« Que faire ce week-end ? » #78

Que vous soyez en couple ou célibataire, que vous fêtiez la St-Valentin ou non, vous aurez de quoi faire ce week-end, comme toujours ! Bon week-end !

image

Légende de haut en bas et de gauche à droite : la St-Valentin, « Conversations avec ma mère » au Théâtre de Lenche, l’exposition « Charlie Hebdo, journal irresponsable » à la Friche, « Mimi » au Grand Théâtre de Provence.

Tout le week-end

– Comme les semaines précédentes, si vous avez des envies d’escapade, plus ou moins loin :

à Marseille

– Le « Musée des objets ordinaires de Marseille » [Projet participatif] jusqu’au 28 février dans le hall du GyptisKaty Deville et Christian Carrignon ont invité les habitants du quartier de la Belle de Mai à participer à une œuvre collective et fabriquer un musée. Un musée qui raconterait leur quotidien à partir d’objets ordinaires ou délaissés. Un musée révélateur de la poétique du réel et qui donnerait de l’épaisseur à cet “infra-ordinaire”, en référence à Perec : le Musée des Objets Ordinaires*.

– un film à piocher dans le programme du Gyptis, consacré jusqu’au 17 février à la thématique : « Je sens le beat qui monte en moi », « quand le cinéma raconte la musique, les films deviennent des chorégraphies enivrantes et jouissives ».

– à la Friche Belle de Mai :

à Tourves (83)

– Le Musée des Gueules Rouges (que Marcel vous présentait ici) pour découvrir l’histoire de l’exploitation minière de la bauxite dans le Var avec notamment la visite d’une galerie reconstituée. Ouvert de 14h à 18h. Départ des visites guidées : 15h et 16h30.

Dans de nombreuses villes en PACA

La Biennale des Arts du Cirque : tout le programme par ici. Quelques conseils du poisson par-là. Avec Paulette, Marcel va aller voir « Bianco» au J4 samedi. Faites-lui un petit coucou si vous y êtes aussi 😉

Vendredi 13

à Aix-en-Provence

– « Mimi » [« l’opéra-pop »] à 20h30 au Grand Théâtre de Provence : « La Bohème » devient « Mimi » dans cette adaptation libre et délirante de l’opéra de Puccini, par le metteur en scène Guillaume Vincent, avec un casting de voix lyriques et pop mené par la chanteuse révélée dans le télé-crochet « Nouvelle Star », Camélia Jordana ! »

à Gardanne

« Tano » [one-man show] à 20h30 à la Maison du Peuple : « il le dit lui-même, il est né avec « deux terribles maladies : la connerie et la flemme. » Amateur de cinéma et de THC, technicien pour la télé, brièvement gérant de restaurant avant de se mettre au jazz, Tano, de son vrai nom Anthony Gitenet, a fait n’importe quoi pour devenir aujourd’hui presque n’importe qui, c’est à dire humoriste. Qu’il soit trash (le sketch La pute de luxe) ou qu’il moque les Corses avec un accent plus vrai que nature (chez Patrick Sébastien), Tano montre qu’on peut à la fois se trouver sur le tard et, surtout, faire se gondoler des salles entières, avec le don de ciseler des personnages sur scène. »

« Le Salon des Arts » de 14h à 19h à la Halle jusqu’à samedi : le Salon des Arts, créé en 1980, accueille 138 artistes amateurs, dont la moitié de Gardannais, exposent leur œuvre dans cinq grandes catégories (classique, contemporain, moderne, gravure/dessin/art numérique, volume/installation. Un jury a décerné trois prix dans chaque catégorie, mais le public, c’est-à-dire vous, est aussi amené à voter pour désigner son coup de cœur. Vous avez jusqu’à samedi pour le faire. Entrée libre.

à Marseille

– « Nocturne + – Depardon / Declics » de 18h à minuit au Mucem : médiation décalée, installation numérique live et DJ Set participatif pour « une immersion totale dans l’œuvre de Raymond Depardon ! »

– « Paula R » [théâtre] à 20h30 au Divadlo Théâtre : « Dans les coulisses d’un cabaret, un couple déchire une partition qui sonnait faux. Ils nous plongent alors avec humour dans leurs univers et dévoilent une sombre intrigue. Des personnages intrigants, des dialogues touchants, des situations absurdes, des compositions musicales sensuelles, et le mystère d’un polar pour nous parler du mal à dire et du savoir aimer. » Marcel vous en parlait samedi dernier.

– « Comment vous racontez la partie«  [Comédie] à 21h au Théâtre Toursky : « Nathalie Oppenheim, écrivain, lauréate du prestigieux Prix Germaine Beaumont se rend à Vilan-en-Volène pour présenter son nouveau roman Le Pays des lassitudes. Elle qui se dit « réservée, peu encline à se commenter », a accepté l’invitation de l’animateur local, on ne sait pourquoi. Dès son arrivée, elle n’a qu’un seul désir : fuir ce « trou ». »

Texte et mise en scène : Yasmina Reza. Avec : Zabou Breitman, Romain Cottard, André Marcon, Dominique Reymond. Durée : 1h30

« La pièce est le récit d’un inconfort où chacun s’efforce de jouer la partie à laquelle il est convié. Une variation sur le dévoilement, les froissements psychologiques, l’ambiguïté des rôles, le no man’s land que constituent ces rencontres sociales soi-disant fraternelles et la solitude qui en découle. » « Yasmina Reza excelle à raconter une partie intelligente, drôle mais aussi mélancolique et délicatement dérisoire du monde social et culturel. »

– « Candide, si c’est ça le meilleur des mondes… » à 20h30 au Théâtre du Gymnase « Un spectacle tonique, une odyssée fantasque, une course à travers et contre la folie du monde ! Candide, porté par la toute jeune compagnie de Maëlle Poésy, est un immense éclat de rire. Ce serait dommage de s’en priver ! »

« Conversations avec ma mère » à 20h30 au Théâtre de Lenche : mis en scène par le directeur du Théâtre de Lenche, Maurice Vinçon. « Argentine, 2001. Mamá a 82 ans, son fils Jaime, 55. Ils vivent chacun dans des mondes différents, étrangers l’un à l’autre : Mamá se débrouille toute seule dans un appartement prêté par son fils ; lui mène une vie confortable avec femme et enfants dans une belle villa. Jusqu’au jour où la crise économique s’invite dans leur quotidien. Tout s’effondre pour Jaime… sinon la tendresse irremplaçable de sa mère, son espiègle sagesse, son goût têtu de la liberté qu’il redécouvre au cours de six conversations drôles et émouvantes, se déroulant comme autant de petits actes d’une reconnaissance mutuelle et définitive. » D’après le film argentin Conversaciones con Mamá de Santiago Carlos Ovés. Jusqu’au 28 février.

Samedi 14

En couple voulant fêter la St-Valentin, (re)découvrez les idées de Marcel pour cette journée/soirée.

Et aussi : 

à Aix-en-Provence

 Soirée « Impro » spéciale Saint-Valentin à 20h30 au Théâtre d’Aix à Aix (logique, non ?) avec un match d’impro de la LIPAIX contre les Impropotames. Tarif plein : 12€, tarif réduit : 8€.

– « Mimi » [« l’opéra-pop »] à 20h30 au Grand Théâtre de Provence : « La Bohème » devient « Mimi » dans cette adaptation libre et délirante de l’opéra de Puccini, par le metteur en scène Guillaume Vincent, avec un casting de voix lyriques et pop mené par la chanteuse révélée dans le télé-crochet « Nouvelle Star », Camélia Jordana ! »

à Gardanne

– « Le Salon des Arts » de 14h à 19h à la Halle jusqu’à samedi : le Salon des Arts, créé en 1980, accueille 138 artistes amateurs, dont la moitié de Gardannais, exposent leur œuvre dans cinq grandes catégories (classique, contemporain, moderne, gravure/dessin/art numérique, volume/installation. Un jury a décerné trois prix dans chaque catégorie, mais le public, c’est-à-dire vous, est aussi amené à voter pour désigner son coup de cœur. Vous avez jusqu’à samedi pour le faire. Entrée libre.

à Marseille

– « Paula R » [théâtre] à 20h30 au Divadlo Théâtre : « Dans les coulisses d’un cabaret, un couple déchire une partition qui sonnait faux. Ils nous plongent alors avec humour dans leurs univers et dévoilent une sombre intrigue. Des personnages intrigants, des dialogues touchants, des situations absurdes, des compositions musicales sensuelles, et le mystère d’un polar pour nous parler du mal à dire et du savoir aimer. » Marcel vous en parlait samedi dernier.

– « Candide, si c’est ça le meilleur des mondes… » à 20h30 au Théâtre du Gymnase « Un spectacle tonique, une odyssée fantasque, une course à travers et contre la folie du monde ! Candide, porté par la toute jeune compagnie de Maëlle Poésy, est un immense éclat de rire. Ce serait dommage de s’en priver ! »

– au Poste à Galène :

  • Concert de Spain [rock folk] . Ouverture des portes à 19h30 et début du concert à 20h30. Entrée : 17 € dans les points de vente habituels ou 18€ sur place.
  • Soirée « Nuit années 80, club 80’s » avec DJ Lionel : Retour vers le futur sur les plus grands tubes de l’époque de Depeche Mode à Lio en passant par Daho, Madonna, U2,  Blondie, Indochine, etc… « Saint valentin ou sans valentin… Boys don’t cry & girls just want to have fun! ». Ouverture des portes à 23h, entrée : 6 €.

– « La vie en rose, Boléro » [danse] à 20h30 au Silo : une soirée dédiée à la musique et à la chanson française par le Ballet de Milan. De 25€ à 45€.

  • Première partie « LA VIE EN ROSE… » : « Charles Aznavour, Edith Piaf, Yves Montand, Jacques Brel… Ce sont des textes poétiques qui parlent de l’amour et de l’indifférence, de la joie et de la solitude, de l’amitié représentés dans un travail chorégraphique d’impact extraordinaire. »
  • Deuxième partie « Boléro » : « L’œuvre la plus connue de Maurice Ravel dans une chorégraphie surprenante. Ce n’est pas seulement un jeu de séduction, mais l’éternelle histoire d’une naissance, d’une attraction inévitable vers un être semblable, d’une multiplication de rencontres. C’est une vie qui, comme elle nait, s’éteint dans la solitude. »

– « Conversations avec ma mère » à 20h30 au Théâtre de Lenche : mis en scène par le directeur du Théâtre de Lenche, Maurice Vinçon. « Argentine, 2001. Mamá a 82 ans, son fils Jaime, 55. Ils vivent chacun dans des mondes différents, étrangers l’un à l’autre : Mamá se débrouille toute seule dans un appartement prêté par son fils ; lui mène une vie confortable avec femme et enfants dans une belle villa. Jusqu’au jour où la crise économique s’invite dans leur quotidien. Tout s’effondre pour Jaime… sinon la tendresse irremplaçable de sa mère, son espiègle sagesse, son goût têtu de la liberté qu’il redécouvre au cours de six conversations drôles et émouvantes, se déroulant comme autant de petits actes d’une reconnaissance mutuelle et définitive. » D’après le film argentin Conversaciones con Mamá de Santiago Carlos Ovés. Jusqu’au 28 février.

– « Comment vous racontez la partie«  [Comédie] à 21h au Théâtre Toursky : « Nathalie Oppenheim, écrivain, lauréate du prestigieux Prix Germaine Beaumont se rend à Vilan-en-Volène pour présenter son nouveau roman Le Pays des lassitudes. Elle qui se dit « réservée, peu encline à se commenter », a accepté l’invitation de l’animateur local, on ne sait pourquoi. Dès son arrivée, elle n’a qu’un seul désir : fuir ce « trou ». »

Texte et mise en scène : Yasmina Reza. Avec : Zabou Breitman, Romain Cottard, André Marcon, Dominique Reymond. Durée : 1h30

« La pièce est le récit d’un inconfort où chacun s’efforce de jouer la partie à laquelle il est convié. Une variation sur le dévoilement, les froissements psychologiques, l’ambiguïté des rôles, le no man’s land que constituent ces rencontres sociales soi-disant fraternelles et la solitude qui en découle. » « Yasmina Reza excelle à raconter une partie intelligente, drôle mais aussi mélancolique et délicatement dérisoire du monde social et culturel. »

à Plan de Campagne

spectacles café-théâtre pour une soirée placée sous le signe du rire à la Comédie des Suds :

  • « 10 ans de mariage » à 19h30 « Après « le clan des divorcées », la nouvelle comédie d’Ail Vardar. Pour fêter leurs 10 ans de mariage, Lisa organise une soirée surprise pour son mari, Alec. Ce dernier a non seulement oublié cette date, mais il a choisi cette soirée pour demander le divorce. Une belle soirée en perspective ! » 18€.
  • « Homme femme, mode d’emploi » à 21h30 : « Savez-vous pourquoi les hommes adorent les chieuses ? » 13€.

Dimanche 15

à Marseille

– « Paula R » [théâtre] à 15h au Divadlo Théâtre : « Dans les coulisses d’un cabaret, un couple déchire une partition qui sonnait faux. Ils nous plongent alors avec humour dans leurs univers et dévoilent une sombre intrigue. Des personnages intrigants, des dialogues touchants, des situations absurdes, des compositions musicales sensuelles, et le mystère d’un polar pour nous parler du mal à dire et du savoir aimer. » Marcel vous en parlait samedi dernier.

– « Conversations avec ma mère » à 16h au Théâtre de Lenche : mis en scène par le directeur du Théâtre de Lenche, Maurice Vinçon. « Argentine, 2001. Mamá a 82 ans, son fils Jaime, 55. Ils vivent chacun dans des mondes différents, étrangers l’un à l’autre : Mamá se débrouille toute seule dans un appartement prêté par son fils ; lui mène une vie confortable avec femme et enfants dans une belle villa. Jusqu’au jour où la crise économique s’invite dans leur quotidien. Tout s’effondre pour Jaime… sinon la tendresse irremplaçable de sa mère, son espiègle sagesse, son goût têtu de la liberté qu’il redécouvre au cours de six conversations drôles et émouvantes, se déroulant comme autant de petits actes d’une reconnaissance mutuelle et définitive. » D’après le film argentin Conversaciones con Mamá de Santiago Carlos Ovés. Jusqu’au 28 février.

ichtus-bleu-oeil

Pétillant week-end !

Retrouvez le poisson Marcel sur sa Page Facebook avec des infos et des bons plans inédits ! Et n’hésitez pas à inviter vos amis ! Plus on est de poissons dans le bocal, plus il y a de partage ! 🙂

Publicités

Laisser un petit mot (cela fera plaisir à Marcel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s