« Que faire ce week-end ? » #59

On ne change pas une recette qui fonctionne. Comme le week-end dernier, le menu de cette semaine se compose d’expos au frais, de concerts et de projections sous les étoiles. Vous pourrez éliminer les calories de vos barbecues à répétition en bougeant votre corps sur la place Bargemon vendredi ou sur le toit-terrasse de la Friche vendredi et samedi. Marcel étant parti en vacances cette semaine, Paulette, enfin libre (!), le rejoint. Il n’y aura donc pas d’agenda la semaine prochaine mais ne partez pas trop loin car un article sera publié en leur absence pour ne pas que vous tourniez en rond pendant leurs congés 😉

image

Légende de haut en bas et de gauche à droite : l’exposition Hors les murs des Gueules Rouges à la Maison de la Région à Marseille, Belle&Toile à la Friche, « Luminescences » à Avignon et l’exposition « Visages de la Libération » à la Villa Méditerranée.

Tout le week-end

Dans tout le département 13

dernier week-end pour le 34ème Festival international de Piano :

  • « La route de la Durance aux Alpilles » : depuis 1998, les jeunes talents des Ensembles en Résidence du Festival proposent des concerts gratuits dans treize villes et villages du département. Une initiative soutenue par le Conseil général des Bouches-du-Rhône. Jusqu’à samedi. Le programme est détaillé dans les jours ci-dessous.
  • des concerts à La Roque d’Anthéron. Tout le détail se consulte ici.

à Aix-en-Provence

Rappels de la semaine précédente :

– l’exposition « Gabriel Bacquier, Baryton et le Festival d’Aix-En-Provence » du mardi au samedi de 10h à 19h à La Galerie Zola de la Cité du Livre : l’exposition retrace la carrière du Baryton Gabriel Bacquier et en particulier sa participation au Festival d’Aix. Elle permet de découvrir cet artiste grâce à des photos, des extraits audiovisuels, des documents sonores, des costumes, des objets et des documents personnels issus des collections patrimoniales d’art lyrique de la ville d’Aix et des archives de l’artiste. Visites commentées en accès libre le mardi à 14h30 et visites commentées pour les groupes sur réservation au 04 42 91 90 89. Jusqu’au 21 septembre. Gratuit.

– l’exposition « L’œuvre photographiée – Les ateliers d’artiste de Picasso à Warhol » à la Galerie d’art du Conseil général des Bouches du Rhône (dont Marcel vous parlait il y a longtemps ici) – Hôtel de Castillon 21 Cours Mirabeau- du mardi au dimanche de 10h30 à 13h et de 14h à 19h, entrée libre: « L’exposition de la galerie du Conseil général vous en montre quelques exemples parmi les plus célèbres, les plus exceptionnels ou les plus sensibles, s’attachant tour à tour soit à la façon dont un artiste a été photographié par plusieurs auteurs, soit au travail de certains d’entre-eux d’atelier en atelier. Elle déroule également, au fil des images, la transformation des lieux mêmes de la création plastique au fil du XXe, passant de la soupente ou de la masure à l’espace urbain pour mieux revenir vers le loft puis de véritables laboratoires à l’aube du XXIe siècle ». Artistes présentés : Brassaï, Henri Cartier-Bresson, Lucien Clergue, Denise Colomb, Gautier Deblonde, Philippe de Gobert, Michel Dieuzaide, Robert Doisneau, Jesse A. Fernández, Martine Franck, Denis Hopper, Billy Name, Hans Namuth, André Ostier, Clovis Prévost, Rogi André, Gérard Rondeau, Harry Shunk, Michel Sima, Sam Szafran, Marc Trivier, André Villers. » Des visites commentées sont proposées (1heure environ) sur réservation : valerie.frapard@cg13.fr. Jusqu’au 21 septembre.

– l’exposition « Chefs-d’œuvre de la collection Pearlman » de 10h à 19h au Musée Granet : « le musée Granet accueille la collection Henry & Rose Pearlman, réunie entre 1943 et 1974 par l’homme d’affaire new-yorkais, Henry Pearlman (1895-1974). Cette exposition présente une cinquantaine d’œuvres de la période impressionniste et post-impressionniste dont des aquarelles de Paul Cézanne. Parmi les peintures et sculptures, sont notamment montrées Après le Bain, d’Edgar Degas, Les Roulottes de Vincent van Gogh et six tableaux de Paul Cézanne. Mais aussi des œuvres majeures de Camille Pissarro, Paul Gauguin, Henri de Toulouse-Lautrec, Chaïm Soutine, Wilhem Lehmbruck, Jack Lipchitz et Oscar Kokoschhka. Une occasion unique de découvrir pour la première fois dans sa totalité cette collection prestigieuse conservée au Princeton University Art Museum depuis 1976, et présentée également à l’Ashmolean Musean d’Oxford (Grande-Bretagne) au printemps 2014. » Tarifs 7€/5€. Jusqu’au 5 octobre.

à Arles

Les rencontres de la photographie d’Arles jusqu’au 24 septembre. Des expositions, des rencontres & des stages de photos.

à Marseille

– l’exposition « Visages de la libération – Provence, été 1944 » à la Villa Méditerranée  : exposition de photographies et de témoignages avec projection de films en continu. Entrée libre.

Rappels de la semaine précédente :

– l’exposition « Défini Fini Infini, Travaux in situ, Daniel Buren » sur le toit-terasse de la Cité Radieuse (280 Bd Michelet, 8ème arrondissement) : « Après la carte blanche accordée à Xavier Veilhan en 2013, Ora-Ito ouvre le MaMo à Daniel Buren pour une exposition sur le toit de la Cité Radieuse jusqu’au 30 septembre. 7 œuvres monumentales inédites qui questionnent et transforment la perception du mythique toit-terrasse. » Le MaMo (le Centre d’art installé dans l’ancien gymnase) est ouvert quand à lui de 11h à 18h au prix de 5€.

à Salon de Provence

Rappels de la semaine précédente :

– le Musée de l’Emperi, de Salon & de la Crau, de 9h30 à 12h et de 14h à 18h. Dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre, entrée gratuite toute l’année 2014. Attention en raison de la durée de la visite, la billetterie ferme à 11h15 et à 17h15. Adresse : Château de l’Emperi. Montée du Puech. Renseignements au 04 90 56 22 36 ou accueil.museemperi@salon-de-provence.org.

Les expositions à visiter :

  • « Théodore Jourdan », ouverture tous les jours, sauf le lundi et certains jours fériés, de 13h30 à 18h et durant les vacances scolaires de 9h30 à 12h30 et de 14h à 18h. « Cet espace est consacré aux œuvres du peintre Théodore Jourdan, soit un ensemble de 19 toiles de grand format et une soixantaine de dessins. Évasion garantie au travers des lieux qui symbolisent la Provence. » Entrée libre.
  • « Collection d’armes, uniformes et équipements militaires français » : 22 salles en tout sur l’Histoire de France, allant du règne de Louis XIV à la Grande Guerre (1914-1918). 2 salles sur les armées royales, 8 salles sur la période de la Révolution à l’Empire, 5 salles sur celle de la Restauration au second Empire, une salle sur la grande Guerre, et 5 salles consacrées à l’histoire du château, aux armes à feu françaises, et à l’évolution du costume militaire sur deux siècles de guerre. Durée approximative de la visite 1h30.
  • « Il était une fois la Grande Guerre, Georges Guynemer et les débuts de l’aviation militaire » réalisée en collaboration avec la Base 701 de Salon-de-Provence. Jusqu’au 30 septembre. Premier volet des expositions concernant les commémorations de la Grande Guerre. Cette exposition « rend hommage à l’héroïque capitaine de l’aviation française Georges Guynemer, tué en combat aérien le 11 septembre 1917, et raconte l’histoire des débuts de l’aviation militaire ». Objets et documents des collections du musée de l’Emperi et de la Base aérienne 701. Une manifestation qui nous invite à rencontrer Georges Guynemer mais aussi les hommes qui constituèrent ce nouveau corps d’armée. Fermeture hebdomadaire le lundi.
  • Il était une fois la Grande Guerre, Salon et les Salonais dans la guerre »Jusqu’au 30 septembre. Deuxième volet des expositions concernant les commémorations de la Grande Guerre. Cette exposition propose aux visiteurs de découvrir la ville de Salon et les Salonais, en 1914 au moment de l’annonce le 2 août de la mobilisation générale et pendant la première année du conflit. Elle permet de parcourir ces événements à travers la mobilisation et le départ des hommes pour le front, la mobilisation des habitants notamment celle des femmes, qui forment un front de l’arrière. Elle évoque également l’importance de la correspondance échangées, les tenants chacun au courant des difficultés et de leur vies quotidiennes. Les lettres échangées trahissent progressivement leur découverte d’un conflit qui se dévoile à eux long et terrible.

Hors département

à Avignon (84)

« Les Luminessences », un spectacle son et lumières en 3D au sein du Palais des Papes, que l’agité du bocal a vu l’année dernière et a beaucoup aimé. Rappelez-vous, Ma cigale est fantastique, donnait l’eau à la bouche dans son article consacré au spectacle. Tous les soirs, deux séances : 21h15 et 22h15. Séance supplémentaire le vendredi et le samedi au mois d’août à 23h15. 10€ l’entrée, gratuit pour les moins de 8 ans et tarif réduit de 8€ sous certaines conditions. Dernier jour samedi.

à Tourves (83)

– Le Musée des Gueules Rouges (que Marcel vous présentait ici) pour découvrir l’histoire de l’exploitation minière de la bauxite dans le Var avec notamment la visite d’une galerie reconstituée. Ouvert de 10h à 13h et de 14h à 18h. Départ des visites guidées : 11h, 14h30, 15h30 et 16h30.

Vendredi 15

à Marseille

Projections gratuites en présence du réalisateur Grégoire Georges-Picot dans l’Amphithéâtre de la Villa Méditerranée à l’occasion de l’exposition « Visages de la libération – Provence, été 1944 » :

  • à 18h, « La libération de Marseille » : « Durant l’été 1944, peu de villes en France se soulevèrent avant que les armées alliées ne les libèrent. Marseille fut de celles-là. Des résistants et des soldats des armées en présence sont les seuls narrateurs de ce film illustré par un ensemble unique d’archives cinématographiques françaises, américaines, anglaises et allemandes.  Ensemble, témoins et archives racontent, dans un montage en parallèle au jour le jour, les opérations militaires en Provence et les événements dans Marseille. » Durée 52’, 1994 
  • à 19h30, « Baroud d’honneur » : « Ils étaient quinze anciens soldats de la France.  En septembre 2004, ils firent le voyage du Maroc jusqu’en Provence qu’ils avaient délivrée soixante plus tôt.  Ce film est le récit de l’odyssée de deux d’entre eux dans la quête de leurs droits.  Leur combat dans les maquis de l’Administration française fut leur baroud d’honneur. » Durée 51’, 2006.

projection de « Les enfants loups, Ame & Yuki » à 21h sur la Place du Refuge, Quartier du Panier, 2ème arrondissement dans le cadre de « Ciné plein-air » organisé par CinéTilt.

Soirée « Radio On Air » sur le toit-terrasse de la Friche Belle de Mai de 19h à 23h : avec la radio Rinse France, la fameuse londonienne qui vient de s’installer à Paris. Elle propose le meilleur de la scène française, avec Gilb’R, Zaltan et Azamat B.

Rappels de la semaine précédente :

l’exposition « Les Gueules Rouges » (du Musée de Tourves qui s’exporte en partie à Marseille jusqu’au 31 août) de 9h-19h à la Maison de la Région, sur la Canebière : « Une première partie de l’exposition est consacrée à l’après-mine, par le biais de photographies d’Olivier Bricaud, spéléologue descendu dans les mines dans les années 1990-2000. Une seconde partie est consacrée au phénomène d’immigration qu’a connu la France au début du siècle, notamment une immigration italienne, des immigrés représentant 90% du personnel minier du Var dans les années 1910. » Entrée libre.

 « La Rue du Tango » [Bal Tango gratuit et en plein air] sur la place Bargemon à 20h. Tous les vendredis jusqu’au 29 août.

Samedi 16

à Eyguières 

– concert des jeunes talents des Ensembles en Résidence du Festival international de Piano à 11h dans le Parc des Frères Recordier dit des Platanes dans le cadre de « La route de la Durance aux Alpilles » (voir plus haut). Gratuit.

à Eygalières

– concert des jeunes talents des Ensembles en Résidence du Festival international de Piano à 11h sur la Place des Pago-Tard dans le cadre de « La route de la Durance aux Alpilles » (voir plus haut). Gratuit.

à Gardanne

Kitchen 4 Five en concert sur la terrasse du restaurant La Fontaine à partir de 20h. L’événement Facebook ici

Feu d’artifice sons & lumières tiré depuis le stade Savine à 22h qui, comme tous les ans, fête la libération de la ville à la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

à Marseille

Soirée « Radio On Air » sur le toit-terrasse de la Friche Belle de Mai de 19h à 23h : avec le podcast « Solid Steel », un des plus fameux de l’univers web (diffusé sur Grenouille). Avec DK [Solid Steel & Ninja Tune] et Bebowski [Radio Grenouille].

– le Positiv Festival [musiques électroniques] de 21h à 5h au Dock des Suds avec notamment Disclosure, Flume, Cashmere Cat, N’to...

projection de « Jusqu’à mon dernier souffle » (film indien que l’agité du bocal n’a pas -encore- vu mais il adore ce genre kitschissime à souhait et haut en couleurs) à 21h sur la Place du Refuge, Quartier du Panier, 2ème arrondissement. Dans le cadre de « Ciné plein-air ».

Rappel de la semaine précédente :

18:30 Cloître de l’Abbaye de Silvacane – La Roque d’Anthéron
Ton Koopman – Tini Mathot clavecin
Bach – See more at: http://www.festival-piano.com/programme-festival-piano.html#sthash.wGYXDtU4.k9jAXXqn.dpuf

l’exposition « Les Gueules Rouges » (du Musée de Tourves qui s’exporte en partie à Marseille jusqu’au 31 août) de 9h-19h à la Maison de la Région, sur la Canebière : « Une première partie de l’exposition est consacrée à l’après-mine, par le biais de photographies d’Olivier Bricaud, spéléologue descendu dans les mines dans les années 1990-2000. Une seconde partie est consacrée au phénomène d’immigration qu’a connu la France au début du siècle, notamment une immigration italienne, des immigrés représentant 90% du personnel minier du Var dans les années 1910. » Entrée libre.

Dimanche 17

à Aix-en-Provence

 « Playtime » projeté à 11h au Cézanne dans le cadre du cycle Aix Ciné Classics : considéré comme le chef d’Oeuvre de Jacques Tati, en version originale sous-titrée, restaurée. Synopsis : « Des touristes américaines ont opté pour une formule de voyage grâce à laquelle elles visitent une capitale par jour. Mais arrivées à Orly, elles se rendent compte que l’aéroport est identique à tous ceux qu’elles ont déjà fréquentés. En se rendant à Paris, elles constatent également que le décor est le même que celui des autres capitales… Version numérique restaurée en 4K. »

projection de « Au nom du peuple italien » [comédie italienne en VO.ST] à 21h10 au Parc Jourdan dans le cadre des « Instants d’été ». Entrée libre.

à Marseille

Meeting de la Patrouille de France l’après-midi sur les plages du Prado pour la célébration des 70 ans de la libération de la ville de Marseille, la Patrouille de France est de retour.

projection de « Benda Bilili 35 » à partir de 20h sur le Toit-terrasse de la Friche Belle de Mai dans le cadre de Belle&toile.

Mais aussi, rappel des semaines précédentes :

« Après-plage d’Honoré » de 17h à 21h30 sur le cours Honoré d’ Estienne d’Orves : des transats sont mis à disposition pour écouter gratuitement les concerts de la scène musicale locale mais pas exclusivement. Boissons et petite restauration assurées par les restaurants-bars « Le Pointu » et « Le Bistrot l’Horloge » avec plancha de poissons, mini burgers, panisses, frites, aïoli… Une carte qui évoluera chaque dimanche. Prêt de chapeaux de paille sur demande.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Bon week-end !

Publicités

2 réflexions sur “« Que faire ce week-end ? » #59

Laisser un petit mot (cela fera plaisir à Marcel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s