Cristo » aura lieu à l’endroit même où le futur comte de Monte-Cristo s’est fait arrêter le 28 février 1815, jour de ses fiancailles avec Mercedes dans le roman. Au programme : un apéritif à 19h, des surprises imaginées par l’équipe des Adresses Clés dont les « Adresses Clés de la carte aux trésors de Monte-Cristo » tout au long de la soirée, de 19h30 à 20h en entrée libre une conférence «  Monte Cristo ou le poison de Dieu » par Stéphane Salord (Président de l’ESDAC et enseignant à Sciences Po AIX), et à 20h30 un dîner imaginé par le chef Emmanuel Perrodin (Relais 50) (participation 75€/par Pers – sur réservation par mail sur contact@1961.fr) avec 7 passages inspirés directement du dictionnaire de la gastronomie d’Alexandre Dumas. Informations et réservations : frederic@1961.fr / 06 58 55 38 05

– dernier jour de « Conversations avec ma mère » à 20h30 au Théâtre de Lenche : le poisson l’a vu et vous le conseille. Mis en scène par le directeur du Théâtre de Lenche, Maurice Vinçon. « Argentine, 2001. Mamá a 82 ans, son fils Jaime, 55. Ils vivent chacun dans des mondes différents, étrangers l’un à l’autre : Mamá se débrouille toute seule dans un appartement prêté par son fils ; lui mène une vie confortable avec femme et enfants dans une belle villa. Jusqu’au jour où la crise économique s’invite dans leur quotidien. Tout s’effondre pour Jaime… sinon la tendresse irremplaçable de sa mère, son espiègle sagesse, son goût têtu de la liberté qu’il redécouvre au cours de six conversations drôles et émouvantes, se déroulant comme autant de petits actes d’une reconnaissance mutuelle et définitive. » D’après le film argentin Conversaciones con Mamá de Santiago Carlos Ovés.

Dimanche 1er

à Aix-en-Provence

– Le musée des Tapisseries, le Pavillon Vendôme, le Muséum d’Histoire naturelle et le Musée Granet sont gratuits ce jour.

près d’Arles

– L’abbaye de Montmajour est gratuite ce jour.

à Marseille 

– les musées et monuments gratuits ce jour :

à St-Rémy de Provence 

– le site archéologique de Glanum accessible gratuitement.

Dans le Vaucluse :

– Le Fort Saint-André à Villeneuve-lez-Avignon est gratuit ce jour.

ichtus-bleu-oeil

 

Bon week-end !

Publicités

Laisser un petit mot (cela fera plaisir à Marcel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s