Le Centre Pompidou délocalisé à Aubagne #MP2013

Marcel vous présente aujourd’hui une exposition à Aubagne qu’il a eue l’occasion de visiter au début du mois : « Cercles et carrés » au Centre Pompidou Mobile.

expo-Pompidou

Le concept

Le Centre Pompidou Mobile, c’est un structure de chapiteaux conçue par Patrick Bouchain qui se déplace depuis octobre 2011 dans toute la France avec dans son « ventre » des œuvres appartenant au Musée national d’art moderne, le Centre Pompidou (oui oui, d’où le nom de l’installation). Pour sa sixième étape depuis son lancement, il s’est arrêté à Aubagne, sur les berges de l’Huveaune jusqu’au 29 septembre (merci Marseille-Provence 2013, Capitale européenne de la Culture !).

Seize « chefs-d’œuvre de l’art des XXème et XXIème siècle, c’est-à-dire de l’art moderne et contemporain » (ce n’est pas Marcel qui le dit mais la brochure d’explication) sont exposés au public gratuitement. Quatorze d’entre eux sont prêtés par le Centre Pompidou, deux par le Frac de la région PACA. Des tableaux et des installations. Leur point commun ? Être composés à partir de formes géométriques simples, des cercles et des carrés, d’où le nom de l’exposition.

« Hommage au carré » d’Albers + « Peinture pure » de Van Doesburg

Son but est clairement de démocratiser l’art contemporain et de le rendre accessible à tous. Le poisson ne peut que se réjouir de cette mission mais il vous donnera son avis un peu plus bas (oui, soyez patients ou alors sautez directement quelques lignes 😉 ) Continuons donc les présentations (de l’exposition hein, de quoi voudrez-vous que l’on parle ici ?). Son objectif est donc de nous faire « constater qu’à partir de formes aussi élémentaires et universelles que le cercle et le carré, il est possible d’inventer une infinité d’œuvres différentes, d’explorer des voies artistiques inédites ». Il est vrai que ce parcours témoigne de la richesse et de la diversité de l’art abstrait géométrique. Rappelons que cet art, né dans les années 1910, est l’une des principales tendances artistiques du XXème siècle, aujourd’hui encore très vivante. Mais au fait, qui, vivant dans la région d’Aix enfant, ne s’est jamais pris pour Vasarely à l’école maternelle ou primaire ? Ou qui n’a pas visité sa fondation pendant ces mêmes années ?

"Vendredi 1" d'Herbin et "Procion-Neg" de Vasarely

« Vendredi 1 » d’Herbin et « Procion-Neg » de Vasarely

Bref, revenons au sujet de notre article, l’agité du bocal s’égare. On veut donc nous faire accepter l’idée qu’abstrait ne veut pas dire créer à partir de rien. Et que de nombreux artistes présentés dans cette exposition (Marcel Duchamp, Vassily Kandinsky, Frantisek Kupka, Victor Vasarely, Daniel Buren, Dan Flavin, François Morellet, etc…) s’inspirent de la « réalité environnante, de la musique, de la science ou de la spiritualité ». Dernière petite anecdote (merci la visite guidée mais on va y revenir très vite) : « Cercle et Carré », c’est aussi le nom d’une revue et d’un groupement d’artistes abstraits créés en 1929 par Michel Seuphor, critique d’art et peintre. Vassily Kandinsky et Fernand Léger, dont vous pourrez voir des oeuvres à Aubagne, faisaient partie de ce groupe.

"Du jaune au violet" de Morellet

« Du jaune au violet » de Morellet

L’avis du poisson

Alors autant vous prévenir tout de suite : Marcel a visité cette exposition avec une guide-médiatrice. Donc ça a quelque peu influencé son point de vue. Il s’explique : le but de l’exposition – démocratiser l’Art au plus grand nombre-, il l’a déjà dit plus haut, est louable et à encourager. Seulement, « trop » de médiation tue la démocratisation. L’objectif d’une visite guidée, que l’on soit bien d’accord, c’est offrir des clés de compréhension dont nous ne disposons pas. Ou pour bénéficier d’informations supplémentaires. Or, quand la visite guidée vous infantilise ou vous donne l’impression d’être dans un reality show, cela ne fonctionne pas. Le poisson est un peu dur mais n’a clairement pas apprécié la guide-médiatrice qui questionne le public pendant la visite en lui tendant un micro pour « capter » sa réponse. Interroger les visiteurs, ne nous méprenons pas, c’est bien. Cela permet, entre autres, de maintenir l’attention et de vérifier que notre auditoire nous a bien compris. Mais pourquoi ce dispositif ? Vraiment, ce n’était pas nécessaire.

Alors, oui, Marcel a bien aimé voir ces œuvres parce que c’est un bout du Centre Pompidou qui est venu dans le Sud et qu’il trouve cela intéressant. Il vous conseille donc de visiter cette exposition et de manière guidée malgré tout ce qu’il a dit précédemment, car c’est quand même bien d’avoir des explications. Et puis, vous ne tomberez peut-être pas sur la même guide qui vous prendra pour un enfant. Ou alors, allez-y en connaissance de cause 😉 Ou, dernière solution, allez-y avec un enfant !

Pompidou-Aubagne

Quoiqu’il en soit – il se répète -, il trouve cela bien de se confronter aux œuvres et de ne pas les voir juste en illustrations dans un livre. Alors, oui, il ne comprend pas toujours ce que l’artiste (moderne ou contemporain) a voulu faire ou lui dire. Mais que l’on trouve cela beau ou moche, in-intéressant, nul, émouvant, qu’un-enfant-aurait-pu-faire, utile, n’importe quoi, etc… l’agité du bocal a tendance à dire que cela crée une émotion, des questions, un avis ou un sentiment. Et c’est déjà bien. Et si, finalement, l’art n’était pas tout ça à la fois et rien en même temps ?

Infos pratiques

Centre Pompidou mobile, sur les berges de l’Huveaune à Aubagne (c’est fléché depuis le centre ville)

Entrée libre. Fermé le lundi.

Ouvert

  • jusqu’au 2 septembre, du mardi au vendredi de 12h à 19h30, les samedis, dimanches et jours fériés de 9h30 à 19h30.
  • du 3 au 27 septembre du mardi au vendredi de 12h à 14h et de 16h30 à 19h30, les samedis, dimanches et jours fériés de 9h30 à 19h30.

Les samedis, dimanches et jours fériés, parcours en famille (parents et enfants de 4 à 10 ans) à 10h30. Sans réservation, 30 personnes maximum.

Visite guidée animée par un comédien : tous les samedis, dimanches et jours fériés, ainsi que du mardi au vendredi pendant les vacances scolaires, à 14h30.
Sans réservation, dans la limite des places disponibles.

Audioguide gratuit (durée de la visite avec l’audioguide : 40 minutes)

Dernière entrée 30 minutes avant l’heure de fermeture.

Plus d’infos

Publicités

12 réflexions sur “Le Centre Pompidou délocalisé à Aubagne #MP2013

  1. Merci Marcel! Si j’ai bien compris tes conseils mieux vaut éviter la guide-médiatrice infantilisante et choisir l’audio-guide mais sans doute encore mieux de choisir la visite animée par un comédien qui nous en fera voir de tous les cercles et carrés 😉

    J'aime

  2. Pingback: "Quoi faire ce week-end?" #13 | Un poisson nommé Marcel

  3. Pingback: "Quoi faire ce week-end ?" #14 | Un poisson nommé Marcel

  4. Pingback: Les céramiques de Picasso à Aubagne | Un poisson nommé Marcel

  5. Pingback: "Quoi faire ce week-end ?" #15 | Un poisson nommé Marcel

  6. Pingback: "Quoi faire ce week-end ?" #16 | Un poisson nommé Marcel

  7. Pingback: Jours [et Nuits] de cirque(s) | Un poisson nommé Marcel

  8. Pingback: « Pop Art Design  [expo] au Château Borély | «Un poisson nommé Marcel

  9. Pingback: Les céramiques de Picasso à Aubagne | Un poisson nommé Marcel

Laisser un petit mot (cela fera plaisir à Marcel)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s