« Que faire ce week-end ? » #73

Ce n’est pas parce que nous sommes en plein dans la semaine spéciale « Les 2 ans de Marcel et Paulette » que les poissons en oublient leur traditionnel « Que faire ce week-end », l’agenda du week-end pour vous permettre d’organiser vos sorties et ne pas tourner en rond. Pour ce numéro 73, on remarque que les structures culturelles se réveillent tout doucement après les fêtes et entament calmement cette nouvelle année. Les choses vont se corser dès la semaine prochaine !

imageLégende de haut en bas et de gauche à droite : « La Malédiction de Saint-Marc » au Théâtre Vitez, « Faits réels » au Parvis des Arts, « Les particules élémentaires » à la Friche programmé par la Criée et concert à La Scène.

Tout le week-end

à Aix-en-Provence

– le 12ème Festival de Théâtre Amateur du Pays d’Aix au Théâtre Antoine Vitez (à l’intérieur de la fac de Lettres) (jusqu’au 14 janvier) : parfois, les troupes amateurs n’ont rien à envier aux compagnies professionnelles. Parfois, elles n’ont pas à avoir honte de leurs spectacles. Ce festival, comme d’autres, est l’occasion d’aller les découvrir pour seulement 2€. Qui a dit que la Culture était toujours très chère ?! Le poisson, pas du tout objectif sur ce coup-là, vous conseille « La Malédiction de Saint-Marc » par la compagnie Tiramisù dimanche à 21h30 😉

Cycle « Marguerite Duras » à l’Institut de l’image jusqu’au 27 janvier : « Une rétrospective des films de Marguerite Duras, dont l’œuvre cinématographique reste relativement méconnue en regard de son œuvre littéraire qu’elle prolonge pourtant brillamment ». Programme détaillé des séances : www.institut-image.org

à Marseille

Cycle « Guerre et Paix » au cinéma Le Gyptis, jusqu’au 20 janvier : « Non pas une mais deux semaines pour explorer cette thématique, une quinzaine politique et pacifiste pour mettre en évidence la grandeur des hommes même dans l’absurdité de la guerre. » Soirée spéciale avec Amnesty International samedi. Triste contexte d’actualité pour ce cycle..

Vendredi 9

à Aix-en-Provence (enfin, plutôt Les Milles) :

Concert des Pikinz [folk ] à 19h à La Scène270, rue Famille Laurens, Zone industrielle des Milles – : La Scène, vous connaissez ? Le poisson ne vous en a pas encore parlé mais c’est un nouveau lieu qui a ouvert en Novembre 2014 : un restaurant le midi du lundi au vendredi et… (c’est ce qui intéresse Marcel) un lieu after-work proposant de nombreux événements comme des soirées impro, des concerts, des mini-formes théâtrales, etc… Ainsi, presque tous les vendredis soirs, c’est « Concerts », les jeudis « Théâtre » ! Un peu sceptique au départ (notamment par son emplacement éloigné du Centre d’Aix – il l’avoue), l’agité du bocal a aimé ce lieu qui est chaleureux par son équipe souriante et sympa et par sa déco jolie, moderne. Allez y faire un tour, ça vaut le détour ! En plus, c’est l’occasion de dynamiser cette zone après le travail. Pourquoi ne pas en profiter pour aller prendre un verre avec vos collègues de boulot que vous ne connaissez pas, finalement ? 😉 Pour plus d’infos, notre amie Ma Cigale est fantastique y a consacré un article pour son inauguration.

à Marseille

– le Factory Comedy Club au Quai du Rire à 20h, comme tous les vendredi soirs : Plateau d’artistes à l’Espace Kev Adams.

« Les particules élémentaires » [théâtre] à 19h30 au Grand Plateau de la Friche Belle de Mai programmé par le Théâtre La Criée : « Le roman de Michel Houellebecq est-il soluble dans le théâtre ? Révélation 2013 du Festival d’Avignon, Julien Gosselin en fait l’éblouissante démonstration. Le signe d’un talent qui n’a rien d’élémentaire. Sexe, science et sociologie. Écrites à l’aube du XXIe siècle Les Particules élémentaires retracent l’itinéraire de deux demi-frères. Tandis que Michel, chercheur émérite, ne vit que pour la génétique et traverse l’existence sans sentiment amoureux, Bruno, professeur de lettres, trompe son mal-être dans une sexualité effrénée. » 4h (!) avec entracte.

« Mathilda«  à 21h au Théâtre Toursky : « Dans sa loge, une comédienne recherche vainement un peu de calme au milieu du tourbillon tyrannique de sa volubile et envahissante habilleuse, véritable Madame sans gêne, qui veut gérer son quotidien, son espace, sa carrière, ses amours… Deux façons bien différentes d’être seules ensemble. À chacune sa recette pour s’échapper des habitudes ou des médiocrités. Mais au coeur de ce duo de désaxées bien complémentaires s’insère « un phénomène » : un étrange Victor qui tel un catalyseur involontaire va cristalliser la moquerie de l’une, l’intérêt de l’autre et le mystère pour les deux. Qui est-il ? Que veut-il ? Quelle est son histoire ? Et Mathilda, que serait-elle s’il n’y avait pas Aline, les maris trop absents ou trop présents, s’il n’y avait pas autant d’étincelles que de trous noirs dans la mémoire ? Peut-être un point en équilibre entre deux mondes. Peut-elle rejouer maintenant sa propre vie ? Peut-on tous un jour relancer les dés sans tricher ? » Durée 1h30.

 Samedi 10

à Aix-en-Provence

concert de l’Orchestre Philharmonique du Pays d’Aix à 20h30 au Grand Théâtre de Provence : avant, ce concert était gratuit. Mais ça, c’était avant (!). Bien que le tarif ne soit pas très onéreux, il faudra tout de même débourser entre 20 et 12€ pour pouvoir écouter ce grand ensemble aixois. Concert hommage à la musique russe avec Tchaïkovski et Chostakovitch.

à Marseille

« Les particules élémentaires » [théâtre] à 19h30 au Grand Plateau de la Friche Belle de Mai programmé par le Théâtre La Criée : « Le roman de Michel Houellebecq est-il soluble dans le théâtre ? Révélation 2013 du Festival d’Avignon, Julien Gosselin en fait l’éblouissante démonstration. Le signe d’un talent qui n’a rien d’élémentaire. Sexe, science et sociologie. Écrites à l’aube du XXIe siècle Les Particules élémentaires retracent l’itinéraire de deux demi-frères. Tandis que Michel, chercheur émérite, ne vit que pour la génétique et traverse l’existence sans sentiment amoureux, Bruno, professeur de lettres, trompe son mal-être dans une sexualité effrénée. » 4h (!) avec entracte.

« Faits réels » à 20h0 au Parvis des Arts – 8 rue du Pasteur Heuzé, 3ème arrondissement -: « Un spectacle s’inspirant de situations comico-dramatiques vécues par Luc Rodriguez, un des comédiens. Ces situations mises en scène et recréées par les deux comparses, ont pour but de saisir le décalage dans les conversations et de souligner l’absurdité de certaines situations dues au handicap. Il est question d’amour, de sport, d’art, de justice et de sport automobile ! Loin du discours compassionnel, « oh que c’est triste », ou consensuel, « vive les personnes handicapées !, ils sont tous beaux, tous gentils! »., Faits réels souhaite faire valoir une« ordinarité comique» vis-à-vis du handicap. La vie quotidienne d’un handicapé est bien plus drôle que vous ne le croyez! » Tout public à partir de 6 ans. Durée : 60 mn

« Mathilda«  à 21h au Théâtre Toursky : « Dans sa loge, une comédienne recherche vainement un peu de calme au milieu du tourbillon tyrannique de sa volubile et envahissante habilleuse, véritable Madame sans gêne, qui veut gérer son quotidien, son espace, sa carrière, ses amours… Deux façons bien différentes d’être seules ensemble. À chacune sa recette pour s’échapper des habitudes ou des médiocrités. Mais au coeur de ce duo de désaxées bien complémentaires s’insère « un phénomène » : un étrange Victor qui tel un catalyseur involontaire va cristalliser la moquerie de l’une, l’intérêt de l’autre et le mystère pour les deux. Qui est-il ? Que veut-il ? Quelle est son histoire ? Et Mathilda, que serait-elle s’il n’y avait pas Aline, les maris trop absents ou trop présents, s’il n’y avait pas autant d’étincelles que de trous noirs dans la mémoire ? Peut-être un point en équilibre entre deux mondes. Peut-elle rejouer maintenant sa propre vie ? Peut-on tous un jour relancer les dés sans tricher ? » Durée 1h30.

Dimanche 11

« La Malédiction de Saint-Marc » à 21h30 au Théâtre Antoine Vitez par la Cie Tiramisù dans le cadre du 12ème Festival de Théâtre Amateur du Pays d’Aix : « Un  petit matin de 1711, deux enfants sont retrouvés abandonnés sur la Place Saint Marc… Dix-huit ans plus tard, une étrange malédiction semble s’abattre sur la ville : la montée des eaux ne cesse de menacer la Sérénissime, le Ducat est en crise. Un sommet européen est organisé pour chercher des solutions. La rencontre entre les ambassadeurs étrangers et le peuple de Venise va donner lieu à de multiples quiproquos, intrigues et rebondissements plus truculents les uns que les autres… Comment tous ces personnages hauts en couleurs vont-ils réussir à fusionner leurs énergies pour sauver Venise ? L’amour triomphera t-il encore pour exorciser la Malédiction de St Marc ? »

ichtus-bleu-oeil

Bon week-end ! On se retrouve dès demain pour le sixième et avant-dernier jour de concours !

Publicités

4 réflexions sur “« Que faire ce week-end ? » #73

Laisser un petit mot (cela fera plaisir à Marcel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s