Des idées de spectacles au Off 2014

Le Festival Off 2014 s’est ouvert le 5 juillet à Avignon et se clôturera le 27. Le poisson Marcel vous donne quelques idées de spectacles à ne pas manquer cette année. Il ajoutera des propositions au fur et à mesure (ça y est, c’est fait !). N’hésitez donc pas à venir régulièrement par ici.

affiche_off_2014

Si vous suivez l’agité du bocal depuis l’année dernière, vous savez que c’est un habitué du Off. Il ne vous parlera pas, cette fois-ci en tout cas, du « In », le Festival créé en 1947 par Jean Vilar.

Le Off, c’est un marché pour les programmateurs en recherches de spectacles pour leurs saisons prochaines. Mais c’est également la possibilité pour nous, public, d’en découvrir beaucoup en peu de temps, aussi variés les uns que les autres et pour tous les goûts.

Cette année, le Off, c’est 1083 compagnies venant de toutes les disciplines artistiques qui présenteront 1307 spectacles, dont plus de 149 spectacles joués par des artistes de 26 pays étrangers et qui « tenteront eux aussi la grande aventure théâtrale du OFF ».

Poisson-Marcel-Off2013

Piochant des idées, par-ci, par-là et ayant regardé quelques bandes-annonces sur la chaîne Youtube du Off, voici les spectacles que Marcel conseille d’aller voir cette année (attention, ceux-ci correspondent à ses goûts, il se peut qu’ils ne correspondent pas aux vôtres 😉 Il en a vu certains mais pour les autres, ce sont des suggestions, il ne les a pas – encore – vus ):

« Après la pluie… » [spectacle jeune public] à 9h20 à la Condition des Soies : « Une grand-mère-marionnette traverse à petits pas son jardin. Printemps, été, automne, hiver se succèdent comme autant de tableaux colorés et musicaux. Au fil des saisons, du baroque au contemporain, elle chemine avec Lully, Vivaldi, Mozart, Wagner, Ravel… interprétés par une violoniste, un accordéoniste et une chanteuse lyrique. Un petit opéra du temps qui passe, où l’on croise un oiseau, le vent, un papillon, des fleurs, le soleil… Un spectacle à découvrir en famille. » Un spectacle chroniqué par Savannah Macé.

« Patinoire » [cirque] à 10h30 au Théâtre du Chêne Noir : spectacle que vous pourrez aussi voir au Jeu de Paume lors de la saison prochaine. Par la Cie Les 7 doigts de la Main (connue, très appréciée et reconnue comme « l’une des meilleures compagnies de cirque du monde » par le quotidien Le Monde.). « Un spectacle unique au confluent du théâtre, de la performance acrobatique et de l’ art clownesque. Patinoire joue dans les sables mouvants de la fragilité et du joyeux désespoir qui nous habite. Fanfare pour homme seul, cirque d’infortune, usine à blagues, jusqu’où sommes-nous prêts à aller pour aimer et être aimés ? Ne comptez pas sur ce curieux personnage pour vous donner des réponses toutes faites… Vous patinerez sûrement autant que lui ! « 

* ajout du 19/7 * « Mystère Sax » par les DéSAXés à 11h au Paris : « Quand ce quatuor de saxophones rend hommage à l’inventeur du sax, c’est pas du pipeau. Car si les saxophonistes sont virtuoses, ils sont aussi déjantés… Dans une mise en scène qui nous emmène faire le tour du monde en 80 mesures, le voyage musical est assuré par des musiciens tantôt comédiens, danseurs, mimes et poètes. » La presse : « Mystère SAX, leur meilleur spectacle » – PARISCOPE ; « Egalement chanteurs, bruiteurs, danseurs et comédiens, ces musiciens à l’aise dans le classique comme dans le jazz ont décidément plus d’un tour dans leur sax ». – LE CANARD ENCHAÎNÉ.

Une amie du poisson a vu ce spectacle, son avis : « Sympa. J’ai préféré le spectacle de l’an dernier. Des moments vraiment sympas, mais des longueurs, un petit manque de dynamisme. Mais un moment agréable. Nous avions hésité entre ça et « Les bon becs » dans le style spectacle musical, nous irons les voir l’an prochain pour changer. »
« Femmes de l’ombre 1914 – 1918 » à 12h15 au Tremplin : « Après le succès de S. de Beauvoir, Brigitte Bladou nous fait vivre l’histoire bouleversante des femmes au cœur de la guerre 14-18. Entre musiques et chansons, humour et émotion, Louise femme de poilu, résistante au fil du temps, nous entraîne dans le voyage déchirant de la Grande Guerre. » Presse : « Pour les amoureux des bons auteurs, une pièce émouvante magnifiquement interprétée par une comédienne sensible et passionnée dans une mise en scène remarquable par sa justesse et sobriété. » – LE PARISIEN ; « Un voyage bouleversant d’humanité incarné par une actrice de talent avec des chansons d’époque et de beaux jeux de lumières. » – LA VOIX DU NORD. Un spectacle chroniqué par Savannah Macé.

* ajout du 19/7 * « L’Odyssée de la Moustache » [one-man show] à 12h15 au Théâtre des Béliers : Coup de cœur du poisson. Il a vu ce spectacle cette année à Gardanne et il a été très agréablement surpris. C’est intelligent (comment parler du racisme, des stéréotypes/préjugés sans être caricatural), fin et très bien joué. Une belle performance ! « Seul en scène, Ali Bougheraba nous offre un voyage onirique à la rencontre de ses ancêtres, des personnages mythiques de l’enfance, des monstres effrayants mais aussi des préjugés et des qu’en-dira-t-on… Une passerelle entre des mondes, un joli prétexte pour parler de lui, de vous, de nous. » La presse en parle : « Le généreux Ali incarne chacun de ses personnages avec un humour plein de sensibilité. » – TELERAMA ; « Un spectacle dense, fin et drôle. » – LA TERRASSE ; « Un témoignage d’une grande humanité sincère et poétique. » – LA PROVENCE ; « Ali, savant et savoureux conteur du quotidien, restitue avec poésie les peurs et les désirs des êtres humains. Justesse des mots et du jeu, regards malicieux : l’humour est toujours au rendez-vous. » – LE FIGARO.

* ajout du 19/7 * « Les bons becs en voyage de notes » [spectacle musical] à 12h45 au 3 Soleils : « Entre les Bons Becs, la musique et le public, c’est une vraie histoire d’amour. Quoi de mieux qu’un voyage de notes autour du monde pour fêter ça ? Ces quatre virtuoses de la clarinette et ce percussionniste enflammé partent à la conquête d’horizons nouveaux. Avec leurs instruments, ils quittent les trottoirs de Paname et débarquent à Rome, Istanbul, New York, Londres, en passant par l’Afrique et l’Amérique du Sud. De Haendel à Nino Rota, de Gershwin aux Beatles, nos voyageurs virtuoses osent mélanger les genres, et avec quel talent ! » Ce qu’en dit la presse : « Un antidote radical à la morosité. » – LA VIE ; « Monté sur des ressorts, le spectacle vous embarque loin dans ce voyage musical loufoque et intemporel. » – L’HUMANITÉ ; « A ne pas rater ! » – RADIO CLASSIQUE.

« Charlie Bauer est amoureux » à 14h25  à la Luna : « Vingt-cinq ans de prison, ça n’est pas rien quand on y entre juste avant les années soixante dix. Vingt-cinq ans de cachot, c’est quelque chose quand on y croupit parce qu’on a voulu déclencher la révolution en France, les armes à la main. Vingt-cinq ans de bagne, c’est incroyable quand on y rencontre celle qu’on va aimer toute sa vie. Vingt-cinq ans à tendre les bras si fort qu’ils en repoussent les murs, et à les ramener si doucement qu’ils enlacent l’être aimé. Il n’y a d’amour que farouchement enragé, il n’y a d’engagement révolutionnaire que violemment amoureux. » Virginie Spies (ancienne prof’ de Marcel) en parle sur son Semioblog.

 * ajout du 19/7 * – « L’affaire Dussaert » à 14h25 au 3 Soleils : « Jusqu’où l’art peut-il aller trop loin?  Une comédie qui aborde avec intelligence et humour les dérives de l’Art Contemporain. » Prix Philippe Avron / SACD Avignon 2011. Ce qu’en dit la presse : « Un regard exceptionnel d’intelligence sur l’escroquerie postmoderniste à la pensée. » – LE CANARD ENCHAINE ; « Je recommande vraiment d’aller voir l’affaire Dussaert. » – FRANCE CULTURE (Philippe Meyer) ; « A ne pas manquer! » – LE PARISCOPE ; « Ironique, intelligent et comique. » – LE PARISIEN ; « Instructif, drôle et burlesque. » – ELLE ; « Un spectacle en tout point impeccable. » – LE FIGARO •••• ; « Les pourfendeurs de la pensée unique apprécieront. » – L’EXPRESS.

L’avis de l’amie de Marcel qui a vu ce spectacle : « Premier coup de cœur. Tout autre style [que « l’Opéra des Gueux », voir plus bas]. Très belle performance. Conférence-théâtre sur une affaire concernant une oeuvre d’art contemporain. Je n’en dis pas plus 😉 »

« Côte Rimbaud » à 14h30 à l’Albatros : « Arthur Rimbaud vient de mourir. En rangeant le grenier familial, une servante découvre des signes mettant en lumière la quête d’absolu de l’Homme aux Semelles de Vent. On le suit dans son errance africaine . La deuxième partie de sa vie éclaire étonnamment la première… un pan de vie méconnu, palpitant où le désert sert de refuge à cet assoiffé de bonheur. Spectacle créé à Avignon et interprété par Pierrette Dupoyet dans le monde entier (Mauritanie, Djibouti, Liban, Kenya, Hongrie, Rwanda, USA, Tahiti, Hongrie, Ethiopie, Pologne, Chypre, Ethiopie…). Presse: « Évocation sensible et émouvante…Rimbaud nous est rendu humain… Grâce à Pierrette, Arthur nous revient, ni glorifié, ni trahi…bravo ! Immersion dans la vérité rimbaldienne ». Pour plus d’infos, lire la chronique de Killian Blisson.

« Une vie sur mesure » à 14h45 au Petit Louvre (Chapelle des Templiers, 3 rue Félix Gras) : « Si Roméo avait sa Juliette, Adrien Lepage a sa batterie. A mi-chemin entre Forest Gump et Billy Elliot, ce gamin doué, beau de naïveté, vit une passion défendue pour son instrument. Cet amour va alors embraser toute son existence et se révéler d’une force exceptionnelle de partage et d’émotion. » Ce qu’en dit la presse : « …une des pépites du Festival, un concentré délicat d’humanité. » LE MONDE ; « On est scotché par le talent de Cédric Chapuis qui réussit à nous émouvoir et à nous faire rire, avec finesse. » LE POINT ; « A la fois touchant et poétique, drôle et troublant. A découvrir, sans tarder. » TT TÉLÉRAMA ; « Un spectacle original qui vous cueille au premier coup de cymbale et ne vous lâche plus jusqu’au dernier son. » LE PARISIEN. Connaissant un peu le travail de la compagnie Scènes plurielles pour avoir vus deux de ses anciens spectacles (« Restons zen, chérie! » et « Si tout va bien, je meurs demain »), Marcel vous conseille celui-là qui doit, sans aucun doute, être d’aussi bonne qualité que les précédents.

Poisson-Marcel-Off2013

Les spectacles vus l’année dernière par le Poisson

« L’homme moderne » [one-man show] à 17h au Capitole : Marcel avait vu l’année dernière son spectacle « Jérémy Charbonnel, l’homme idéal ou juste un connard ? ». Le comédien-auteur s’est créé un personnage un peu à la Gaspard Proust interprétant plusieurs personnages assez caricaturaux : séduisant, provocateur et irrévérencieux. « Jérémy Charbonnel est un homme élégant, bien élevé et au physique de gendre idéal… Enfin… A priori ! Mêlant stand up et sketchs, ce comédien hors pair nous régale avec une palette de personnages jubilatoires. De la DRH cougar au prof d’anglais, en passant par la « blonde » et l’hystérique de la boîte de communication, rien ni personne ne lui échappe ! Mesdames vous allez adorer le détester… Messieurs vous allez détester l’adorer ! » Presse : « Jérémy Charbonnel fait partie des nouveaux talents à suivre »- TELERAMA ; « Humoriste idéal ! Jérémy a tout pour plaire et en plus … il est drôle ! » – LE PRO.

* ajout du 19/7 * – « Triwap: Et si on s’en mêlait ?! » à 17h au Théâtre Chapeau d’ébène : « Succès du Festival Off 2012 et coup de cœur 2013, fêté en France, Allemagne et Suisse, dans des théâtres affichant complet, ce spectacle délirant, drôle et musical, revient peaufiné et enrichi. Nos trois chanteurs décalés jonglent toujours avec une multitude d’instruments, et avec leurs voix, dans des harmonies subtiles. Ils ont écrit et composé de nouvelles chansons, revisitent aussi Trenet , Dutronc ou Nougaro. Prix public Festival d’Humour Villard-de-Lans (38). »

Voici ce que l’amie du poisson, qui a vu ce spectacle, en dit : « Vraiment très sympa, je n’ai pas tout à fait accroché au tout début et puis le spectacle monte en crescendo. Beaucoup d’humour, frais. Musicalement ça tient bien la route, mais attention niveau texte des chansons ça ne vaut pas les frères brothers. De très bon moments, le temps passe vite. »

 * ajout du 19/7 * – « Le cabaret des filles difficiles » à 17h30 à l’Espace Roseau, salle Jacques Brel : « Un cabaret particulier, où les femmes ne dévoilent pas tout à fait ce que l’on attend… Plus que leurs formes, les danseuses exhibent leurs états d’âme, leurs colères et leurs joies. Elles mettent à nu leur beauté intime, celle du cœur et du ventre ! Entre obligations sociales et expériences intimes, où en est l’émancipation féminine ? Comment va l’homme ? Quelle aventure ! Quel bordel ! Quelles régressions aussi parfois ! » 

La même amie de Marcel a vu ce spectacle, voilà son avis : « Sympa. De bons moments, beaux et poétiques mais il manque quelque chose à l’ensemble pour nous emporter totalement. Quelques longueurs qui n’aident pas d’ailleurs. »

« De quoi parlez-vous ? »à 18h au Théâtre Buffon : reprise du Off 2013. « 5 pièces courtes comiques de Jean Tardieu. 5 pièces drôles, absurdes, surprenantes ou terrifiantes alliant toujours dérision et poésie. 5 pièces et un même personnage principal, le langage. La mise en scène est inventive, virevoltante et colorée ! 5 pièces ! 4 comédiens ! 18 personnages ! » Presse : de Coup de coeur ARTE et FRANCE BLEU. Lauréat 2013 Paris-Jeunes-Talents. « Magnifiquement interprété ! »  –  AVIGNON NEWS ; « Farfelu, dynamique et déjanté ! » – LA MARSEILLAISE ; « Une mise en scène décapante ! » – FRANCE INTER ; « On se régale, bravo ! » – RUE DU THÉÂTRE. Pour plus d’infos, lire la chronique de Killian Blisson.

« Baâda, le Malade Imaginaire » à 18h15 (jours impairs) au Célimène : « Un simple fauteuil pour tout décor dans cette adaptation fidèle où le comique garde toute sa place… juste le jeu de 7 comédiens-danseurs-musiciens du Burkina Faso et les instruments africains pour donner le rythme des intermèdes voulus par Molière. M. Purgon est féticheur, Argan et Toinette un couple surprise, et tous les personnages sont des notables de la société africaine… Cette comédie universelle, montée à Ouagadougou, contribue à la marche contre la crédulité, l’ obscurantisme et les charlatans. »

« Les colocataires » [improvisation] à 19h15 au CinéVox : avec Jérémy Charbonnel (qui joue aussi son one-man show à 17h au Capitole – vrai marathon pour le jeune homme !). 4 personnalités dans un appartement. Un spectacle d’improvisations. « Yoann, le plus grand fan gay de Lara Fabian, Delphine la bombe qui rêve d’être la Beyonce blanche, Jeremy, le BGBG : Beau Gosse Baratineur Gamin dans sa tête, Coralie, la grande tige totalement perchée ; improvisent avec joie, et beaucoup d’humour, sur des thèmes donnés par le public ».

* ajout du 19/7 *« L’Opéra du Gueux » [théâtre musical] à 20h à la Cour du Barouf : Attention, relâche le 19. Résumé du spectacle : « A Londres, au début du XVIII° siècle, parmi les filles de joie et les truands, le Capitaine Macheath mène les bandits de grand-chemins. Audacieux stratège, grand amateur de courtoisie, amoureux des femmes et de l’amour de lui-même, il séduit la belle Polly Peachum, fille du tout-puissant recéleur de la pègre. Mais M. Peachum, qui se sent menacé par cet abord, est un homme dangereux, tentaculaire, dont les accointances s’étendent jusqu’aux moindres recoins d’un système corrompu. Avec l’aide du directeur de la prison, M. Lockit, dont la fille Lucy a également été séduite par le Capitaine, il s’efforce de préserver ses intérêts. » 

L’avis de l’amie de Marcel qui a vu ce spectacle : « Deuxième Coup de cœur! Même troupe [Cie des Passeurs] que les deux années précédentes à la Cour du Barouf. Tout ce que j’aime dans le théâtre : jeu, danse, chant, tout est maîtrisé, enlevé. ça sort de la Commedia dell’arte, on est plus dans de l’opéra-bouffe. On a adoré. »

* ajout du 19/7 * « La Quête du Graal » [comédie] à 21h15 au 3 Soleils : « La Quête du Graal raconte les aventures de Lancelot du Lac et de ses compagnons partis à la quête du Graal (d’où le titre). Mais La Quête du Graal raconte aussi comment le roi Arthur cherche à se débarrasser de Lancelot. A moins que La Quête du Graal ne narre les amours de Lancelot pour Guenièvre et comment Arthur, qui l’apprend, veut se venger. Ou alors La Quête du Graal raconte vraiment la Quête du Graal, mais dans une autre version. Toujours est-il que quoi qu’il en soit, il s’agit d’une incontournable comédie familiale, farfelue et délirante sur la Quête du Graal dans l’esprit des Monty Python ou de Kaamelott, entre autres. »

Toujours l’avis de l’amie du poisson qui l’a vu : « Très bien joué, très drôle, grosse farce, on a passé un très bon moment. Ça ne s’arrête pas ».

– Les Bonimenteurs (présents dans le « Quoi faire ce week-end? » #8. Marcel les aime beaucoup) à 21h25 à l’Ilot Chapiteaux, 353, Chemin des Canotiers (derrière le restaurant) : « un spectacle d’humour élégant et populaire, jamais vulgaire, doté d’une structure très précise qui allie écriture et improvisation. Un art difficile que Didier Landucci (Ducci) et Jean-Marc Michelangeli (Marco) manient avec une grande maîtrise, et qui s’est imposé comme la spécialité artistique incontournable de leur prestation scénique. Les péripéties du duo comique Marco et Ducci tissent le fil conducteur du spectacle et encadrent des saynètes  improvisées sur des thèmes inventés par le public. C’est grâce à leur étonnante complicité et à leur imagination débordante, qu’ils saisissent la moindre proposition du public complice et facétieux, pour l’entraîner dans des univers démesurément fantaisistes en composant une kyrielle de personnages, traversant les époques, les modes et les registres avec une déconcertante allégresse. »

« Des femmes qui tombent » à 22h45 au Collège de la Salle : pour ceux qui aiment l’humour grinçant et noir de Desproges. « D’après l’unique roman de Pierre Desproges, la Cie Un air de rien propose un spectacle décapant et déluré, où la prose prolifique et virulente côtoie l’imagerie fantasque et poétique ». Lire la chronique « Portraits OFF » de Thierry Gautier pour plus d’infos.

Poisson-Marcel-Off2013

Voilà quelques idées proposées par le poisson et son amie (merci à elle !). N’oubliez pas les minis spectacles sur la place du Palais des Papes, gratuits, qui peuvent être parfois de très bonne qualité. Il vous conseille de faire aussi comme lui : déambuler dans les rues d’Avignon au fil des parades et des tractages et se laisser porter par son intuition et ses envies.

Comme l’année dernière, Marcel ne manquera pas de vous faire un retour sur les spectacles qu’il aura vus. Pour plus d’idées, d’avis ou de critiques, n’hésitez pas à visiter Semioblog (en plus, c’est le blog d’une ancienne prof de fac du poisson !) et Just Focus qui a fait une sélection de spectacles à ne pas manquer. Vous pouvez également vous rendre au village du Off.

Comme toujours, n’hésitez pas à partager votre sélection d’avant Festival ou les spectacles que vous aurez découverts en y allant ! Plus on partage, mieux c’est, non ?

Bon festival !

Publicités

5 réflexions sur “Des idées de spectacles au Off 2014

  1. Pingback: Retour sur… « Ivo Livi ou le destin d’Yves Montand  – Molière 2017 | «Un poisson nommé Marcel

Laisser un petit mot (cela fera plaisir à Marcel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s