« Que faire ce week-end ? » #67

Ce week-end, vous aurez le choix entre du théâtre de genres différents, de la danse provocatrice, un festival pluridisciplinaire sur la Ville et des expos. Pour les poissons, ce sera théâtre à l’humour grinçant samedi au Jeu de Paume. Et vous ? 😉

image

Légende de haut en bas et de gauche à droite : le festival « Image de ville » à Aix ce week-end, « ArabQueen » à la Minoterie, « Fabula Buffa » au Théâtre d’Aix et « Les Insatiables » au Jeu de Paume. .

Tout le week-end

à Aix-en-Provence

– Partez à la découverte de notre patrimoine et de ses secrets avec la jeune entreprise Secrets d’ici, des visites commentées autour de la Sainte-Victoire. Le poisson a testé une de ces visites il y a quelques mois, rappelez-vous.

– le Festival « Image de ville » avec pour thématique cette année « Voyage en ville », le tourisme dans la ville vendredi, samedi et dimanche : « L’explosion du tourisme est un phénomène mondial qui transforme la ville : berceau du voyage selon certains, lieu du brassage et du passage, la ville devient aujourd’hui lieu de représentation. De Paris à Shanghaï, de Venise à Las Vegas ou Calcutta… comment le cinéma observe-t-il cette réalité ? »

Les carnets de route des cinéastes voyageurs, les infrastructures touristiques (hôtels, gares, aéroports…), l’impact des grands événements sur l’évolution d’une ville… autant de sujets qui seront explorés à travers des rencontres, tables rondes, projections-débats, films en chantier, films produits en région, sans oublier une balade urbaine sur les lieux de tournage dans la ville d’Aix-en-Provence ! »

Le festival sera le week-end prochain à Marseille. A suivre donc ! 😉

Plus d’infos ? Visitez donc la page Facebook

à Marseille

Rappels des semaines précédentes :

Derniers jours de la 13ème édition de CineHorizontes, festival de cinéma espagnol dans plusieurs lieux de la ville. Toutes les infos ici.

– les nouvelles expositions temporaires du MuCem (dont Marcel vous reparlera. En attendant, vous pouvez lire l’avis de Magali du Mag à Lire) : « Food » et « Un moment si doux – Raymond Depardon »

– à la Friche Belle de Mai, l’exposition « Mangaro«  [exposition collective – interdite aux moins de 12 ans] jusqu’au 1er février 2015 : à partir de l’historique du magazine Garo (1964-2002), l’exposition présente un panorama de la scène graphique japonaise sur 3 générations d’artistes.

– des séances de cinéma au Gyptis à la Belle de Mai. Le programme se consulte ici.

– Le Musée des Gueules Rouges à Tourves (83) (que Marcel vous présentait ici) pour découvrir l’histoire de l’exploitation minière de la bauxite dans le Var avec notamment la visite d’une galerie reconstituée. Ouvert de 10h à 13h et de 14h à 18h. Départ des visites guidées : 11h, 14h30, 15h30 et 16h30.

Vendredi 14

à Aix-en-Provence

– Vernissage de l‘exposition « Pulpe Fictions » à 18h30 à la Galerie Susini – 19 cours Sextius – jusqu’au 28 novembre.

Exposition visible jusqu’au 28 novembre de 15h à 19h : « La Galerie Susini a laissé carte blanche au collectif Dolls in the Kitchen pour la dernière exposition de la galerie… Depuis une vingtaine d’années, la Galerie Susini n’a cessé de mettre en avant la création contemporaine sur Aix-en-Provence. L’école supérieure d’art souhaite rendre hommage à la galerie et à son directeur, M. Patrick Monge, qui a permis à de nombreux jeunes artistes diplômés de l’école supérieure d’art de présenter leurs oeuvres à l’issue de leurs études, leur offrant, le temps d’une exposition, une visibilité locale, régionale, et ce, dans des conditions accueillantes et chaleureuses, pour ne pas dire familiales ».

« Fabula Buffa » à 20h30 au Théâtre d’Aix – 8 avenue de la Violette – le nouveau lieu culturel d’Aix-en-Provence fraîchement inauguré et que le poisson vous présentera très bientôt : « Comédie tragique et grotesque sur le pouvoir du rire. Inspirée de la tradition populaire, Fabula Buffa raconte la naissance du fabulateur avec son regard ironique et grotesque sur une réalité pas toujours rassurante. Deux mendiants de l’époque romaine, un boiteux et un aveugle, sont miraculés malgré eux. Ils doivent faire face à la réalité comme des personnes normales. Ce changement traumatisant provoque deux réactions opposées qui les conduisent à la même décision tragique : rendre leur âme à Dieu, quand soudain voici un autre miracle… » Plein tarif : 30 € / Tarif réduit : 20 € / Tarif enfant : 12 €

« Un peu de tendresse bordel de merde » [danse] à 20h30 au Grand Théâtre de Provence : « Créé en 2006, présenté au Festival d’Avignon en 2009, Un peu de tendresse bordel de merde ! appartient à une trilogie décoiffante sur les utopies contemporaines. Entre danse et théâtre, le Québecois explore, avec son langage direct, notre manque d’amour, s’abandonne à la beauté des liens humains après en avoir épuisé les artifices et la violence. Ce spectacle décomplexé, audacieux, débridé, agressif ou tendre ne peut laisser indifférent, c’est évident ! »

Bénéficiez du tarif « Jour J » aujourd’hui et demain à moins de 15€ :

« Les insatiables » [théâtre, humour noir] à 20h30 au Théâtre du Jeu de Paume : le poisson l’avait mis dans sa sélection pour la saison 14-15 dans les 3 Théâtres. Il va le voir samedi. On en reparle ensuite ensemble ?

Pour rappel : « L’humour grinçant du fameux dramaturge israélien Hanock Levin innerve toute cette farce métaphysique que Gloria Paris a paré des couleurs du cabaret. […] Sprol, Bella Berlo et Tsingerbaï ont un peu plus de 40 ans. Elle a une pharmacie, Tsingerbaï a des économies et Sprol un héritage encombrant dont il veut se débarrasser : dix mille paquets neufs de « caoutchouc d’Australie », autrement dit des préservatifs…Tous trois souffrent d’un manque cruel d’amour mais n’arrivent pas à se le dire. Ce sont des personnages attachants, enracinés dans la misère quotidienne que décrit Hanokh Levin. Avec des chansons d’aujourd’hui, la mise en scène leur donne corps et âme dans le mirroir touchant du monde du cabaret, avec sa nostalgie et son sens du dérisoire. »

à Marseille

« Godot est arrivé » à 21h à l’Antidote : « Marco et Gamelle, tous deux SDF, vivent sur le même banc d’un bout à l’autre de l’année. Marco, aussi cultivé et prétentieux que Gamelle est naïf et tendre, enseigne à ce dernier les préceptes de l’empereur philosophe Marc Aurèle dont Marco se prétend le légitime descendant… L’arrivée de Germaine, SDF pleine de fougue et d’enthousiasme, va bouleverser leur train-train quotidien. Alternant coups de gueule et joie de vivre Germaine va les sortir de leur ennui… Une nuit, des anges annoncent à nos trois protagonistes que le lendemain sera leur jour de chance. Mais la chance qu’on attend n’est pas toujours celle que l’on croit… »

« Une journée particulière » [comédie avec Corinne Touzet] à 21h au Théâtre Toursky : « Transposer un des chefs-d’oeuvre du cinéma italien relevait du défi. »
« Rome, le 8 mai 1938, Hitler rencontre Mussolini. Tous les Romains ont déserté leurs habitations pour aller assister à la cérémonie. Antonietta, femme au foyer, mère, épouse, est contrainte de rester à la maison pour s’occuper des tâches ménagères.
Le hasard va lui faire rencontrer Gabriele, un homme aperçu par la fenêtre dans un appartement de l’autre côté de la cour. Intellectuel, cet esthète a été exclu de la radio nationale où il était présentateur parce qu’il est homosexuel. Il est menacé de déportation. Antonietta et Gabriele vont d’abord s’affronter idéologiquement avant de se reconnaître dans leur commune et profonde solitude pour finalement vivre cette journée « très » particulière remplie d’émotion, de désir, de passion…
« 

« ArabQueen » à 20h au Théâtre Minoterie-Joliette  : « Dans un quartier turc de Berlin, la jeune Mariam vit sous le contrôle étroit et autoritaire de la figure paternelle. Tiraillée entre obligations culturelles familiales et désirs d’émancipation au coeur d’une ville en pleine effervescence, cette fille de migrants kurdes musulmans mène une double vie et rêve d’indépendance. »

Samedi 15

à Aix-en-Provence

– l‘exposition « Pulpe Fictions » de 15h à 19h à la Galerie Susini – 19 cours Sextius – jusqu’au 28 novembre : « La Galerie Susini a laissé carte blanche au collectif Dolls in the Kitchen pour la dernière exposition de la galerie… Depuis une vingtaine d’années, la Galerie Susini n’a cessé de mettre en avant la création contemporaine sur Aix-en-Provence. L’école supérieure d’art souhaite rendre hommage à la galerie et à son directeur, M. Patrick Monge, qui a permis à de nombreux jeunes artistes diplômés de l’école supérieure d’art de présenter leurs oeuvres à l’issue de leurs études, leur offrant, le temps d’une exposition, une visibilité locale, régionale, et ce, dans des conditions accueillantes et chaleureuses, pour ne pas dire familiales ».

« Fabula Buffa » à 20h30 au Théâtre d’Aix – 8 avenue de la Violette – le nouveau lieu culturel d’Aix-en-Provence fraîchement inauguré et que le poisson vous présentera très bientôt : « Comédie tragique et grotesque sur le pouvoir du rire. Inspirée de la tradition populaire, Fabula Buffa raconte la naissance du fabulateur avec son regard ironique et grotesque sur une réalité pas toujours rassurante. Deux mendiants de l’époque romaine, un boiteux et un aveugle, sont miraculés malgré eux. Ils doivent faire face à la réalité comme des personnes normales. Ce changement traumatisant provoque deux réactions opposées qui les conduisent à la même décision tragique : rendre leur âme à Dieu, quand soudain voici un autre miracle… » Plein tarif : 30 € / Tarif réduit : 20 € / Tarif enfant : 12 €

« Un peu de tendresse bordel de merde » [danse] à 20h30 au Grand Théâtre de Provence : « Créé en 2006, présenté au Festival d’Avignon en 2009, Un peu de tendresse bordel de merde ! appartient à une trilogie décoiffante sur les utopies contemporaines. Entre danse et théâtre, le Québecois explore, avec son langage direct, notre manque d’amour, s’abandonne à la beauté des liens humains après en avoir épuisé les artifices et la violence. Ce spectacle décomplexé, audacieux, débridé, agressif ou tendre ne peut laisser indifférent, c’est évident ! »

Bénéficiez du tarif « Jour J » ce samedi à moins de 15€ :

« Les insatiables » [théâtre, humour noir] à 20h30 au Théâtre du Jeu de Paume : le poisson l’avait mis dans sa sélection pour la saison 14-15 dans les 3 Théâtres. Il va le voir samedi. On en reparle ensuite ensemble ?

Pour rappel : « L’humour grinçant du fameux dramaturge israélien Hanock Levin innerve toute cette farce métaphysique que Gloria Paris a paré des couleurs du cabaret. […] Sprol, Bella Berlo et Tsingerbaï ont un peu plus de 40 ans. Elle a une pharmacie, Tsingerbaï a des économies et Sprol un héritage encombrant dont il veut se débarrasser : dix mille paquets neufs de « caoutchouc d’Australie », autrement dit des préservatifs…Tous trois souffrent d’un manque cruel d’amour mais n’arrivent pas à se le dire. Ce sont des personnages attachants, enracinés dans la misère quotidienne que décrit Hanokh Levin. Avec des chansons d’aujourd’hui, la mise en scène leur donne corps et âme dans le mirroir touchant du monde du cabaret, avec sa nostalgie et son sens du dérisoire. »

à Marseille

« Godot est arrivé » à 21h à l’Antidote : « Marco et Gamelle, tous deux SDF, vivent sur le même banc d’un bout à l’autre de l’année. Marco, aussi cultivé et prétentieux que Gamelle est naïf et tendre, enseigne à ce dernier les préceptes de l’empereur philosophe Marc Aurèle dont Marco se prétend le légitime descendant… L’arrivée de Germaine, SDF pleine de fougue et d’enthousiasme, va bouleverser leur train-train quotidien. Alternant coups de gueule et joie de vivre Germaine va les sortir de leur ennui… Une nuit, des anges annoncent à nos trois protagonistes que le lendemain sera leur jour de chance. Mais la chance qu’on attend n’est pas toujours celle que l’on croit… »

à Puyloubier

concert « Les piétons de la nuit » par l’Atelier du Possible à 20h30 à la Salle des Vertus: l’Atelier du Possible : « Après My Generation et Accordéon l’Accroche au Cœur, revisite le Paris des années 50, les nuits de Saint Germain-des-Prés où « tous ces artistes, ces piétons de la nuit, ont fait de la Rive Gauche de Paris un formidable creuset de la chanson française ». Les Piétons de la nuit évoque Brassens, Barbara, Ferré, les Frères Jacques, mais aussi Christine Sèvres, Marc et André, Pierre Louki, Gribouille, Fanon, Dimey, Tachan… Tout est chanté et porté par un trio intense et virtuose. Des premières heures de jazz du Tabou aux derniers feux de la Contrescarpe, entre émotion et transgression, une ambiance de cabaret intime, festif. Un spectacle à voir et à revoir aux dates de la tournée CPA 2014. » Entrée libre. Pas de réservations.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Vous voulez encore plus d’événements à Marseille ?

Le poisson Marcel a découvert un magazine bien utile : Le Magazine La Nuit 😉

Bon week-end !

Publicités

Laisser un petit mot (cela fera plaisir à Marcel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s