Coup(s) de coeur littéraire(s) : la série « Muchachas » et Katherine Pancol

Aujourd’hui, on ne va pas vous parler de théâtre, de danse ou de musique. D’ailleurs, aujourd’hui, c’est Paulette, la colocataire de bocal de Marcel, qui « prend la plume ». Paulette est une passionnée. Et quand elle aime quelque chose, elle a envie d’en parler (rappelez-vous ici et ). Aujourd’hui, elle a fini la lecture d’un roman qu’elle attendait avec impatience (4 ans tout de même !). Et elle a eu envie de vous en parler, de parler de son auteur, de ses autres livres. Ce roman, c’est le dernier de Katherine Pancol : « Muchachas » aux Éditions Albin Michel .

muchachas-volume

« Muchachas » – Tome 1

Voici l’intrigue :

« Les filles sont partout dans ce roman.
Elles mènent la danse.
De New York à Paris, de la Bourgogne à Londres ou à Miami.
Des filles qui inventent, s’enflamment, aiment.
Des filles qui se battent pour la vie.
Et les hommes ?
Ils sont là aussi.
Mais ce sont les muchachas qui dansent, dansent, dansent.
Elles font voler les destins en éclats.
Et ça n’en finit pas ! »

« Muchachas » – tome 1 est sorti le 12 février 2014. Sachez qu’il est le premier d’une série de trois bouquins que l’on aura le plaisir de découvrir mi-avril pour le deuxième tome et mi-juin pour le troisième tome.

Comme dans sa trilogie des Cortès (« Les yeux jaunes de Crocodiles », « La valse lente des tortues », et « Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi » – que Paulette a lus), Katherine Pancol insère plusieurs récits dans son roman avec une multitude de personnages. Mais on ne s’y perd jamais. Elle arrive à nous mettre en haleine à tel point qu’on ne réussit plus à décrocher le livre avant le dénouement de l’histoire. Et à chaque fois, cela finit en feux d’artifices !

L’auteur ponctue ses récits de jolies phrases que Paulette aime noter dans un petit cahier. L’agitée du bocal le fait d’ailleurs pour tous les livres qu’elle lit. Et elle aime ressortir son petit cahier, de temps en temps, hors contexte. Ces phrases qui lui ont « parlé » à un moment donné, évoqué un souvenir, une personne, ne lui « parlent » plus parfois. Elle trouve ça drôle d’ailleurs. Cela confirme bien qu’on ne reçoit pas les choses de la même manière selon la période de sa vie à laquelle on les appréhende, son état d’esprit, ses sentiments…

Pour en revenir au dernier roman, si vous avez lu la trilogie des Cortès, vous serez ravi(e)s de retrouver les personnages d’Hortense, Gary, Zoé, Gaëtan, Junior, Shirley, Philippe et bien sûr Joséphine. Et vous serez surpris(e) du dénouement final, ou comment les différentes histoires peuvent se rejoindre. Mais chut, Paulette ne vous en dit pas plus pour ne pas vous gâcher la surprise 🙂

Si « Muchachas » vous tente, l’agitée du bocal vous conseille de commencer par lire la trilogie pour comprendre toutes les allusions aux histoires précédentes.

Les couvertures de la trilogie en livres des proche

Les couvertures de la trilogie en livres des proche

La trilogie des Cortès

(Disponibles en livres de poche)

 » Les Yeux jaunes des crocodiles » – mars 2006

Plus d’un million d’exemplaires vendus, tout de même !

Une adaptation du livre est prévue au cinéma le 9 avril 2014. Paulette espère ne pas être déçue, comme souvent lorsqu’il s’agit d’adaptation, et vous en parlera peut-être.

« Ce roman se passe à Paris. Et pourtant on y croise des crocodiles.
Ce roman parle des hommes. Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être.
Ce roman est l’histoire d’un mensonge. Mais aussi une histoire d’amours, d’amitiés, de trahisons, d’argent, de rêves.
Ce roman est plein de rires et de larmes. »

« La valse lente des tortues » – mars 2008

« Ce livre est une bourrasque de vie…
Un baiser brûlant du seul qu’on ne doit pas embrasser…
Deux bras qui enlacent ou qui tuent…
Un homme inquiétant, mais si charmant…
Une femme qui tremble et espère ardemment…
Un homme qui ment si savamment…
Une femme qui croit mener la danse, mais passe son tour…

Des adolescents plus avertis que les grands…
Un homme qui joue les revenants…
Un père, là-haut dans les étoiles…
qui murmure à l’oreille de sa fille…
Un chien si laid qu’on s’écarte sur son passage…
Des personnages qui avancent obstinément…
Comme des petites tortues entêtées…
qui apprendraient à danser lentement, lentement…
dans un monde trop rapide, trop violent… »

« Les Ecureuils de Central Park sont tristes le lundi » – avril 2010

« Souvent la vie s’amuse.
Elle nous offre un diamant, caché sous un ticket de métro ou le tombé d’un rideau. Embusqué dans un mot, un regard, un sourire un peu nigaud.
Il faut faire attention aux détails. Ils sèment notre vie de petits cailloux et nous guident. Les gens brutaux, les gens pressés, ceux qui portent des gants de boxe ou font gicler le gravier, ignorent les détails. Ils veulent du lourd, de l’imposant, du clinquant, ils ne veulent pas perdre une minute à se baisser pour un sou, une paille, la main d’un homme tremblant.
Mais si on se penche, si on arrête le temps, on découvre des diamants dans une main tendue… Et la vie n’est plus jamais triste. Ni le samedi, ni le dimanche, ni le lundi… »

Pourquoi ces livres sont-ils des coups de cœur ?

Pour tout ce que le poisson vient de dire plus haut. Mais également parce que pour elle, ces livres sont de vrais bols de fraîcheur, une bouffée d’air pur (excepté peut-être « Muchachas 1″ qui est plus noir et plus dur). Ils parlent de gens vrais et « ordinaires » qui nous ressemblent, avec leurs peurs et leurs faiblesses mais aussi leurs réussites et leurs petits bonheurs. Paulette a connu l’auteur avec « Les yeux jaunes des crocodiles ». Ce livre a été un électro-choc à l’époque dans sa vie qu’elle jugeait ne plus lui correspondre sans vraiment se l’avouer. Cela vous paraîtra peut-être étrange ou exagéré mais ce livre lui a permis de reprendre sa vie en mains, de faire des choix notamment en rompant avec son boyfriend de l’époque et d’avancer comme elle le souhaitait.

katherine

Dans la vraie vie, Katherine Pancol a l’air d’être une réelle belle personne et généreuse. Elle tient un blog sur lequel Paulette a pu lire notamment l’avancement de son écriture, sa méthode d’écriture, ses doutes, ses joies. C’est vraiment plaisant à lire alors si cela vous tente, c’est par ici. Et si vous souhaitez la rencontrer « en vrai » pour échanger quelques mots avec elle ou pour vous faire dédicacer ses romans, sachez qu’elle sera à la Librairie de Provence (31 Cours Mirabeau) à Aix le vendredi 23 mai 2014 dans le cadre de sa « tournée Muchachas ». Peut-être y croiserez-vous Paulette… ou Marcel ?!

Et vous, connaissez-vous Katherine Pancol et ses livres ? Les appréciez-vous ?

Publicités

4 réflexions sur “Coup(s) de coeur littéraire(s) : la série « Muchachas » et Katherine Pancol

  1. J’ai lu la trilogie des Cortès il y a quelques années et l’article de Paulette me donne très envie de découvrir cette nouvelle trilogie!
    C’est plutôt cool d’ailleurs que les prochains tomes sortent avant l’été! Et puis, cela me permettra de patienter avant le nouveau polar de Camilla Lackberg (si Paulette ne les connaît pas, elle va adorer! Attention cependant, il faut commencer par le premier « La Princesse des Glaces » car les romans se suivent!)
    Bises les poissons!

    J'aime

    • La nouvelle trilogie est plus dure et plus sombre que celle des Cortès mais le premier tome est vraiment bien et haletant ! Par contre, je viens de lire ton article sur l’expo à Marseille sur les femmes et une des histoires de la nouvelle trilogie va tristement te rappeler ton histoire familiale… :-\ Je préfère te prévenir.
      Merci pour le conseil de lecture, je vais m’y pencher.
      Bises !

      J'aime

  2. Pingback: "Quoi faire ce week-end ?" #36 | Un poisson nommé Marcel

  3. Pingback: Carnet d’adresses | Un poisson nommé Marcel

Laisser un petit mot (cela fera plaisir à Marcel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s